AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Shadowhunters Legacy We are one, once again ↬ Azarov Twins 1421522021
Votez pour nous We are one, once again ↬ Azarov Twins 1421522021
SHL a besoin de vous pour grandir encore, alors n'hésitez pas à voter régulièrement pour les top-sites ICI
qu'on attire encore plus de membres We are one, once again ↬ Azarov Twins 1421522021
Choix des groupes We are one, once again ↬ Azarov Twins 2322741306
Le groupe Enfants de Raziel est actuellement en surnombre, pensez à privilégier les autres We are one, once again ↬ Azarov Twins 1421522021

Partagez
 

 We are one, once again ↬ Azarov Twins

Aller en bas 
AuteurMessage
Sansa Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
Sansa Azarov
• FONDATRICE •
The Scarlet Witch
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 104

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptyJeu 11 Avr - 12:53

We are one, once again
Sansa & Sasha
En me réveillant ce matin dans mon loft, j'avais réalisé que j'avais une grosse journée devant moi. Plusieurs potions devaient être fabriquer et ça voulait dire qu'il me fallait pas mal d'ingrédients pour parvenir au résultat que j'attendais. En consultant mes réserves, je me suis rendu compte qu'il me manquait pas mal de choses. C'est pour ça que je me suis préparer et que j'ai quitté mon habitation pour me rendre au marché obscure. Il y a que la-bas que je trouverais ce dont j'avais besoin. J'essayais d'avancer dans ma vie en oubliant à quel point j'étais brisé, mais c'était plus compliqué que ce que je pensais. Déjà cinq siècles que je m'efforçais de vivre et c'était tellement difficile lorsqu'il ne vous restait plus rien. J'avais la chance d'avoir Magnus même si celui-ci traverser une passe difficile avec la perte de ses pouvoirs. Je pouvais tout de même compter sur lui lorsque j'étais sur le point de tout envoyer en l'air. En arrivant au marché obscure grâce à un portail. Je m'arrête chez plusieurs commerçants pour acheter ce dont j'ai besoin en saluant plusieurs personnes que je connais depuis le temps. En étant depuis aussi longtemps sur terre, on connaît pratiquement tout le monde maintenant. Alors c'est cool lorsque j'ai droit à des prix même si niveau fortune je ne manque de rien. Alors que je m'enfonce dans le marché, que je discute avec plusieurs personnes, que je contemple ce qui est vendu et que j'achète parfois des affaires que je n'étais pas venu chercher à la base. Je m'arrête devant une boutique d'antiquité. Elle n'était pas là avant. Elle doit être nouvelle puisque je ne l'ai jamais vu auparavant. Je demande même à une de mes amies qui a son stand si elle connaît le propriétaire et elle m'assure que non. Je suis curieuse d'en savoir plus. Peut-être que je trouverais des antiquités intéressante pour chez moi en plus. Alors autant en profiter et rentrer dans cette boutique. Mais avant d'y entrer, je récupère d'autres ingrédients afin de ne rien oublier pour mes potions. Sinon je vais perdre du temps et ne pas toucher mon argent à temps, ce que je préfère éviter. Je récupère le dernier sac en remerciant le vendeur et je repasse à nouveau devant cette boutique que je regarde longuement. Je suis étrangement attirée par celle-ci et j'ignore encore pourquoi. C'est pour ça qu'une fois mes achats terminer, j'y rentre sans me poser de questions. Lorsque je pénètre sur les lieux. Je peux distinguer plusieurs objets. Autant dire qu'il y a tout ce qu'il faut ici. Je m'approche doucement pour contempler tout ce qui a n'ayant pas vu encore le responsable des lieux. J'attrape un objet dans mes mains et un sourire se dessine sur mes lèvres. Il me rappelle mon frère. Je sais qu'il aurait aimer avoir ça. C'est d'ailleurs pour ça que je décide l'acheter. Il s'agit d'une montre à gousset qui ressemble étrangement à celle que je lui avais offerte à l'époque. Les larmes me monte aux yeux lorsque je repense à cette époque. Je suis sortie de mes pensées par la voix qu'une homme qui me demande si j'ai besoin de quelque chose. J'essuie rapidement les larmes qui se manifeste. "Non non je regardais juste, mais..." Je suis coupée dans mes paroles lorsque je me retourne et que je fais fasse à l'homme qui m'a adresser la parole. Mon coeur rate un battement alors que tout ce que j'avais dans les mains fini au sol sous le choc. Je n'arrive pas à y croire. "Sasha ? C'est vraiment toi ? C'est pas possible. Tu es mort... je l'ai senti... comment c'est possible ?" Je m'approche doucement de lui afin de voir si je ne suis pas en pleine hallucination, car ce n'est pas possible qu'il soit vivant. Je l'ai senti mourir. Je pose doucement ma main sur sa joue et lorsque je sens la chaleur de sa peau sur la mienne. Mes larmes me montent alors aux yeux et je finis par fondre en larmes en me jetant dans ses bras. "Je n'arrive pas à croire que tu sois vivant... mon frère, amour de ma vie..." Je ne le lâche plus, je suis tellement bouleversée et heureuse de l'avoir retrouver moi qui le croyait mort depuis plus de cinq siècles.
code by exordium.





You thought that I'd be weak without ya
- but I'm stronger, I'm a survivor

I'll always remember us this way... :
 

Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
• ENFANTS DE LILITH •
My magic is what makes me alive
› Inscription : 10/04/2019
› Messages : 71

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptyJeu 11 Avr - 15:20

We are one, once again
I'm sorry for not being as before. The twins you had know doesn't exist anymore.
Il était tôt quad Alekseï s’était réveillé aujourd’hui, cela faisait peu de temps qu’il avait ouvert officiellement sa boutique dans le marché obscure faisant le choix d’en faire une boutique et non pas un stand comme les autres marchands. Il avait décidé d’ouvrir cette boutique un peu sur un coup de tête après avoir passé des siècles à visiter le monde et récolter le plus d’information possible ainsi que des objets magiques en tout genre. Au fil des années, il avait également réussi à récupérer beaucoup d’objets de famille qui avait appartenu aux Azarov, il ne restait pas grand-chose mais quelques objets faisaient à présent parti de sa collection. Ils les avaient gardés pendant longtemps, mais la douleur que cela lui procurait avait fini de le convaincre de les mettre dans les objets à vendre de sa boutique. Alekseï préférait éviter le contact avec les autres marchands, celui des futurs clients lui était amplement suffisant limite trop. Il espérait qu’il n’en aurait pas trop. Cette boutique avec plus comme but de récupérer des objets plus rare qu’un réel but commercial ou relationnel. Un soupir s’échappa des lèvres du jeune homme tandis qu’il emprunta le portail qu’il le menait directement dans l’arrière-boutique du Burning Heaven. La matinée avait été plutôt calme, sans grande surprise, Sasha n’avait fait aucune communication sur l’ouverture de sa boutique et ne souhaitait pas spécialement attirée une foule de personne dans son nouvel endroit. La douceur de la solitude était devenue un besoin vital pour le sorcier depuis la perte de sa famille, d’une partie de lui avec sa sœur, mais également depuis son séjour à Edom en présence de son paternel. Il se regarda brièvement dans le miroir apercevant la marque qu’il n’avait pas encore caché il la caressa distraitement avant d’appliquer le sortilège qui permettait de la caché aux yeux de tous. La seule chose qu’il n’arrivait pas à cacher était son œil droit qui devenait rouge pendant l’utilisation de sa magie que soit à faible ou haute intensité. Il contrastait avec son œil gauche bleu turquoise, mais surtout cette couleur rouge lui rappelait sa jumelle décédée. En effet, la marque de cette dernière était des yeux rouges et une magie rouge tandis que lui il avait le bleu turquoise. Il détourna rapidement le regard du miroir et ce mis à ranger quelques affaires. Les heures s’écoulèrent rapidement sans aucune visite dans sa boutique, Sasha était en train de lire tranquillement dans l’arrière-boutique lorsque la porte s’ouvrit. Il prit le temps de finir sa page avant de déposer délicatement son livre et de se diriger à contre cœur vers son premier client. Une femme était en train de regardée les montres à goussets en particulier la sienne que sa sœur lui avait offert à l’époque. « Vous avez besoin de quelque chose ? » Demanda-t-il plutôt froidement et sans grande envie d’aider la demoiselle dans ces recherches. Cette dernière lui répondit que non et s’arrêta brusquement de parler lorsque son regard croisa le sien. Elle fit tombée ces affaires, lâchant tout ce qu’elle avait dans ces mains. Alekseï aurait pu utiliser sa magie pour empêcher que tout ne s’étale sur le sol, mais il n’en fit rien ne sachant pas trop comment réagir face à cette sœur qu’il pensait avoir perdu. Sa voix lui avait tellement manqué, elle était remplie d’une tristesse qu’il ne lui connaissait pas. Ces retrouvailles auraient dû le mettre dans tous ces états comme c’était le cas pour sa jumelle, mais il n’était plus le Sasha qu’elle connaissait. Il n’était plus que l’ombre de lui-même brisé en tellement de morceau par Azaël. « Il semblerait. » Fût son unique réponse, sa voix restait froide et distante malgré lui. Il n’avait jamais parlé ainsi à sa sœur, mais tellement de temps avait passé, tellement de chose avait changé il ne savait plus comment se comporter avec des personnes et encore moins avec des poches. Des larmes se mirent à couler le long des larmes de Sansa, elle s’approcha de Sasha, posant une main sur sa joue. Alekseï se fit violence pour ne pas reculer, mais lorsqu’elle se jeta dans ces bras il défit l’étreinte et recula. « Je pensais que c’était toi qui étais morte, j’ai vu ton corps sans vie allongé dans l’anti-salon vidé de son sang au côté de celui de notre mère. » Fit-il en gardant toujours ces distances avec sa sœur, il utilisa néanmoins sa magie pour ramasser les affaires de sa sœur oubliant que ces yeux n’étaient pas les mêmes qu’avant.
Fiche codé par Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
Sansa Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
Sansa Azarov
• FONDATRICE •
The Scarlet Witch
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 104

