AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Shadowhunters Legacy I can take care of myself • Azawood 1421522021
Votez pour nous I can take care of myself • Azawood 1421522021
SHL a besoin de vous pour grandir encore, alors n'hésitez pas à voter régulièrement pour les top-sites ICI
qu'on attire encore plus de membres I can take care of myself • Azawood 1421522021
Choix des groupes I can take care of myself • Azawood 2322741306
Le groupe Enfants de Raziel est actuellement en surnombre, pensez à privilégier les autres I can take care of myself • Azawood 1421522021

Partagez
 

 I can take care of myself • Azawood

Aller en bas 
AuteurMessage
Matthias Blackwood
Voir le profil de l'utilisateur
• CO-FONDATRICE •
We abide by the law nothing less
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 263

I can take care of myself • Azawood Empty
MessageSujet: I can take care of myself • Azawood I can take care of myself • Azawood EmptyVen 12 Avr - 15:55



I can take care of myself
Sansa & Matthias

Ce n’était pas supposé se dérouler comme ça. Il était parti en mission, seul parce qu’il n’appréciait pas de devoir veiller sur quelqu’un d’autre, surtout quelqu’un qu’il connaissait à peine étant donné que Matthias n’était pas du genre à se lier avec les autres shadowhunters. A part sa défunte femme qu’il avait connue enfant, qui était amie avec lui depuis cette époque, personne n’aurait pu réellement dire qu’il le connaissait. A quoi bon se lier aux gens quand ils étaient voués à disparaître ? C’était souvent ce qu’on disait aux jeunes shadowhunters que les émotions affectaient le jugement, qu’il fallait garder la tête froide et c’était clairement ce qu’il avait décidé de faire maintenant. D’où la nécessité d’aller en mission seul et pas de jouer les babysitters pour un shadowhunter qui perdrait tous ses moyens face à une créature obscure. Non merci très peu pour lui. C’est pour ça qu’il se trouvait actuellement au Hunter’s Moon connu pour être le repère de la meute de Luke Garroway aux dernières nouvelles, ou bien ça avait changé depuis. Il ne gardait pas vraiment trace des changements de leader au sein des différents groupes de créatures. Ça ne l’intéressait pas pour être honnête. Ce qui l’intéressait ce soir c’était ce vampire qu’il surveillait depuis plusieurs jours. Mais sans preuve le chef actuel de l’institut, à voir combien de temps il resterait celui-là d’ailleurs, refuserait qu’ils le livrent à l’Enclave. Si on lui demandait son avis Matthias dirait que c’était ridicule parce qu’un vampire restait un vampire et qu’il survivait en plantant ses crocs dans des terrestres. Il refusait de croire qu’ils puissent soi-disant se priver de ça pour se contenter de poches comme ils l’affirmaient en général pour prouver qu’ils n’avaient rien fait de mal. Matthias se trouvait au bar à garder un œil sur le vampire en question tout en sirotant sa bière, sans adresser la parole à personne. Parce qu’il n’était pas du genre sociable mais qu’en plus il était en mission donc discuter avec quelqu’un comme si de rien n’était, très peu pour lui. Quand finalement le vampire se décida à sortir du Hunter’s Moon, Matthias laissa un billet à la personne derrière le bar avant de suivre discrètement le vampire à l’arrière de l’établissement. Vampire qui ne quittait pas seul les lieux d’ailleurs. Au moins il pourrait le prendre sur le fait et l’emmener jusqu’à l’institut. Une fois dans la ruelle il ne vit rien, c’en était suspect. Il espérait ne pas avoir été repéré et l’avoir fait fuir parce qu’il serait bon pour rentrer les mains vides à l’institut. Pas qu’il s’intéresse à ce que le nouveau chef temporaire de l’institut puisse penser de ses talents de shadowhunters, parce qu’il n’en avait rien à faire, mais parce qu’il détestait partir en mission pour rien. Mais il ne tarda pas à entendre du bruit venant d’un coin sombre de la ruelle. Son épée séraphique en main, il s’approcha rapidement espérant pouvoir empêcher le vampire de s’attaquer à sa victime. Le vampire se retourna brusquement, abandonnant temporairement sa victime pour se concentrer sur lui. Matthias tenta de le distraire pour laisser à sa victime, qui était encore en vie heureusement, le temps de s’enfuir. Face à face avec le vampire, épée séraphique à la main il s’adressa au vampire « Ok tu connais la chanson, par l’ordre de l’Enclave bla bla bla du coup on peut faire ça normalement et je t’emmène jusqu’à l’institut ou soit avec la manière forte au choix.. » Mais plutôt que de lui répondre le vampire se rua sur lui en utilisant sa vitesse vampirique envoyant valser son épée séraphique. Matthias se retrouva sans arme mais loin de reculer et s’enfuir, il se retrouva rapidement plaqué contre le mur avec les dents du vampire s’approchant dangereusement de sa jugulaire. « Pas inté.. » commença-t-il à lui lancer mais déjà que les crocs du vampire s’inséraient dans son cou. Le sang de shadowhunters était particulièrement apprécié par les vampires et il était hors de question qu’il serve de « quatre heure » à l’un d’entre eux. Même s’il commençait à se sentir faible il attrapa un couteau qu’il gardait sur lui en cas d’urgence avant de le planter dans le vampire. Ça ne le tuerait pas mais au moins il aurait un moment de recul qui lui permettrait de mettre de la distance entre eux et pourquoi pas arriver à récupérer cette fichue épée séraphique pour se débarrasser de ce vampire. Il s’arrangerait avec l’institut après pour justifier de l’avoir tué au lieu de le ramener, même si c’était juste de la paperasse inutile selon lui. Mais alors qu’il s’approchait de son épée séraphique pour la récupérer il se sentit particulièrement faible. La perte de sang qui faisait certainement déjà son effet ou le venin de vampire qui commençait à faire réagir son corps. Il ne voulait pas devenir un addict comme ces shadowhunters qui se droguaient au venin de vampire, il avait entendu les rumeurs mais son corps lui refusait de coopérer alors que son visage se rapprochait un peu plus du sol à chaque pas qu’il faisait pour s’éloigner du vampire, lui faisant temporairement repenser son idée d’être venu seul pour cette mission. Si ça n’avait pas été le cas, il ne serait sûrement sur le point de se faire vider de son sang par un vampire.