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptyVen 19 Avr - 12:33

We are one, once again
Sansa & Sasha
En rentrant dans cette boutique, je ne m'attendais absolument pas à tomber sur mon frère jumeau que je croyais mort depuis plusieurs siècles et pourtant il était bien la devant moi. Je ne savais pas comment réagir. Est-ce que c'était encore un de mes rêves ? Car j'en ai fais énormément de nos retrouvailles et qu'il n'était pas vraiment mort. Pourtant, je ne rêvais pas. Il était là devant moi et c'était le plus beau jour de ma vie. C'est d'ailleurs à cause du choc que toutes mes affaires ce sont retrouver au sol. Je me suis précipitée dans réfléchir dans les bras de celui-ci alors que toute la peine que j'avais ressentie durant ses derniers siècles sortait à torrent, mais lorsque celui-ci me repoussa. Je fus surprise par sa réaction et par sa froideur. Qu'est-ce qui lui était arriver ? Je l'écoute attentivement et ce qu'il me dit me glace encore plus le sang. Le shadowhunter qui a fait ça est un véritable monstre et je ne regrette absolument pas de l'avoir tuer même si j'avais rencontré son sosie il y a quelques jours. Je préférais par ailleurs le garder pour moi pour le moment. Je ne voulais pas trop chamboulé mon frère pour le moment. "C'était un charme vu que je suis là bien vivante devant toi et que j'ai rêvé de ce moment tellement de fois. Tu n'imagines même pas à quel point j'ai rêvé que tu reviennes dans ma vie, car ta mort m'a complètement tuer Sasha." Je le regarde ramasser mes affaires avec sa magie et je fronce les sourcils en voyant la couleur de ses yeux, mais aussi sa cicatrice qui recouvrait la moitié de son visage. Qu'est-ce qui a pu arriver à mon frère jumeau ? Il n'était plus le même qu'avant. Il était d'une froideur et puis ses yeux étaient si différents. "Qu'est-ce qui est arriver à tes yeux et à ton visage ? Qu'est-ce qui t'es arriver tout court ? Qui a oser te faire ça ?" Je ne comprenais absolument rien. Pourquoi mon frère jumeau était différent ? Je m'étais occupée du shadowhunter en plus. Alors ou était mon frère pendant tout ses siècles ? J'ai tellement cherché à comment le ramener en utilisant la magie noir qui a faillit me tuer tellement c'était dangereux, mais je m'en fichais, car ma vie n'avait plus la moindre importance sans lui. Je suis morte le jour ou ce nephilim de malheur m'a enlever la personne que j'aimais le plus au monde. Grâce à ma magie je verrouille la porte de sa boutique. J'ai besoin de cette conversation et hors de question que quelqu'un nous dérange sinon il risquerait de subir ma colère. Je venais de retrouver celui que je croyais mort et j'avais besoin de savoir, car je ne comprenais absolument rien à ce qui s'était passer avec lui. Pourquoi est-ce qu'il était aussi différent ? J'en profite pour regarder la montre à gousset et je savais très bien que c'était celle que je lui avais offert lorsqu'il était encore lui-même. Je le regarde attentivement. "Quand tu es mort, enfin c'est ce que je croyais. J'ai retrouvé le shadowhunter qui a fait ça et je l'ai tuer en lui arrachant le coeur. Je voulais qu'il ressente exactement ce que je ressentais et je l'ai laisser au milieu de cette ruelle. Je ne regrette pas ce que j'ai fais, car ta mort mon frère m'a tuer. Si Magnus ne m'avait pas sauver, je ne serais pas devant toi aujourd'hui." Je voulais qu'il sache que mon plus vieil ami m'avait sauver la vie et m'avait proposer par la suite de rester avec lui afin que je ne fasse plus de conneries. Sans Magnus, je n'aurais jamais pu retrouver mon frère et j'étais heureuse d'être encore en vie pour voir que lui l'était aussi. Je pose ensuite la montre à gousset. "Maintenant parle. Qu'est-ce qui t'es arriver ? Et pas de mensonge s'il te plaît." Je voulais savoir et si je devais le harceler pour qu'il me parle, je le ferai, car à l'évidence mon jumeau n'était plus le même qu'avant et je venais à me demander s'il était heureux de me voir. Bien sûr qu'il devait l'être, mais sa réaction et ses cicatrices m'inquiétaient plus qu'autre chose à vrai dire. Je voulais vraiment qu'il me parle comme il le faisait avant même si plusieurs siècles étaient passer.
code by exordium.





You thought that I'd be weak without ya
- but I'm stronger, I'm a survivor

I'll always remember us this way... :
 

Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
• ENFANTS DE LILITH •
My magic is what makes me alive
› Inscription : 10/04/2019
› Messages : 71

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptyVen 19 Avr - 17:03

We are one, once again
I'm sorry for not being as before. The twins you had know doesn't exist anymore.
Un événement auquel Alekseï avait depuis longtemps arrêter tout espoir venait de se produire, la première personne qui venait de franchir les portes de sa boutique n’était nulle autre que sa jumelle disparue. Lui qui avait abandonné tout espoir depuis des années à présent se retrouvait face au destin qui semblait bien faire les choses, mais toujours avec un sens de l’humour qui échappait au sorcier. La joie aurait dû s’emparer de lui lorsque ce visage qu’il connaissait par cœur se trouvait à présent sous ces yeux, l’émotion aurait dû être palpable et étouffante dans la pièce. Les larmes de joies qui coulaient sur les larmes de Sansa aurait dû être également présente dans les yeux du jeune homme, mais ce n’était pas le cas. Il étouffait bien, mais pas pour les raisons attendues. Il étouffait de ces sentiments chaleureux qui ne connaissait plus et auquel il ne croyait plus depuis des siècles. Tout ce que le blond était capable de dégager était la froideur de la Russie, il aurait voulu se détester pour sa réaction face à ces retrouvailles qui avait été longtemps ces rêves les plus fous, mais il n’avait plus la force de se détester encore plus que ce n’était le cas. Las de se battre contre lui-même il n’était même plus capable de se détester. Ces yeux bleus n’exprimaient aucune émotion, tout comme le reste de son visage seul sa voix restait aussi glaciale que l’avait été les terres de son pays d’origine. La surprise se dessina sur le visage de Sansa qui avait toutes les raisons de ne pas comprendre le comportement de son jumeau, eux qui avaient été si proche, eux qui avaient toujours été tout l’un pour l’autre, rien n’était plus pareil à présent. Il se retient de rouler des yeux en entendant la réplique de sa sœur, il ne savait vraiment pas comment réagir face à Sansa, il la comprenait, mais en même temps il ne comprenait pas. C’était complètement contradictoire et cela n’aidait pas le jeune homme à se comporter comme avant avec elle. « De toute évidence c’était un charme pour toi, mais pas pour notre mère. Ma disparition ne t’a pas si tué que cela puisque tu es devant moi. » ne peut-il s’empêcher de dire. Maintenant qu’il découvrait qu’elle était envie, il ne pouvait s’empêcher de penser à toutes ces années de souffrance avec leur père tandis qu’elle vivait la belle vie sur la Terre. Ce n’était pas comme si la pensée de la mort de sa sœur ne l’avait pas affecté, bien au contraire cela avait été sa plus grande faiblesse qu’Azaël avait le plus souvent utilisé contre lui lorsqu’il n’exécutait pas ces ordres. Alors qu’il venait d’utiliser la magie par instinct, oubliant que sa sœur ne connaissait pas le nouveau lui, il sursauta en entendant la remarque de sa sœur. Touchant son visage avec la marque et détournant les yeux. Comment pouvait-elle voir son charme sur la cicatrice ? Il avait mis des siècles à perfectionner celui-ci et personne n’avait été capable de le voir surtout pas avec une utilisation de la magie aussi banale que la lévitation. Il recula effrayer son dos rencontrant le comptoir l’empêcher d’aller encore plus loin. La dernière en question en suspens ne fit qu’étirer un rictus sur le visage du sorcier. « Oser ? Celui qui l’a fait à tous les droits sur nous. » Se contenta-t-il de répondre ignorant les autres remarques concernant l’apparence de son visage. Croisant les bras sous sa poitrine, Sasha regarda sa sœur fermé la porte du magasin pour que personne ne rentre, un frisson parcourut l’échine du jeune homme lorsqu’il vit cette magie de couleur rouge qui lui rappelait plus le souvenir de leur père que de celui de sa jumelle. Ne regardant toujours pas cette dernière, il l’écoutait néanmoins il lui devait au moins ça. Après tout il était lié, à jamais et il aurait dû être content d’avoir retrouver ces ailes, mais ce n’était pas le cas. Lorsqu’il entendit le sort qu’elle avait réservé à son amant, Alekseï sentit la rage s’emparer de lui. Il tourna subitement la tête en direction de sa sœur, ces yeux s’illuminant de la magie qui s’intensifiait dans ces veines. L’un de ces yeux étaient turquoise tandis que l’autre était rouge comme la magie de Sansa et Azaël. Le Shadowhunters restait son premier amour, son grand amour il en était persuadé même s’il lui avait fait du tord il se souvenait encore de la douceur de ces lèvres salées par les larmes qui coulait sur son visage ainsi que ces derniers mots avant qu’il ne l’envoie à Edom. « Tu as fait quoi ?! » Lâcha-t-il froidement en se rapprochant de sa sœur l’air menaçant tandis que sa magie crépitait dans l’air. Comment osait-elle en plus lui parler de ce Magnus, s’il était son copain elle avait du culot de lui apprendre le sort de son ancien amant pour lui parler du sien. Il était à présent à quelques centimètres du visage de sa sœur la toisant de son regard toujours illuminé. « Comment as-tu pu ! Je me fiche pas mal de ton petit-ami surtout quand tu m’apprends que tu as tué froidement le mien. » Sa voix était de plus en plus dure, serrant les poings pour ne exotériser la violence qui commençait à l’habitait il recula brutalement tournant le dos à Sansa. « Ce qui m’est arriver ne te regarde pas, je ne vois pas pourquoi je raconterai ma vie à une inconnue. » Dit-il le cœur dans l’âme même si ne montrait rien. Ces paroles étaient dures, mais malgré tout cela restait la vérité il n’avait vécu qu’une vingtaine d’année ensemble avant d’être séparer pour ce qu’il avait cru l’éternité. Ce n’était pas facile pour lui de se voir réagir ainsi face à sa sœur, mais depuis des siècles il était spectateur de sa propre vie et avait l’impression de se voir agir, comme un fantôme accroché à son corps qui regardait ce qu’il faisait sans en prendre part.
Fiche codé par Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
Sansa Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
Sansa Azarov
• FONDATRICE •
The Scarlet Witch
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 104

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptySam 27 Avr - 17:30

We are one, once again
Sansa & Sasha
Mon frère jumeau n'était plus celui que j'avais connu. Il était différent et tellement distant. J'avais plus l'impression de le déranger plus qu'autre chose alors que j'ai passé cinq siècles à penser que celui que j'aimais le plus au monde était mort. Pourquoi est-ce qu'il agissait comme ça ? Pourquoi était-il si distant avec moi ? Je l'ai tellement pleurer. J'ai même voulu en finir avec la vie et voilà que je rentrais dans cette boutique par curiosité et que je tombais sur lui. Je n'ai pas pu m'empêcher de verser toutes les larmes de mon corps. Il était là et c'était le plus beau jour de ma vie. Il était vivant et c'était tout ce qui comptait pour moi. Je ne le quitte pas des yeux alors que je fronce les sourcils à ce qu'il vient de dire surprise par autant de méchanceté venant de lui. Il ne m'avait jamais parler comme ça. Je m'approche doucement de lui sans trop le faire non plus, car je ne veux en aucun cas qu'il me repousse lorsque je me suis jetée dans ses bras à cause de l'émotion de le savoir en vie. "Je ne comprends pas... pourquoi est-ce que tu me dit ça Sasha ? Je pensais que tu serais aussi heureux que moi que nous nous retrouvons enfin." Je pars verrouiller la porte pour qu'on soit plus tranquilles. Je ne veux en aucun qu'on soit déranger alors que je viens de retrouver la meilleure partie de moi. Je me tourne vers lui en fronçant les sourcils à ses paroles. Je ne comprenais pas ce qu'il disait. Je me rapproche doucement de lui. Il avait l'air effrayer que je puisse voir sa marque, c'est pour ça que je le voyais coller au meuble alors que je ne l'avais pas vu reculer puisque j'étais occupée à verrouiller la porte de sa boutique. "Tous les droits sur nous ? C'est à dire ? Le seul qui a tous les droits sur moi c'est toi Sasha et tu le sais." Il était vrai que mon frère jumeau que j'autorisais à avoir tous les droits sur moi. Il était le seul qui me connaissait par coeur, car malgré les siècles, je n'avais pas autant changer que ça. Evidemment, j'étais brisée, morte de l'intérieur et j'avais passer mon temps à boire, à m'envoyer en l'air et à voyager dans les quatre coins du monde pour que la douleur disparaisse, mais elle était toujours présente quoi que je fasse. Sasha était mon jumeau et il représentait absolument tout pour moi. C'est pour ça que j'en profite aussi pour lui apprendre ce que j'ai réservé à son amant de l'époque, pour qu'il sache que j'ai venger pour ce qu'il a oser faire à notre mère et à lui. Mais le comportement de mon jumeau est tout autre. Je fronce les sourcils au ton de sa voix. Ça ne fait aucun doute. Il est en colère contre moi. Je le laisse se rapprocher de moi alors que je ne bouge pas d'un centimètre. J'attends de voir ce qu'il va faire même si pour honnête, je sais qu'il ne me fera jamais de mal. Je fronce les sourcils à nouveau alors que le ton de sa voix se durcit encore plus. "Tu es sérieux ?! Bon sang Sasha... je l'ai tué pour ce qu'il a oser te faire. Comment tu peux m'en vouloir d'avoir fait disparaître le responsable ? Et en passant Magnus n'est pas mon petit-ami. C'est un ami c'est tout qui m'a sauver la vie, mais on dirait bien que tu t'en fiches de ce que j'ai vécue. T'en a plus rien à foutre de ta soeur. Non le seul que tu veux, c'est ce nephilim à la con qui t'a fait du mal." Je sens la haine me monter, je suis sur le point d'exploser et je le sais, car je sens ma magie s'agiter dans ma veine, à un point que tous les objets de la boutique commence à bouger. La goûte d'eau est dépasser par ce qu'il ose me dire ce qui me fait la sensation d'un poignard en pleins coeur. Ma magie finis par sortir détruisant le meuble juste derrière lui. Je m'approche de lui alors que toute la colère en moi est sur le point de sortir. "Une inconnue ?! Tu oses dire à ta soeur jumelle qu'elle est une inconnue. T'es sérieux ?! J'ai passé cinq siècles à te pleurer, à chercher un moyen de te ramener en utilisant la magie noir. J'ai faillis en mourir vu l'intensité de cette magie et je suis une inconnue ?! Mais va te faire foutre !! J'ignore ce que tu as vécue et j'imagine que ça doit être horrible, mais personne et encore moins toi à le droit de me parler comme ça. Tu ne sais pas de quoi je suis capable." Mes yeux devenait rouge. J'étais imprévisible et si mon colère explosait, on ne sait pas ce qui pourrait se passer. Cette boutique pourrait finir en miette comme le meuble sur lequel Sasha s'appuyait. Il ne m'a jamais vu comme ça et je ne pense pas qu'il va apprécier de me voir perdre le contrôle, surtout face à lui le soit disant frère jumeau qui m'aimait à l'époque. J'étais tellement en colère. J'avais envie de tout casser. Il venait de me briser littéralement le coeur. "J'ai arraché le coeur à ton amant Sasha et je ne regrette pas de l'avoir fait, car je l'ai fais parce que je t'aime mon frère. Tu vas t'énerver et me punir ? Allez viens je t'attends, mais si jamais tu me touche. Ce sera la dernière fois que tu me verras. Tu pourras me dire adieu, car je ne reviendrais plus jamais vers toi. Est-ce que je me suis bien fait comprendre ?" Dis-je prête à exploser si jamais il osait m'attaquer avec sa magie. Il était mon frère, je l'aimais, mais il avait changer, je ne le reconnaissais plus et ça me tuer littéralement que nous en arrivons là. J'aurais clairement préféré ne plus jamais le revoir si en récompense, j'ai un frère qui ne m'aime clairement plus, qui me déteste et regrette que je ne sois pas morte.
code by exordium.