rainmaker


Revenir en haut Aller en bas
Sansa Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
Sansa Azarov
• FONDATRICE •
The Scarlet Witch
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 104

I can take care of myself • Azawood Empty
MessageSujet: Re: I can take care of myself • Azawood I can take care of myself • Azawood EmptyVen 19 Avr - 13:21

I can take care of myself
Je me demande à quoi cela rime, au fond. Je ne vois pas l'intérêt de s'attacher à quelqu'un ou quelque chose si l'on sait primo, cela ne dure pas et deuxio, on souffre atrocement quand cela se termine. Si tout a un début, un milieu et une fin, alors à quoi bon commencer ? Pour quoi se donner de la peine si la seul issue possible, c'est The end.
Aujourd'hui j'avais enchaîné plusieurs rendez-vous pour des potions et il était grand temps que je me détende un peu. C'est pour ça que j'avais décidée de me rendre jusqu'au hunter's moon pour boire un verre et pourquoi pas draguer un peu afin que je puisse m'amuser ce soir. Je m'étais fait belle comme à mon habitude et j'avais pris un portail jusqu'à ce lieu que je connaissais et fréquenter régulièrement. De toute manière on pouvait me voir ici ou au pandémonium le club de mon ami Magnus. Il m'arrivait de jouer à la barmaid rien que pour le plaisir et parce que les russes tenaient bien l'alcool. Malgré que je sois une sorcière, j'étais imbattable. Je pouvais boire et c'était impossible de me faire chaos. J'avais une tolérance incroyable à l'alcool. J'étais donc arriver sur les lieux et je m'étais assise en saluant plusieurs personnes que je connaissais. J'avais pris un whisky, la boisson que je buvais avec Magnus lorsqu'il n'allait pas bien et comme c'était aussi mon cas depuis plusieurs siècles, le whisky était devenue ma boisson de référence et il y avait aussi la vodka que j'adorais. Une vraie alcoolique lorsqu'on y pensait. Je pianotais sur mon téléphone pour savoir si mon vieil ami pouvait se joindre à moi, mais grimaçait lorsqu'il me dit qu'il avait une soirée de prévue avec son shadowhunter. Nul vraiment super nul. Depuis que Magnus sortait avec ce nephilim, je le voyais beaucoup moins, mais il avait l'air plus heureux alors je ne disais rien même si la perte de ses pouvoirs m'inquiétait beaucoup. Je ne voulais en aucun cas qu'il lui arrive quelque chose, car après les siècles que nous avions passer ensembles. Le sorcier aux yeux de chat comptait énormément pour moi. Enfin bref, j'observe le monde autour de moi et je fronce les sourcils en voyant un shadowhunter présent ici. Je ne vois pas son visage, mais quelques unes de ses runes sont visible. Il faut qu'ils viennent m'emmerder jusqu'ici, c'est vraiment génial. Je le regarde suivre un vampire jusqu'à dehors. Je m'attends au pire et surtout je n'ai pas confiance en ses sangs d'ange, tu parles d'ange, c'est plus des démons oui. Je finis donc mon verre que je paye et décide de sortir dehors pour m'assurer que le vampire n'est rien, mais en arrivant sur les lieux je constate que le vampire s'en prend violemment au shadowhunter en enfonçant ses crocs dans son cou. Je fronce les sourcils. Qu'est-ce que je fais ? Je l'aide ou je me casse ? Je repense alors à ce que Magnus m'a dit, que pas tout les shadowhunters sont des monstres, car son Alexander ne l'est pas et que beaucoup peuvent être comme lui. Je soupire. "Merci Magnus pour tes conseils." Dis-je pour moi-même. Je m'approche donc du vampire qui allait de nouveau sauter sur le nephilim qui se trouve dos à lui et le paralyse avec mes pouvoirs alors que je le plaque au mur. Il ne peut plus donc bouger. Je me rapproche du shadowhunter qui peine à tenir debout et qui on dirait la finir par rencontrer le sol. Je me rapproche de son arme que j'attrape. "La prochaine fois, ne vous attaquez pas à un vampire tout seul, ça évitera que vous finissiez blessé." Je lui tend l'arme et lorsque je vois son visage, je suis littéralement sous le choc. Ce n'est pas possible. Je l'ai tuer et ça remonte à plusieurs siècles. C'est impossible. Cela doit être un descendant, car ça se saurait si les nephilims étaient immortels et je ne pense pas qu'il aurait pu continuer à vivre sans son coeur. Je reprends donc mes esprits. Il ne doit absolument pas savoir qui je suis. Je ne veux en aucun cas tuer un autre Blackwood ou finir dans une cellule à Idris. Qui c'est ce qu'ils me feront la-bas. Je suis presque sûr que je finirais morte, mais qu'avant ils me tortureront comme des animaux. Je croise les bras. "Quand on est bien élevés, on dit merci shadowhunter, car je t'ai quand même sauver la vie et tu vas pouvoir emmener ce vampire à tes amis de l'enclave vu qu'il est paralysé grâce à mon sort donc tu ne crains plus rien. Mais de rien abruti." Je détestais les shadowhunters, mais j'essayais de faire un effort en suivant les conseils de Magnus qui ne marchait pas vraiment, car je me comportais clairement comme une vraie garce avec ce Blackwood. Qu'est-ce que les nephilims pouvait me mettre hors de moi. Il faudrait vraiment que je raconte ma bonne action à Magnus. Il sera fier de moi d'avoir sauver les fesses de l'un d'entre eux. Cela prouve que j'ai évoluer malgré que celui-ci est le portrait craché du responsable de la mort de mon frère. Il faut que je contiennes mon envie de lui arracher le coeur à lui aussi. Il ne faut pas que je fasses de conneries même si pour être honnête, j'en crevais d'envie. "Tu veux que je soigne ta blessure ? Pour ça il faut dire s'il te plaît et je le ferais avec grand plaisir." Dis-je en lâchant un petit rire. Oui il y avait rien à dire, j'étais une garce finie et mes efforts venait d'être réduis en cendre à cause du fait que je me foutais clairement de sa gueule et que sa souffrance me faisait plus rire qu'autre chose.
Pando



You thought that I'd be weak without ya
- but I'm stronger, I'm a survivor

I'll always remember us this way... :
 

Revenir en haut Aller en bas
Matthias Blackwood
Voir le profil de l'utilisateur
• CO-FONDATRICE •
We abide by the law nothing less
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 263

I can take care of myself • Azawood Empty
MessageSujet: Re: I can take care of myself • Azawood I can take care of myself • Azawood EmptyDim 5 Mai - 16:35



I can take care of myself
Sansa & Matthias

C’était supposé être une mission toute simple ce soir, surveiller ce vampire pour s’assurer qu’il n’irait mordre personne. Une soirée plus ou moins tranquille au bar avant qu’il ne doive s’en occuper et le conduire à l’institut. Parce que malgré les Accords les vampires ne se gênaient pas en général pour planter leurs crocs dans des terrestres. Comme si l’Enclave pouvait leur faire confiance pour s’en empêcher. Matthias non, il n’était pas si crédule. Même s’il refusait pour autant de se rallier au Cercle. S’il n’était pas loin de partager ce qu’ils pensaient des créatures obscures, s’il avait même été tenté de les rejoindre il y a quelques années, confus et en colère après la perte de son parabatai, c’est la folie de Valentin qui l’en avait empêché. Et quand il avait attaqué l’institut avec le Cercle et que sa femme avait péri durant l’attaque, il avait été hors de question pour Matthias de rejoindre leurs rangs. Il avait eu là la preuve qu’une fois de plus Valentin était totalement fou, plus intéressé par le pouvoir que par le fait de protéger les terrestres. Ça ne voulait pas dire qu’il s’était subitement rangé du côté des créatures obscures pour autant. C’est ce qui l’avait poussé à la base à suivre le vampire qu’il surveillait hors du bar, certain qu’il allait tenter quelque chose. Il avait été un shadowhunter assez longtemps pour savoir que voir un vampire s’en aller comme ça avec un terrestre et se diriger tout droit dans une ruelle, ce n’était jamais bon signe. Il avait donc abandonné le reste de son verre ainsi qu’un billet pour payer ce qu’il avait bu avant de suivre ce vampire. Sauf que peut-être qu’il n’avait pas été assez rapide ou prudent parce qu’une fois dans la ruelle, il ne vit rien. Pas l’ombre du vampire en question. Il aurait très bien pu filer en l’ayant repéré dans le bar, mais un vampire ne fuyait pas face à un shadowhunter en général. Tout ça était très étrange. Matthias avait voulu en avoir le cœur net et lorsqu’il s’était approché il avait rapidement été attaqué. Autant pour leur faire confiance pour respecter les Accords. Avant qu’il n’ait pu réagir il s’était retrouvé plaqué contre le mur, son épée séraphique qu’il tenait à la main, à quelques mètres de lui sur le sol. Tout ça n’était pas bon pour lui. Ce n’était que grâce à un couteau qu’il avait toujours sur lui en cas d’urgence qu’il avait pu se dégager de l’emprise du vampire. Et aussi l’empêcher de le vider de son sang. Malheureusement pour lui l’effet de la morsure qu’il avait eu le temps de lui infliger se faisait déjà sentir et il se sentait faiblir. Matthias fit alors un effort, refusant de rencontrer le sol pour reprendre ses esprits et se redresser lorsqu’il entendit une voix qui ne lui était pas familière lui faire des reproches. Il fut tenté de rétorquer aussitôt qu’il faisait ce qu’il voulait avant même de faire face à cette personne mais préféra ne rien dire d’abord. Pas avant de récupérer son arme séraphique. Une fois fait, il fit face à la personne en question, une sorcière vu la manière dont elle avait maitrisé le vampire qui se trouvait maintenant figé au mur. « La prochaine fois je le laisserai faire ce qu’il veut comme ça il s’en prendra à un terrestre… C’est un bon conseil que vous me donnez là… » dit-il maintenant qu'il avait son épée séraphique en main ne masquant pas le mépris qu’il avait pour cette sorcière. Qui visiblement ne pouvait pas s'empêcher de lui faire la leçon à lui. Comme s'il allait écouter les conseils d'une sorcière.. Parce qu'évidemment il fallait qu’il tombe sur l’un d’entre eux. Il soupira, visiblement peu ravi par cette rencontre encore moins par la manière dont elle avait de le regarder. « Et inutile de me regarder comme ça, ce n’est pas la première fois que vous voyez quelqu’un se faire attaquer par un vampire, et ce ne sera sûrement pas la dernière, c’est pas comme si ce genre de choses était rare… » dit-il avant de lever les yeux aux ciels. Il jeta un coup d’œil au vampire en question aux dires de la sorcière avant de la fixer froidement. « Je ne vais pas te dire merci alors que tu m’insultes ! N’y compte pas une seconde.. » Peut-être qu’il aurait dû parce qu’elle l’avait aidé au fond même s’il refusait de l’admettre mais vu qu’elle l’avait insulté, il était hors de question de la remercier. Il était un néphilim, elle devait au moins lui parler correctement, pas comme un chien. Lorsqu’elle ouvrit à nouveau la bouche ce fut pour lui proposer de le soigner ? Sérieusement ? Après l’avoir insulté ? il porta la main à son cou avant de secouer légèrement la tête pour éviter de se sentir mal à cause de la perte de sang. Surtout maintenant qu'il arrivait à tenir debout sans vaciller, inutile d'aggraver les choses. « Pas besoin… un Iratze fera l’affaire... » dit-il en la fixant avant de sortir sa stèle pour l’appliquer sur sa rune Iratze afin d’activer sa guérison. Comme pour lui prouver qu’il pouvait se débrouiller tout seul. Ce serait probablement suffisant mais même si ce n’était pas le cas, il n’irait pas demander à une sorcière de le guérir, encore moins une sorcière qui venait de l’insulter. C’était hors de question. Et peu importe ce qu’elle pouvait penser de la situation, il n’avait pas besoin d’une sorcière. Et il n’en aurait jamais besoin pas après ce qu’ils avaient fait à sa famille.

rainmaker


Revenir en haut Aller en bas
Sansa Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
Sansa Azarov
• FONDATRICE •
The Scarlet Witch
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 104

I can take care of myself • Azawood Empty
MessageSujet: Re: I can take care of myself • Azawood I can take care of myself • Azawood EmptyMer 29 Mai - 11:18