You thought that I'd be weak without ya
- but I'm stronger, I'm a survivor

I'll always remember us this way... :
 

Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
• ENFANTS DE LILITH •
My magic is what makes me alive
› Inscription : 10/04/2019
› Messages : 71

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptySam 27 Avr - 18:42

We are one, once again
I'm sorry for not being as before. The twins you had know doesn't exist anymore.
Alekseï aurait aimé que sa sœur le comprenne mieux, que la réaction qui l’avait face à leur retrouvaille ne la décevait et blessait pas autant, mais il le savait c’était impossible elle avait toujours été comme ça et malgré les siècles qui s’était écoulé comme les grains de sable s’envolant dans le désert, elle n’avait pas changé. Si seulement il lui était possible d’en dire autant pour lui-même, mais ce n’était pas le cas. Il était bien loin de l’homme qu’elle avait connu, de ce jumeau qu’elle avait chéri et aimé, pendant toutes ces années elle s’était accrochée à l’image d’un mot qui n’existe plus depuis ce soir-là. Cette vague d’espoir qu’elle venait de trouver n’était en réalité qu’un voile de mensonge de la personne qu’elle avait tant souhaitée retrouver. Il n’était plus le même, il le savait, mais cela ne semblait pas être concevable pour celle qui était sa jumelle, celle qui malgré ces épreuves et les siècles semblait être toujours la même. Un soupir s’échappa de ces lèvres en entendant les propos de sa sœur, ce n’était pas facile d’expliquer ce genre de chose, il n’était plus l’homme très sociable qui n’avait aucun mal à parler de lui, bien au contraire il préférait la solitude qu’à la compagnie d’un groupe de personne pour rire à ces blagues et glousser à ces remarques. Il secoua la tête avant de fixer de nouveau Sansa dans les yeux. « Heureux ? Je connais beaucoup de choses, bien plus que la plupart des créatures fées incompris, mais la définition de ce sentiment ainsi que le ressenti je ne le connais pas. Je pensais le connaître, mais je n’étais que jeune et naïf. » Pragmatique, c’était tout ce qui restait de lui. Ce n’était pas du défaitisme, pessimiste ou qu’importe l’adjectif choisit, mais uniquement la vérité, le ressenti du sorcier et il ne pouvait en être autrement. Regardant sa sœur verrouiller la porte de la boutique, il ne put s’empêcher de reculer déjà surpris par le fait qu’elle soit capable de voir sa marque, mais après tout le même sang coulait dans leur veine, il était des véritables jumeaux et c’était encore plus précieux et rares que chez les Terrestres tellement rare chez les sorciers… Un lien unique les avait toujours liés, ce lien ne semblait pas s’être détruit, mais seulement fissurée. Elle était capable de voir la marque d’Azaël après tout elle était également son héritière. « Comment peux-tu être toujours aussi naïve après les siècles qui se sont écoulés ? » Ne put-t-il s’empêcher de demander à sa jumelle qui le considérait encore comme l’unique personne ayant tous les droits sur elle. Son ton de voix laissait présager qu’elle avait vécu des moments difficiles, mais si c’était le cas comment pouvait-elle être si naïve ? Si uniquement la disparition de Sasha avait été son épreuve, comment pourrait-elle le comprendre ? Cette possibilité semblait s’éloigner de plus en plus ce qui n’aidait pas le sorcier à être tendre et chaleureux envers sa sœur. Il ne savait déjà plus l’être, mais rien ne l’encourageait à être plus prudent avec ces mots, les mots étaient des armes et ils les avaient toujours très bien manipulés, mais cette réalité était encore bien plus vraie maintenant que cinq siècles en arrière puisqu’il ne prêtait plus attention aux ressenties des autres. Il disait ce qu’il avait à dire sans prendre de gants. Lorsqu’il apprit le sort qu’avait réservé Sansa à son ancien amant, Sasha perdit son calme, s’approchant dangereusement de sa sœur il la regardait froidement. Il ne pu s’empêcher de rire en entendant de nouveau la naïveté de sa sœur sur les événements qui s’était produit. Comme à son habitude elle avait agi avant de réfléchir, cela avait toujours été le cas et ce sera toujours le cas quoiqu’il se passe. « Sansa. Il est temps d’ouvrir les yeux. Ce n’était pas le responsable. » Il ne répondit pas à l’accusation puisqu’elle n’avait pas totalement tors sans pour autant avoir raison. Il se souciait de sa sœur, réellement. Lorsqu’il se retrouva à Edom, Sasha avait pardonné à son amant et à sa jumelle -il lui en voulait de l’avoir quitté même si elle n’était pas responsable- il leur avait pardonné, mais ils avaient été la faiblesse qu’Azaël utilisa contre lui pour le briser morceau par morceau, arrachant une à une ces ailes et détruisant bout par bout son âme. Il avait détesté ces personnes auquel il avait autant tenu car elles étaient devenues une arme contre lui et face à laquelle il était totalement impuissant. Aleskeï resta en face de sa sœur, à quelques centimètres d’elle, il sentait sa magie crépitée dans les airs bien avant que les objets ne se mettent à vibrer dans la boutique. Il ne réagi pas, restant de marbre ayant l’habitude de saut de colère dans cette famille, cela semblait être un héritage paternel. Sans aucune émotion inscrite sur son visage, il leva à peine le petit doigt pour réparer le meuble que sa sœur venait de casser. Un rictus amusé étira les lèvres du sorcier qui se pencha pour murmurer à l’oreille de sa sœur. « Oh, mais j’ai tous les droits sur toi soeurette c’est toi qui l’as dit… » Commença-t-il à dire avant de remettre son visage en face de celui de sa sœur regardant à travers ces yeux rouges. « Tu as peut-être vécu des choses difficiles, mais j’ai vécu l’Enfer et pourtant je ne viens pas casser ton appartement. » Lâcha-t-il froidement avant de sourire, pas d’un sourire amical mais mortel. Il laissa ces yeux s’allumé, laissant sa magie se promenait librement dans son corps, elle qu’il bloquait toujours s’amusait de cette soudaine liberté. Sa sœur été puissante, elle avait toujours été, elle s’était améliorée il le sentait, après tout ils étaient les enfants du Prince des Enfers, le bras droit de Lucifer, le chef de ces armées, mais la torture n’avait pas été l’unique passe temps de leur paternel qui éduquait également son héritier pour en faire son représentant sur Terre. Laissant entière liberté à sa magie il utilisa un art que son père lui avait appris et qui serait plus qu’efficace sur quelqu’un partageant son sang. La marque se mit à se rouvrir et à saigner puisqu’il utilisait un sortilège très puissant, sa magie bleue entoura sa sœur réprimant la magie à l’intérieur de cette dernière. Il posa ensuite sa main sur le front de sa jumelle n’écoutant pas ces recommandations, il continua de bloquer la magie de sa sœur tandis que sa main rentra en contact avec le front de sa jumelle il lui envoya des flashbacks de ce soir-là. Lui montrant la vérité à propos de son amant, il lui montra la rencontre avec leur paternel et lui montrant la création de la marque. Il garda les tortures et les outils de torture qu’il utilisait contre lui c’est-à-dire Sansa et son amant. Il arrêta ces deux sortilèges brutalement, retirant sa main et reculant de quelques pas. « Tu es une inconnue pour moi, car je suis l’inconnu. Tu n’as peut-être pas changé, mais Sasha est mort. » Dit-il sans aucune émotion, il fit apparaître un mouchoir en soi pour essuyer le sang de sa marque qui ne saignait plus puisqu’il avait arrêté d’utiliser de puissant sortilège. Il ouvrit la porte derrière le dos de sa sœur, facilitant le départ en furie de cette dernière qui n’avait sans doute pas apprécié l’expérience.  De plus, Alekseï ne lui avait donné aucune raison de ne pas mettre à exécution ces menaces de disparaître complètement de sa vie.
Fiche codé par Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
Sansa Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
Sansa Azarov
• FONDATRICE •
The Scarlet Witch
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 104