I can take care of myself
Je me demande à quoi cela rime, au fond. Je ne vois pas l'intérêt de s'attacher à quelqu'un ou quelque chose si l'on sait primo, cela ne dure pas et deuxio, on souffre atrocement quand cela se termine. Si tout a un début, un milieu et une fin, alors à quoi bon commencer ? Pour quoi se donner de la peine si la seul issue possible, c'est The end.
Il y avait toujours moyen de se marrer avec les shadowhunters et c'était le cas aujourd'hui puisque j'avais rencontrer un shadowhunter complètement stupide et inconscient qui s'attaquer seul à un vampire. Je ne sais vraiment pas ce qu'on leurs apprends durant leurs formations de shadowhunters stupide, mais pour autant je ne pense pas qu'il est marquer qu'il faut s'attaquer à une créature obscure comme ils aiment nous appeler tout seul. En tout cas, du haut de mes cinq siècles de vie, je l'ai toujours vu en bande lorsqu'ils étaient sur le terrain. C'est pour ça que malgré que je les détestes, je suis tout de même parti l'aider. Malgré que je ne les supportais, tous ne méritait pas de mourir. Alors j'y suis aller et comme à mon habitude je me suis montrer aussi froide qu'une porte de prison. Je n'allais pas non plus lui faire un câlin, qu'il aille se faire foutre, car je n'ai pas que ça à faire avec ses sangs d'ange. C'est pour ça que j'ai user de mes pouvoirs pour arrêter ce vampire avant qu'il le tue pour de bon et qu'on retrouve un nouveau cadavre de nephilim. Je ne pense pas que ça ferait plaisir à l'enclave ça et je suis encore plus persuadée qu'on m'accuserait de complicité s'ils apprennent que j'étais sur les lieux et que je n'ai rien fait pour l'aider, car évidemment pour l'enclave le monde obscure doit aider malgré qu'il soit traiter comme de la sous merde. Je m'approche de l'arme du nephilim que je ramasse au sol et lui remet en main propre alors que la surprise m'envahit en découvrant ce visage. Un Blackwood et pas n'importe lequel. Le portrait craché de celui qui a trahi mon jumeau. Cela me faisait vraiment bizarre de le voir. Je ne m'attendais vraiment pas à ça et c'est pour ça que j'étais encore plus méfiante, car je savais de quoi les Blackwood étaient capables. C'était des monstres quoi qu'on puisse dire. Je roule des yeux à ses paroles le trouvant encore plus idiot pour le coup. "Ou alors vous venez avec quelqu'un au lieu de venir tout seul et vous aurez peut-être une chance de vous en sortir sans l'aide d'une créature obscure. Ça aussi c'est un bon plan." Je pense que c'était le pompon de la connerie cet homme et pourtant ça ne me surprenait même pas lorsqu'on savait qui il était réellement. Sa famille étaient des monstres et je les détestaient, car ils m'avaient absolument tout pris. Aujourd'hui, je me sentais vide et brisée à cause d'eux et j'étais en colère en permanence alors qu'on ne compte pas sur moi pour copiner avec le sosie de l'assassin de mon jumeau, il en était hors de question. Je lâche un petit rire à ses paroles alors que je pose mes mains sur ma taille sans le quitter du regard. "Oh non... ce n'est pas la dernière malheureusement, car beaucoup sont dangereux, mais pas tous. Il y en a qui sont innocents et qui sont massacrer alors qu'ils ont rien demander à personne. Ça aussi, je l'ai beaucoup vu durant ses derniers siècles." Je continue de l'observer en attendant de voir s'il aurait le cran de me dire merci et sa réponse ne me surprend pas, car il est très rare que les nephilims soit reconnaissant. Ils prennent le monde obscure de haut et sentent supérieurs, ce n'est pas nouveau ça. Je me recule alors et m'appuie contre le mur en croisant les bras alors que celui-ci est vraiment mal en point. "Bizarrement ta réponse ne me surprend même pas, je suis même sûr que tu préférerais te vider de ton sang plutôt que demander mon aide. Sur ce bonne agonie alors." Je l'observe alors sortir sa stèle de sa poche pour s'appliquer sa rune de guérison. À voir si ça va le guérir ou pas, car vu l'étendu des dégâts, cela m'étonnerait beaucoup. D'ailleurs, je commence clairement à m'ennuyer. C'est pour ça qu'en voyant qu'il souffre encore. J'ignore pourquoi je fais ça, mais je m'approche de lui. "Ne bouge pas." Je porte ma main non loin de sa blessure et laisse ma magie sortir pour soigner sa morsure qui disparaît entièrement de son cou. Je recule ma main ensuite et regarde le shadowhunter droit dans les yeux. "Il n'y a pas de quoi." Je ne le quitte pas des yeux et je mentirais si je disais que je ne le trouve pas mignon, car il faudrait être aveugle et malgré qu'il est le même visage que l'amant de mon frère cela ne m'empêchait pas de le trouver vraiment très beau. Je me recule ensuite de lui maintenant que j'ai fais ce que je devais faire et j'ignore pourquoi je propose ça, mais je le fais quand même. "Tu veux qu'on aille boire un verre ? Je pense qu'après une mission pareil, tu as bien besoin d'un petit remontant et moi aussi. Ne t'inquiète pas pour le vampire, avec ma magie il ne pourra pas bouger d'ici. Après, si tu refuses, car tu ne veux pas être vu avec une sorcière ça ne fait rien. Je voulais juste être gentille c'est tout." J'ignore pourquoi je l'étais d'ailleurs, car ce n'était clairement pas dans mes habitudes de l'être, mais j'agissais bizarrement avec ce shadowhunter. Je lui portais secours, je le soignais et maintenant je l'invitais à boire un verre. Je pense que j'ai clairement pris un coup sur la tête ou que j'ai trop abuser de la vodka, car ça ne va clairement pas là et j'en connais un qui se ficherait complètement de moi s'il était présent. De toute manière le shadowhunter va sûrement refuser et on vaguera à nos occupations en oubliant que l'un et l'autre existe. C'est comme ça depuis des siècles et je sais que ça ne changera pas quoi qu'on fasse.
Pando



You thought that I'd be weak without ya
- but I'm stronger, I'm a survivor

I'll always remember us this way... :
 

Revenir en haut Aller en bas
Matthias Blackwood
Voir le profil de l'utilisateur
• CO-FONDATRICE •
We abide by the law nothing less
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 263

I can take care of myself • Azawood Empty
MessageSujet: Re: I can take care of myself • Azawood I can take care of myself • Azawood EmptySam 29 Juin - 21:03



I can take care of myself
Sansa & Matthias

Tomber sur une sorcière ce n’était pas du tout dans les plans de Matthias ni même de se faire mordre par un vampire à vrai dire. Mais il aurait certainement pu se débrouiller tout seul, enfin probablement. Dans tous les cas il n’aurait pas eu à supporter la présence d’une sorcière qui lui parlait comme s’il était totalement stupide alors qu’il faisait simplement son job ? Et en quoi c’était ses affaires de toute façon qu’il se fasse tuer ou non ou qu’il agisse de façon stupide selon elle ? S’il mourrait ça ferait un chasseur d’ombre en moins sur terre, elle devrait être contente non vu son attitude ? Mais Matthias évita de réfléchir à ça. Il n’en avait pas le courage, se sentant encore faible après la morsure du vampire. La sorcière était toujours là après avoir immobilisé le vampire qui se débattait en vain. Il s’occuperait de le livrer à l’institut plus tard, quand il se sentirait un peu mieux. La sorcière lui rendit son arme et le regarda bizarrement comme si sa tête ne lui revenait pas. D’abord elle lui avait dit qu’il était stupide et maintenant elle allait critiquer son apparence peut-être ? Mais au lieu de ça, il ne savait pas s’il devait être soulagé ou non, il avait fallu qu’elle lui donne son avis sur le le fait qu’il chassait tout seul. Comme s’il ne s’en était pas rendu compte… C’était un choix de sa part et sorcière ou non personne n’avait rien à y redire. Peut-être le chef de l’institut qui était techniquement son supérieur, mais il se trouvait là-bas et lui ici donc pour l’instant il était tranquille. Il soupira aux paroles de la sorcière avant de répliquer aussitôt. « J’ai pas besoin de quelqu’un… surtout si c’est pour jouer les babysitters avec. » Très peu pour lui c’est pour ça qu’il était parti sans attendre l’aval du chef de l’institut d’ailleurs. Pour éviter qu’on lui assigne un bébé shadowhunter dont il devrait surveiller les arrières plus qu’autre chose. Et puis sans Oliver il n’avait pas envie d’aller en mission avec quelqu’un d’autre. Il évita de penser à son ancien parabatai qui avait disparu maintenant. Inutile de revenir sur le passé, ça ne le ramènerait pas à la vie. Lui qui était silencieux quelques secondes ouvrit de nouveau la bouche en fixant la sorcière droit dans les yeux. « Et puis rien ne dit que j’aurai pas réussi à m’en sortir tout seul » Lui-même savait qu’il y avait peu de chances que ça ai pu être le cas mais il n’allait pas lui donner raison. « C’est comme pour les shadowhunters et pourtant ça ne vous empêche pas de tous nous juger pour une personne… Et puis désolé de vous l’apprendre mais la plupart des vampires n’attendant que l’occasion rêvée pour boire du sang directement à la source, c’est juste une question de temps, la preuve avec celui-là… » dit-il en désignant d’un léger signe de tête le vampire qui était toujours immobilisé contre le mur. Elle pouvait dire ce qu’elle voulait, la plupart des vampires ne pouvaient pas rester loin des terrestres. Tout le monde chez les shadowhunters connaissaient l’existence de ces bars dans lesquelles les terrestres venaient offrir leur sang aux vampires, vampires qui ne se faisaient pas prier pour y aller. Alors des vampires innocents à d’autre, ils finissaient toujours par