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptyLun 13 Mai - 13:28

We are one, once again
Sansa & Sasha
Je ne savais plus quoi penser. J'ignorais ce que mon frère avait vécu durant tout ses siècles, mais il était clair qu'il avait vécu l'enfer puisqu'il n'était plus celui que j'avais connu durant toute mon enfance. Il n'était plus que l'ombre de lui-même et je voyais très bien qu'il souffrait. Nous étions jumeaux après tout et un lien unique ainsi qu'extrêmement puissant nous unissait lui et moi. Nous partagions quelque chose de beau et d'unique chez les sorciers puisque les jumeaux étaient extrêmement rare ainsi que les sorciers venant d'un démon supérieur. Les seuls que je connaissais était Magnus et Tessa que j'avais rencontré par l'intermédiaire de Magnus une fois, mais c'est tout. C'est pour cela que notre magie était beaucoup plus puissante que les autres. Je n'avais pas envie de m'énerver contre Sasha, car je savais que rien de tout ça n'était sa faute, mais ses paroles étaient tellement durs qu'elle me blessait profondément. Moi qui le pensait mort. Il ne l'était pas et malgré le fait qu'il n'était plus le même. J'étais heureuse de revoir ce visage et d'entendre à nouveau cette voix. J'étais heureuse qu'il soit présent devant moi malgré tout et je sais très bien qu'il le savait vu l'émotion que j'ai ressentie en découvrant que le responsable de cette boutique c'était lui. Ses paroles me blesse et je ne préfère même pas à répondre à ça. Il n'est pas heureux. Au contraire il est brisé et ça se voit. Je le sens à sa manière de se comporter. Il n'est plus celui que j'ai tant aimé dans le passé. Il n'est plus que l'ombre de lui-même. D'ailleurs je décide de verrouiller sa boutique, car je ne veux en aucun cas qu'on soit déranger. Je veux avoir un moment privé avec mon frère et je pense que j'en ai le droit après toutes ses années. Je ne le quitte pas des yeux et soupire. "Je ne suis pas naïve non. C'est juste que la famille représente tout à mes yeux, tu représentes tout à mes yeux Sasha et malgré le fait que je saches que quelqu'un d'autre à des droits sur nous, je m'en fiche, car la seule personne dont je me soucis et dont son avis est important pour moi dans ce monde, c'est toi mon frère, car malgré tout ce qui c'est passer. Ce lien qui nous unis ne mourra jamais. Mon amour pour toi ne mourra jamais. Tu es mon frère jumeau et te retrouver aujourd'hui est ce qui m'est arriver de plus beau dans cette longue vie. Tu m'as vraiment manquer Sasha." J'ignorais si ce que je venais de lui dire aller le faire réagir puisqu'il avait l'air de ne plus rien ressentir à cause de ce qu'il a vécu durant ses siècles, mais je voulais qu'il sache que je l'aimais profondément, qu'il était mon frère jumeau et que je ne lâcherais pas l'affaire. Je serais là pour lui comme je l'ai toujours été avant qu'il disparaisse de ma vie. Nous étions liés, il était la meilleure partie de moi et je veux lui rendre tout ce qu'il m'a donner à l'époque, car malgré tout, Sasha était quelqu'un d'aimant, exceptionnel et incroyable. Je sais que cette personne existe encore. Je sais que le frère que j'ai connu est toujours là malgré tout ce qui c'est passer et ce n'est pas de la naïveté. Non, c'est de l'espoir. J'ai l'espoir qu'il retrouve le goût de vivre, j'ai l'espoir de le sauver de cet enfer même si je regrette de l'avoir cru mort et de ne pas l'avoir sauver avant. Je finis quand même par lui dire ce que j'ai réservé à son amant de l'époque pour qu'il sache que je l'ai vengé, car c'est ce que je devais faire pour lui, mais sa réaction me glace complètement le sang. Je ne le quitte pas des yeux, ne bougeant pas d'un centimètre. "De toute manière ça n'aurait rien changer. Il serait mort aujourd'hui, car ne croit pas que ce nephilim serait devenu immortel pour toi. Il aurait continuer sa vie en ne pensant même plus à toi, car tu étais qu'une distraction, un sorcier qui lui servait quand il avait besoin de quelque chose. Alors tu peux me haïr pour ce que j'ai fais, mais malgré qu'il ne soit pas responsable comme tu le dit si bien. Je n'étais pas au courant et surtout il ne m'a rien dit alors que je lui ai laisser le temps de le faire. Il n'a rien dit et il est mort. Ainsi soit-il." Je commence petit à petit à perdre mon calme. La façon dont Sasha me parle est insupportable. Je sais qu'il souffre, mais ce n'est pas une raison pour me prendre de haut comme ça. On dirait bien que tout l'amour que je lui montre depuis tout à l'heure et mes paroles n'on rien changer. On dirait qu'il en a plus rien à faire. Je sais que c'est faux, mais ça me blesse quand même, car le voir souffrir c'est comme si c'était moi qui souffrait. C'est d'ailleurs à cause de ce comportement insupportable que je finis par perdre mon calme et détruire un meuble de sa boutique. Il va trop loin et je commence clairement à en avoir marre. Je le regarde remettre le meuble en état et tourne la tête. Je ne veux même plus le regarder. Ses paroles me font beaucoup trop mal et surtout le ton qui accompagne ses paroles est pire que tout le reste. Je tourne ma tête vers lui en gardant comme lui le visage fermer. "Non c'est vrai. Tu ne casse pas mon appartement toi. Tu fais pire. C'est moi que tu es entrain de détruire avec tes paroles et ton comportement, mais évidemment t'en a rien à faire. Je l'ai compris ça, ne t'en fait pas." Je ne le quitte pas des yeux alors que je le vois commencer à utiliser sa magie alors que sa marque commence à saigner et ses yeux à s'illuminer d'une couleur différente. Toute ma magie est bloquée. Je n'arrive pas à faire autrement. "Qu'est-ce que tu fais ?" Je regarde sa main s'approcher de moi et je me demande clairement ce qu'il compte faire. J'ai confiance en lui malgré le fait qu'il n'est plus le même et je sais qu'il ne me fera jamais de mal. Lorsque sa main rentre en contacte avec mon front. Je me retrouve comme paralysé alors que plusieurs flash-backs de ce qu'il a vécu dans le passé défile. Il fini par me lâcher et je suis complètement retournée. Je n'arrives plus à bouger. Je suis comme paralysée après ce que je viens de vivre. Je retiens mes larmes de coulaient et me tourne vers mon frère. "Non... Sasha n'est pas mort et nous ne sommes pas des inconnues. Ce que tu as vécu est horrible et je sais très bien que tu ne m'a pas tout montrer pour me préservé comme tu l'as toujours fait, mais je ne partirais pas." Je me rapproche doucement de lui et malgré qu'il ne soit pas très ouvert à ce qu'on soit proches. Je le fais quand même en posant ma main sur sa joue. "Tu es mon frère et je t'aime plus que n'importe qui dans ce monde. Laisse-moi être là pour toi comme tu l'as était pour moi à l'époque. Laisse-moi t'aider s'il te plaît..." Dis-je en ne le quittant pas des yeux en espérant qu'il comprendra que malgré tout je reste sa soeur, que je l'aime profondément et que je ne le laisserais plus jamais tomber. D'ailleurs pour lui montrer que je me souviens de tout et que je sais qui il est. Je place ma main sur le côté de ma tête et grâce à un sort une photo finie par apparaître. Je lui montre une photo de nous deux lorsque nous étions enfants et que c'était nous deux contre le reste du monde. "Souviens-toi de ça Sasha, souviens-toi que ça a était toujours nous deux contre le monde. Souviens-toi de tout l'amour qu'on se portait. Souviens-toi de nous." Dis-je en ne le quittant pas des yeux en espérant que cette photo fera resurgir quelques aspects du Sasha que j'ai toujours connu malgré qu'il est été brisé après toutes ses années de tortures.
code by exordium.





You thought that I'd be weak without ya
- but I'm stronger, I'm a survivor

I'll always remember us this way... :
 

Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
• ENFANTS DE LILITH •
My magic is what makes me alive
› Inscription : 10/04/2019
› Messages : 71

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptyJeu 23 Mai - 22:52

We are one, once again
I'm sorry for not being as before. The twins you had know doesn't exist anymore.
Perdu. Il est étrangement facile de se perdre une seconde d’inattention suffit pour que nos repères disparaissent et que plus rien autour de nous semble familier. Le néant. Impossible de se repérer et d’avancer dans ce trou noir, une seule seconde et tout vol en éclat. Perdre son chemin, se perdre est presque inné chez l’être humain alors pour reprendre ces marques, retrouver ces repères et reprendre son chemin semble si difficile voire impossible ? Comment des choses littéralement opposés peuvent être aussi parfaitement différente en partant pourtant sur les mêmes critères, les mêmes bases. Un frisson glacé hérissa les poils de bras du sorcier, ce frisson qui le prenait n’avait aucun lien avec ce qui l’entourait il savait parfaitement qu’il ne faisait pas froid dans sa boutique. Ce froid qui se propageait en même temps que le sang qui coulait dans ces veines le terrifiait car il avait parfaitement conscience de ce qui déclenchait ce sentiment qui ne le quitterait pas. Il était le responsable de ces frissons qui le parcourait et qui le glaçait toujours un peu plus profondément dans son corps suivant les veines et la circulation du sang pour se diriger vers le cœur. Tellement d’année c’était passée, tellement d’événement s’était produit que maintenant ces deux jumeaux qui s’étaient toujours beaucoup ressemblé aux niveaux du caractère était différent, comme le feu et la glace, la lune et le soleil. Il était devenu l’hiver face à l’été, comme si la couleur de ces yeux et ceux de sa sœur avait été un présage de leur avenir et que tout ce qui s’était produit avait été inévitable. Les personnes naïves prétendent qu’il est possible de changer son destin, mais uniquement les ignorants peuvent en être réellement persuadée. Il y a des possibilités différentes, certes, mais qu’importe les chemins que vous prenez il y a des choses que vous ne pouvez évitez qu’importe vos décisions, qu’importe la voie que vous empruntez. Le hasard ne fait pas les choses, le destin écrit uniquement bien ces histoires et ces routes. Un miracle se présente à sa porte, mais tout ce qu’il arrive à voir c’est l’Enfer qui règne toujours sous ces pieds incapables d’accepter ce qu’on lui offre craignant qu’une fois encore le pire reste à venir que ce n’est que tromperie après tout comment pourrait-il en être autrement ? Perdu. Il l’était tellement qu’il failli manquer les propos de sa jumelle. Les phrases de cette dernière résonnaient dans son cerveau pendant quelques secondes avant de de nouveau se taire lui offrant le silence et la solitude qu’il avait toujours connue. « Ce quelqu’un est notre famille très cher sœur, je comprends ce que tu essayes de me dire, mais je suis incapable de te dire que la réciproque est vraie. Je suis incapable de ressentir ces sentiments que tu ressens, je ne suis qu’une coquille vide un corps jeune et fort qui vivra une éternité en continuant d’être vide. On ne peut pas avoir de sentiment si notre âme n’est plus dans notre cœur. » Lui expliqua-t-elle en essayant de rendre ça le moins douloureux possible, mais ces propos restaient dur et froid malgré la petite attention qu’il avait mise. Le loisir de voir l’importance des sentiments qu’avait sur une personne il l’avait eu pendant son séjour à Edom, meilleur moyen pour briser quelqu’un. Tout le monde à des faiblesses, ces derniers sont très souvent liés à des personnes qu’on aime. L’être humain est fait pour être aimé, il demande de l’attention, il en a besoin, l’amour que ce soit amicale ou sentimentale le fait vivre et vibré. Chaque homme peut être brisé ce ne sont que des marionnettes, des objets que l’on casse pour ensuite jeter à la poubelle personne ne souhaite un jouet usagé. L’espoir qui se lis dans les yeux de Sansa est terriblement dangereux, il pourrait si facilement l’utiliser contre elle pour la briser. Ce sentiment qu’elle ressentait était si facilement exploitable que cela en devenait ironique surtout après avoir eu la confirmation qu’il avait tous les droits sur elle. Il se souvenait de la façon dont son espoir à lui avait été brisé petit à petit, pièce par pièce et il ne pouvait s’empêcher de se demander si la jeune femme serait capable de survivre à ça, si oui quel serait ces réactions. Ces pensées l’accaparèrent de nouveau lui laissant peu de temps pour toutes les suivre et surtout pour être réellement dans la pièce à écouter attentivement ce que lui disais Sansa. « Il n’aurait pas été l’homme que j’aimais s’il était devenu un immortel cela aurait été égoïste de ma part de lui demander ce sacrifice. » Commença-t-il à dire doucement en souriant froidement aux propos de sa sœur. « Si seulement tu savais ouvrir les yeux, je n’étais pas une distraction pour qu’il en était une pour moi. Et tu n’es pas la seule pour qui la famille signifie tout, évidemment qu’il n’a rien dit tu aurais exterminé les Blackwood jusqu’au dernier. » Finit-il de dire sans aucun état d’âme. Ce caractère de feu qui bouillait dans les veines de sa sœur était aussi dangereux pour elle que pour les personnes qui l’entouraient, même si parfois il pouvait être rassurant et réconfortant il était souvent destructeur. Cela se confirma rapidement lorsqu’elle perdit son calme détruisant le meuble qui se trouvait dans le dos d’Alekseï. Sans vraiment faire attention il répara distraitement son meuble avant de reporter son attention sur sa jumelle, cette dernière semble avoir du mal à supporter le regard de son frère après tout le changement entre celui qu’elle avait toujours en tête et l’homme qui se trouvait en face d’elle était immense. Il pencha légèrement la tête sur le côté tout en regardant Sansa, ces sourcils se froncèrent légèrement en entendant ces paroles. « Détruire ? Voyons, si je le souhaitais réellement tu ne serais déjà plus dans cette boutique. Les sentiments sont si facilement brisable après tout. Aussi léger que le vent qui souffle sur la Terre. » Lui répondit-il en étant terriblement sérieux dans sa menace qui n’en était pas réellement pas une, juste la vérité pour faire comprendre que son comportement n’avait aucunement pour but de la détruire comme elle le prétendait. En voyant que la stabilité de la magie de la sorcière vacillait de plus en plus au fil de ces émotions et que sa boutique risquait d’être détruite il décida d’utiliser également la sienne pour bloquer celle de sa jumelle. La surprise dans sa voix étira un sourire froid sur son visage, mais il n’abusa pas de son pouvoir il n’avait jamais été ce genre de personne. Il sentait déjà le sang coulé sur son visage, sachant fort bien que maintenant à la place de ces deux magnifiques yeux turquoise celui qui avait été touché par la marque était désormais rouge. Plaçant la main sur le front de la jeune femme, il utilisa sa magie pour lui montrer quelques flashbacks. Une fois terminé, il arrêta sa magie. Distraitement il fit apparaître un chiffon et essuya avec non-chalence le sang qui s’était échappé de sa marque. Tout en continuant d’enlever le sang de sa joue il répondit avec détachement. « Je ne te demande pas de partir, juste d’accepter la réalité. Sasha est bel et bien mort. Je suis Alekseï fils d’Azaël et prince hériter à Edom. Tout comme les enfants des autres bras droits de Lucifer. » Lorsqu’elle posa sa main sur sa joue, il l’a foudroya du regard qui était dur et froid comme la glace qu’il était devenu. Comment pouvait-elle encore y croire, comment pouvait-elle continuer alors qu’il n’y avait rien à faire ? Un soupir s’échappa de ces lèvres. « Je t’ai aimé moi aussi, mais il n’a plus rien à aider, plus rien à sauver. Désolé. » Se contenta-t-il de dire en la regardant droit dans les yeux. Lorsque que Sansa commença à lui transmettre des images de leur enfance Alekseï eu un sursaut et un mouvement de recul, mais sa sœur insista continuant de lui transmettre les enfances. Une fois que les images s’arrêtèrent il repoussa Sansa, sans trop de brutalité pour ne pas la faire tomber, mais il était énervé contre cette dernière. La colère était le seul sentiment qui arrivait à faire vibrer son corps. « Comment oses-tu ?! Tu prétends que j’essaye de te détruire, mais lequel de nous deux montre à l’autre une personne qui n’existe plus et qui est morte ? Ne crois-tu pas que ces souvenirs n’ont pas été utilisé par père pour détruire le Sasha que tu aimes temps et que tu me montres dans tes souvenirs ? Apprend à réfléchir pour ton propre bien Sansa. » Lâcha-t-il avant de passer une main sur son visage laissant un profond soupir s’échapper de ces lèvres. Il resta ainsi, les mains dans son visage, perdu.
Fiche codé par Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
Sansa Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
Sansa Azarov
• FONDATRICE •
The Scarlet Witch
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 104