craquer et attaquer un terrestre. Mais Matthias ne put cacher la surprise de son visage quand elle lui proposa de le soigner. Offre qu’il s’empressa de refuser, parce qu’il n’avait pas besoin d’une sorcière. Il ne leur faisait pas confiance à eux. L’histoire de son ancêtre massacré par une sorcière avait détruit toute possibilité pour lui de ne pas mettre les sorciers dans le même panier avec les loups et les vampires. Eux aussi étaient capables de perdre leur calme et de s’en prendre à quelqu’un d’innocent. La preuve son ancêtre en avait payé le prix. Il leva les yeux au ciel à sa remarque avant de sortir sa stèle et de l’appliquer sur la blessure de son cou. Il se sentit toute suite un peu mieux, même s’il lui faudrait un peu de temps pour que ça fasse totalement effet à cause de la perte de sang qu’il avait subi. Il essaya malgré tout de cacher son mal être à la sorcière qui était toujours là à le fixer, à croire qu’elle semblait fasciné par le fait de rencontrer un shadowhunter. Alors qu’elle était certainement plus âgé que lui, qui sait elle pourrait même avoir plusieurs siècles, même si elle était loin d’avoir l’air âgée au contraire. S’il l’avait croisée au Hunter’s Moon ou ailleurs il aurait pu la prendre pour une terrestre d’ailleurs et l’inviter à boire un verre, sans savoir qu’en fait il se trouvait en présence d’une sorcière. Il soupira lorsqu’elle s’approcha de lui pour le soigner voyant que sa blessure ne guérissait pas aussi vite et il la laissa faire alors qu’elle le soignait se contentant de l’observer. Mieux valait la garder à l’œil s’agissant d’une sorcière même si ce n’était pas totalement la vérité au fond s’il était honnête avec lui-même. Il porta une main à son cou une fois qu’elle eut terminé a le soigner pour constater que les traces de morsures avaient totalement disparues, à croire qu’il n’avait jamais été mordu. Matthias la fixa droit dans les yeux et lâcha un « Merci » à peine audible avant de détourner le regard alors qu’elle décida de reprendre ses distances maintenant qu’il était guéri. Il s’apprêta à se relever pour écourter cette rencontre et ramener le vampire à l’institut quand la sorcière s’adressa à nouveau à lui. Lui qui croyait qu’elle allait filer maintenant qu’elle avait accompli sa bonne action en le guérissant après avoir immobilisé le vampire fut surpris par sa proposition. « Tu veux boire un verre avec un shadowhunter maintenant ? Pas peur de ce que tes amis sorciers, vampires ou autres vont en penser ? » Oui il la provoquait parce qu’il n’avait pas oublié la manière dont elle l’avait traité au départ. Et puis elle restait une sorcière et il n’aimait pas les sorciers. Même celles qui ressemblaient à des terrestres et qu’il aurait pu inviter à boire un verre ou plus avant de découvrir sa véritable identité. « Mais je dirai pas non à un verre… » se contenta-t-il d’ajouter une fois sur pied avant de la regarder « Hunter’s Moon ça ira ou tu préfères aller ailleurs ? » Peut-être qu’elle avait une autre idée en tête pour boire un verre. Un autre bar ou carrément un bar terrestre. Il y en avait plein à New York. « Et je devrai ramener ce vampire à l’institut avant… » dit-il avant de subitement garder le silence quelques secondes. Silence qu’il rompit en s’adressant à nouveau à elle. « C’est possible que tu m’ouvres un portail pour l’institut pour l’envoyer là-bas ? Si tu veux pas c’est pas grave je vais l’emmener et je reviendrai après ou on peut se rejoindre dans un bar pour ce verre… » ajouta-t-il en fixant toujours la sorcière, se demandant ce qu’elle allait lui répondre ou si elle allait tout bonnement oublier cette idée de boire un verre maintenant qu’il lui avait demandé un service, comme la plupart des shadowhunters.

rainmaker


Revenir en haut Aller en bas
Sansa Azarov
Voir le profil de l'utilisateur
Sansa Azarov
• FONDATRICE •
The Scarlet Witch
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 104

I can take care of myself • Azawood Empty
MessageSujet: Re: I can take care of myself • Azawood I can take care of myself • Azawood EmptyMar 6 Aoû - 12:00

I can take care of myself
Je me demande à quoi cela rime, au fond. Je ne vois pas l'intérêt de s'attacher à quelqu'un ou quelque chose si l'on sait primo, cela ne dure pas et deuxio, on souffre atrocement quand cela se termine. Si tout a un début, un milieu et une fin, alors à quoi bon commencer ? Pour quoi se donner de la peine si la seul issue possible, c'est The end.
Je me posais encore la question de pourquoi j'aidais ce shadowhunter alors que je ne les aimais pas d'habitude. Peut-être parce que pour une fois je voulais faire quelque chose de bien en aidant ce jeune homme malgré qu'il avait l'air de mépriser les créatures obscures, mais surtout les sorciers, mais manque de bol pour lui j'étais une sorcière et il allait devoir se contenter de moi. Je roule des yeux à ses paroles d'ailleurs, car il ne savait même pas de quoi il parlait. Il pensait connaître des choses et pourtant il ne savait pas par quoi nous étions passer. Des années de haine, des années à se cacher, des années à faire attention à nos moindres faits et gestes, car l'Enclave attendait qu'une seule chose. Éradiquer toutes les créatures obscures de ce monde. Ils étaient aussi extrémistes que Valentin et pourtant le Morgenstern représenté le démon qu'il fallait abattre. Ils n'étaient pas du tout logique lorsqu'on y pensait. L'Enclave était pathétique et je n'avais aucune confiance en eux. Je soupire une nouvelle fois à ses paroles. "Tu parles, mais tu ne sais même pas par quoi nous les créatures obscures comme vous adorez nous appeler nous sommes passer. Je suis dans ce monde depuis assez longtemps pour savoir qu'une créature obscure est une menace pour vous juste parce qu'elle a du sang de démon, mais... on a pas demander à être comme ça. Nos mères n'on pas demander à se faire avoir par un démon. Il y a des créatures obscures qui sont mauvaises c'est une vérité pour en avoir tuer plusieurs, mais nous sommes pas tous comme ça. Il y en a qui demande juste à être aimer et à ne pas être juger parce qu'ils ont du sang de démon, mais bien sûr ça tu ne le comprends pas toi." Bien sûr j'avais beau parler, mais il ne comprendrait pas et attendrait qu'une chose, que je me taise. Alors je n'en rajoutais pas d'avantage puisque ça servait à rien. J'en avais marre de me prendre la tête avec des shadowhunters. J'attendais qu'une chose c'était me barrer loin d'eux pour être tranquilles et avoir la paix, mais bien sûr il fallait que je sois gentille encore une fois, que je m'approche de lui pour guérir sa morsure. Il perdait beaucoup de sang et bientôt il finirait par perdre connaissance au milieu de la rue. Je ne pouvais pas laisser ça arriver surtout que ce shadowhunter ressemblait trait pour trait au shadowhunter qui avait séduit mon frère à l'époque et que j'avais tuer. Du coup il fallait avouer que j'étais complètement confuse face à lui. Je ne savais pas vraiment comment réagir. Une fois sa blessure guérie. Je le regarde droit dans les yeux et lui