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptyDim 23 Juin - 12:18

We are one, once again
Sansa & Sasha
Mon pauvre frère n'était plus celui que j'avais connu. Il était différent et ça me briser tellement le coeur de le voir comme ça. Lui qui était si joyeux avant. Ce Sasha me manque, car il était vraiment heureux à l'époque. Là j'ai plutôt l'impression qu'il est brisé et qu'il n'y a plus rien à sauver, que le Sasha que j'aimais est parti à tout jamais et ça me brise le coeur de le voir comme ça. Si seulement j'avais su. J'aurais tout fait pour le sauver jusqu'à donner ma vie en échange s'il le fallait, car s'il y a bien quelqu'un que j'aime plus que l'univers tout entier c'est bien lui mon frère jumeau. Je lève les yeux vers lui alors que je l'écoute attentivement et ce qu'il me dit me brise littéralement le coeur. Il a tellement souffert. Pourquoi est-ce que j'ai rien sentit ? Je me déteste tellement d'avoir pu vivre ma vie tranquillement alors que lui souffrait et était torturé. Mon pauvre frère a vécu l'enfer et c'est ma faute, car je n'ai pas pu le sauver. Je me déteste, non en fait je me dégoûte et j'aurais dû être à sa place. Il ne méritait pas de vivre cet enfer. Je croise les doigts et je soupire. "Je comprends... je suis désolé pour ce qui t'es arriver Sasha. Tu ne méritais clairement pas de vivre ça. J'aurais dû le sentir et te sauver la vie... je... je suis tellement désolé de n'avoir rien pu faire." Je retenais mes larmes, car mon jumeau était mon point faible et lorsqu'on s'attaquait à lui alors on s'attaquait aussi à moi. Mon jumeau a souffert et je me détestais, car je n'avais rien fait pour lui. Je ne l'ai pas protéger comme il m'a protéger tout au long de notre vie ensembles. D'ailleurs lorsque le sujet Blackwood vient sur le tapis, je lui dis clairement ce que j'ai fais et sa réaction me surprend au plus haut point. Je l'écoute attentivement et un long soupire s'échappe de mes lèvres. Je me tourne vers lui alors que j'arrête de tourner en rond. Je n'arrive pas à tenir en place c'est dingue, car je suis à deux doigts d'exploser. Je le foudroie du regard. "Qu'est-ce que tu aurais fait à ma place si j'avais été emprisonnée comme toi ? Tu n'aurais pas éliminer mon amant en pensant que c'était lui le coupable ? J'ai fais une erreur d'accord et j'en suis désolée, mais la personne que j'aimais le plus au monde venez de disparaître. J'étais désespérée et j'ai fais ce qui me semblait juste. Je comprends que ça te blesse, car tu aimais cet homme, mais moi je l'ai fais, car tu es mon frère et que je t'aime. Pourquoi est-ce que tu ne comprends pas ça ?" Il ne fallait vraiment pas que je craque, car je n'étais pas à plaindre. Non j'avais eu la belle vie moi malgré que j'ai souffert de l'absence de mon jumeau. Il fallait que je pense à Sasha et à son enfer à lui, car c'était clairement pire que moi. Je n'avais donc pas le droit de me plaindre alors que lui avait été torturé pendant des siècles. D'ailleurs étant quelqu'un avec un caractère assez fort. Plus mon frère me parle et plus il me fait perdre mon calme. C'est pour ça d'ailleurs que je laisse ma magie s'échapper et que je m'en prends au meuble qu'il y a juste derrière lui. Je déteste lorsqu'il me parle comme ça alors que moi j'avais qu'un rêve, le retrouver et ne plus jamais le laisser partir. Je fronce les sourcils à ses paroles et me rapproche doucement de lui ne comprenant clairement pas comment il a pu devenir si froid. Je sais qu'il a vécu l'enfer, mais je suis sa soeur et j'espérais sincèrement qu'il se montrerait plus ouvert avec moi, car je le connais et qu'il ne rencontrerait jamais quelqu'un qui l'aime autant que moi. C'est tout simplement impossible. "Ah ouais tu crois ça ? C'est mes sentiments pour moi qui m'on maintenu en vie Sasha. Tu vas peut-être encore te moquer et me trouver naïve, mais je m'en moque. Tu n'es peut-être plus le frère que j'ai connu, mais mon amour pour toi ne disparaîtra jamais. Je m'en fiche si tu trouves ça faible. Oh moins, tu sauras dans ce monde qu'il y a quelqu'un qui t'aime vraiment et qui continuera de t'aimer éternellement même si celui qu'elle a connue n'est plus là." D'ailleurs alors que je suis sur le point de perdre mon calme, ma magie se retrouve bloquée et mon jumeau me montre quelques flashback qu'il a vécu en Edom avec notre père et je suis choquée par ce que je vois. Mon pauvre frère a été torturé et mon envie de meurtre contre Azaël grandit de plus en plus. Il mérite de disparaître de la surface de la terre et de souffrir autant que Sasha a souffert. Lorsqu'il me lâche, je me tiens à un meuble, car je suis tellement chamboulée que je suis sur le point de m'écraser au sol. Je suis tellement mal. Je suis sur le point de craquer, mais je ne dois pas le faire. Je dois rester forte pour lui, car il ne doit pas me voir pleurer, pas après ce qu'il a vécu. Cependant une larme s'échappe et roule sur ma joue, mais je l'essuie rapidement. C'est trop difficile de faire face à ce que la personne qu'on aime le plus dans ce monde a vécu. Il ne méritait vraiment pas ça. Je lève les yeux vers lui et hoche la tête en ayant les larmes aux yeux. "Je vais essayer, mais... c'est difficile de dire adieu à la partie de soit qu'on trouvait la plus belle à l'époque. Je suis vraiment désolée pour ce que tu as vécu. J'aurais tellement aimé t'aider. J'espère qu'un jour tu trouveras la force de me pardonner." Je m'approche doucement de lui alors que je pose ma main sur sa joue, car malgré ce qu'il me dit, je ne peux pas m'en empêcher. Je le regarde alors qu'il se montre dur et froid. Je lui offre malgré tout un petit sourire, car je me souviens de cet amour qu'il avait pour moi à l'époque. Il me rassurait à chaque fois que je n'allais pas bien et rester avec moi à chaque fois que je lui demandais. Il était toujours là et je sais que même s'il ne veut pas l'admettre, ce Sasha est toujours là quelque part. C'est pour ça que sans sa permission, je lui transmets plusieurs images de notre enfance pour qu'il se rappel à quel point nous nous aimions tout les deux. Lorsque je termine ce moment de flashback. Je me fais directement repousser. Il l'a mal pris et j'aurais dû m'en douter vu ce qu'il est devenu maintenant. Je soupire à ses paroles. J'en ai vraiment assez. "Bon sang Sasha arrête !! Je ne suis pas comme père moi. Je n'utilises pas ces souvenirs pour te faire du mal, mais pour te montrer à quel point nous étions heureux. Je sais que tu as souffert, je sais que tu as peur que ça recommence, mais ça ne se reproduira plus jamais et tu sais pourquoi ? Parce que père est emprisonné. Il ne s'en prendra plus à toi. Il ne te fera plus jamais de mal. Tu dois te demander comment je le sais, mais peu importe je le sais. Je sais que tu crois que je me fais des films, que je suis trop stupide, que le Sasha que j'aimais n'est plus là, mais moi j'y crois. Je sais que mon frère est toujours là quelque part et je finirais par le ramener. Tant pis si je dois y mettre des siècles. Tant pis si ça doit me tuer, mais je te ramènerais que tu le veuilles ou non. Je refuse de croire que tu es mort. Je refuse d'accepter ça et tu pourras me dire tout ce que tu veux, je m'en moque. Je ne baisserais pas les bras parce que tu es mon jumeau et que je t'aime." Voilà je venais de lui dire absolument tout ce que je pensais et je m'en fichais qu'il me trouve faible, pathétique et naïve. Je m'en fiche de ce qu'il peut penser de moi. Certes, je n'ai pas été torturée, mais sa "mort" m'a tuer de l'intérieur. J'ai voulu en finir avec la vie. J'ai voulu en crever, car je n'imaginais pas un monde sans lui. Il ne le croit peut-être pas, mais je m'en moque. Mon amour pour Sasha m'a garder en vie et je me battrais pour lui jusqu'à que la mort m'emporte dans un autre monde.
code by exordium.