offre un petit sourire. "C'est un plaisir." Je m'éloigne de lui une fois que j'ai fais ce que j'avais à faire et j'ignore ce qui me passe par la tête, mais je lui propose de venir boire un verre avec moi. Je ne sais pas pourquoi je fais ça, mais peut-être parce que ce shadowhunter m'intriguait en ressemblant trait pour trait au responsable de mon mal être aujourd'hui. Peut-être que j'étais devenue complètement dingue avec les siècles. Je n'en savais rien, mais tout ce que je savais c'est que je ne voulais pas qu'il s'en aille. Un rire s'échappe de mes lèvres à ses paroles, car ça prouvait qu'il ne me connaissait vraiment pas pour penser une chose pareille. "Eh bien mon mignon... je m'en fiche royalement qu'on me voit avec un shadowhunter. Je ne vis pas pour les autres, mais pour moi donc... si j'ai envie de boire un verre avec un shadowhunter alors je le ferais. J'en ai rien à faire que ça plaise ou non. Je les emmerdes et je fais ce que je veux de ma vie." Il était vrai que j'avais toujours fait ce que je voulais et que je m'en fichais royalement de ce qu'on pouvait penser de moi. C'était bien la dernière chose qui m'inquiétait. Je lui offre un sourire lorsqu'il fini par accepter ce verre. J'étais contente qu'il ne refuse pas et qu'on puisse passer un moment ensembles. Je voulais apprendre à le connaître, car plus le temps passait et plus ce jeune extrêmement sexy en passant m'intriguait. "Allons au hunter's moon. On sera très bien ici." Je regardais le vampire qui était toujours cloué au mur et que j'avais totalement oublier pour être honnête. Je hoche la tête à ses paroles et je finis par ouvrir un portail pour qu'il ramène le vampire à son institut. Je finis par passer le portail avec lui en attendant devant l'institut qu'il revienne, car je n'avais aucunement envie de rentrer la dedans et de tomber sur des tas de shadowhunters. C'était presque sûr qu'ils avaient un dossier à mon nom dans leurs archives et presque sûr que dedans était marquer que j'étais une sorcière tueuse de shadowhunters vu que le nephilim que j'avais tuer à l'époque était connu et cette histoire s'était répandu un peu partout. Cependant ce que j'ignorais c'est s'ils savaient que c'était moi la responsable. Je ne pensais, car ça fait longtemps que j'aurais été arrêter par l'Enclave sinon. Matthias ne tarde pas à revenir. J'ouvre à nouveau un portail et nous le passons tous les deux. Nous sommes de retour au Hunter's Moon. On va pouvoir s'amuser et boire plusieurs verres. Nous rentrons à l'intérieur alors qu'on prend place à une table. Je fais signe à la barmaid que je veux une vodka et j'attends que Matthias commande pour lui. Une fois la commande passer. Je décide de me concentrer sur lui. "Alors dit-moi tout. Tu as quelqu'un dans ta vie ? Tu as des enfants ? Je demande, car je sais que les shadowhunters se marient très jeunes et toi tu n'as pas l'air très vieux donc... je présume que tu dois avoir quelqu'un dans ta vie et que es très heureux avec elle." J'espérais que je n'étais pas trop discrète et que je n'allais pas le faire fuir, car plus le temps passer et plus ce shadowhunter m'intriguait. Je voulais en apprendre plus sur lui et savoir ce qu'il faisait dans la vie à par chasser des démons et des vilains vampires suceur d'humains. Notre commande fini par arriver