You thought that I'd be weak without ya
- but I'm stronger, I'm a survivor

I'll always remember us this way... :
 

Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
• ENFANTS DE LILITH •
My magic is what makes me alive
› Inscription : 10/04/2019
› Messages : 71

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins EmptyMer 7 Aoû - 15:51

We are one, once again
I'm sorry for not being as before. The twins you had know doesn't exist anymore.
Oh qu’est-ce qu’il aurait voulu que ces retrouvailles se passe d’une façon différente, il aurait tellement souhaité être toujours l’homme qu’elle avait toujours connu. Être celui qu’elle avait chérit pendant des années avant de le pleurer pendant un temps encore plus long, dans ces plus beaux rêves il l’avait imaginé un large sourire sur ces lèvres les larmes coulant doucement sur son visage rempli de joie se blottissant contre lui. Cette joie il l’a partageait bien évidemment avec sa jumelle, dans ces rêves les plus fous, il l’a serrait dans ces bras et humait son parfum qui lui avait tellement manqué. Les rêves sont bien ce qu’ils sont, une réalité qui n’arrivera pas, un monde idéalisé permettant de s’évader et de surmonter à la noirceur de l’âme. Ils avaient été beaux et bienveillant, au début uniquement. Rapidement ces rêves étaient devenu ces pires cauchemars, un moyen de torture qui avait été utilisé habillement pour le briser encore et encore. Jamais il ne se serait douté qu’on pouvait briser une âme en autant de morceau, quand avait crû que cela ne pouvait pas être pire le contraire lui était démontré. A présent cela devait très certainement ressembler à un tas de poussière, rien de plus rien de moins. S’excuser ne changerait pas ce qu’il s’était produit les années bien trop nombreuses s’étaient déjà écoulés depuis un temps qui semblait déjà lointain. La faute n’était pas la sienne, il l’a savait fragile et sensible, mais il avait oublié à quel point elle pouvait prendre le blâme pour des choses qui n’était pas de son fait. Ce n’était pas comme si elle avait mis en scène le meurtre de leur mère et qu’elle avait été celle qui l’avait envoyé en première classe vers l’Enfer. Les lèvres entre-ouvertes il hésita un instant ne sachant pas ce qu’il pouvait répondre à cela, il ferma puis ouvrit de nouveau ces lèvres pendant plusieurs secondes avant de prendre la parole. « Arrête de prendre la faute pour une chose que tu n’as pas faites et dont tu ne pouvais rien faire. » Se contenta-t-il de lui répondre. Les deux avaient beau être des jumeaux, chose relativement rare chez les sorciers, cela ne faisait pas d’eux des sorciers hors norme. Il était impossible de tout contrôler et tout ressentir. Même s’ils étaient liés, il y avait des choses pour laquelle même la magie n’avait pas d’effet. Edom fait partie de ces endroits où la magie diffère beaucoup avec celle que l’on retrouve sur Terre, une fois là-bas on est coupé du reste du monde. Il passa une main sur son visage tandis que la dispute au sujet de son ancien amant semblait prendre le tournant de la conversation, soupirant profondément il ne pouvait cacher son agacement face à l’attitude de Sansa. Il finit par relever la tête et plonger son regard dans celui de sa jumelle, fougueuse et coléreuse comme à son habitude. « Tu n’as jamais eu de relation sérieuse cela n’aurait pas pu arriver. Tu ne comprends pas ce que je ressens puisque tu n’as jamais rien ressenti de tel. J’aurais posé des questions avant de prendre la vie de quelqu’un. J’aurais au moins pris le temps d’avoir toutes les informations possibles avant de le tuer froidement. Il y a toujours moyen de faire parler un homme aussi fort soit-il. Pourquoi je ne te comprends pas ? Aussi simplement que toi tu ne comprends pas. » Son ton était détaché et froid, il ne faisait qu’énumérer les fait sur le caractère explosif de sa sœur, mais également de sa perte de sang-froid et contrôle sur ces pouvoirs qui avait toujours fait partie d’elle. C’est d’ailleurs sans aucune surprise que cette dernière finit par utiliser sa magie pour exprimer sa frustration, une pauvre commode fut la victime du caractère de Sansa. L’homme agi calmement réparant son meuble avant de s’avancer doucement vers la furie rouge. Le ton qu’il utilisait était aussi froid que les hivers en Russie et cela ne semblait pas plaire à la jeune femme qui ne l’avait évidemment pas connu ainsi. Une fois à quelques pas de la sorcière, il utilisa à son tour sa magie laissant ainsi la marque d’Azael visible.  Haussant les épaules devant le commentaire de Sansa il n’eut pratiquement pas de réaction sur ces mots. « Effectivement, l’amour rend faible. Libre à toi de l’être je n’ai aucune responsabilité sur ta vie. » Lui répondit-il simple et triste vérité. Ils appartenaient à leur père, si ce dernier souhaitait de nouveau prendre comme passe-temps un de ces enfants il en ferait ce qu’il voudra. Et ce n’est pas ce genre de sentiment qui l’a sauvera de son Enfer. Alors oui il était dur dans ces propos, même blessant mais la vie était ainsi faites ils n’étaient pas des simples Terrestres qui pouvaient vivre innocentement et profiter de chacun des moments de la vie en craignant que le pire arrive : la mort. Cela semblait être un si beau cadeau que Sasha les enviait pour cela. Une mort en échange d’une éternité de souffrance était un bien plus bel avenir à ces yeux. Pour sa propre sécurité et celle de la boutique le sorcier n’hésita pas un instant à utiliser sa magie sur celle de sa sœur l’empêchant ainsi de faire plus de dégât dans son magasin. Lorsqu’il lui montra une minuscule partie de ce qu’avait été sa vie à Edom il l’a vit tressaillir et s’agripper à un meuble. Reculant de quelques pas le jeune homme l’observait avec une mine fatiguée. Haussant les épaules il ne répondit pas à la réponse de sa sœur concernant sa future tentative de faire le deuil de la personne qu’il avait été. Cette personne qu’elle qualifié belle était loin de l’être encore, bien au contraire. Malgré les interdictions et les spécifications du jeune homme sur les contacts physiques, Sansa n’en tint pas compte n’écoutant qu’une fois encore sa conscience à elle sans respecter l’opinion des autres. Une colère grandissante se lisait sur le visage du sorcier après avoir reçu des images de son passé avec sa jumelle, cette dernière n’arrivait pas à le comprendre et respecter ce qu’il était devenu. Comment pouvait-elle espérer qu’ils réagissent bien à des choses qui l’avaient fait souffrir ? Ne pouvait pas-t-elle comprendre qu’il fallait abandonner le passé et partir sur une nouvelle base si elle souhaitait faire partie de sa vie ? Apparemment c’était trop de lui demander que de réfléchir deux petites secondes aux conséquences de ces actions et de lui faire comprendre que tout ne tournait pas qu’autour de sa petite personne. Les autres aussi avaient des opinions et des envies qui étaient parfois différente des siennes et qu’elle devait respecter au lieu d’imposer sa vision à elle des choses. Le sorcier la repoussa le regard sévère il serra fermement les poings afin de ne pas perdre le contrôle de ces émotions. La colère qui l’animait était dangereuse il le savait, mais elle était difficile à contenir surtout en l’entendant parler ainsi. « Ne peux-tu pas comprendre que père ou non je ne veux plus voir ce genre de souvenir ? Je me fiche de la raison et de la façon dont tu souhaites les utiliser car pour MOI ce sera forcément négatif et que je ne souhaite plus les voir. Tu penses vraiment qu’après autant d’année j’ai peur d’une banalité pareille ? Tu es d’un ridicule. Tu refuses de respecter la personne que je suis, tu refuses de respecter mes limites et ce que je suis prêt à accepter. Dis-moi à quel moment crois-tu que notre relation pourrait fonctionner si tu ne penses qu’à toi et à tes sentiments ? Si tu ne fais que ce que la princesse que tu es as envie sans prendre en compte les envies des autres ? Je t’arrête tout de suite, ça ne marchera pas. C’est soit tu commences à écouter et faire comme les autres veulent vivre leur vie, soit tu te trouves un autre jumeau parce que tu le veuilles ou non ce Sasha est resté en Russie depuis des siècles et ne reviendra pas. Grandis et accepte. Ou part. » Fini-t-il en ouvrant la porte de sa boutique avec sa magie. Alekseï avait déjà fait beaucoup trop d’effort et accepter des choses qu’il ne voulait plus dans sa vie uniquement pour le plaisir personnel de sa jumelle. Il n’avait aucune envie de vivre dans l’ombre des besoins d’une personne qui était incapable de regarder autour d’elle et de voir que le monde n’était pas tourné autour de ces envies. Il lui laissait la chance de faire partir de sa vie, mais uniquement s’ils repartaient de zéro. Le passé ne l’intéressait pas et il refusait de le vivre encore et encore. Cette partie de sa vie n’existait plus que cela blesse Sansa ou non c’était la vérité. Cela avait beau être la plus belle partie de sa vie, elle était à présent passée et il n’en voulait plus. Il n’en pouvait plus de ce passé, il avait besoin d’avancer pour survivre et pour le moment Sansa l’en empêchait.
Fiche codé par Eressëa
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty
MessageSujet: Re: We are one, once again ↬ Azarov Twins We are one, once again ↬ Azarov Twins Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
We are one, once again ↬ Azarov Twins
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters Legacy :: New-York :: Bronx :: Le marché obscure :: Burning Heaven-
Sauter vers: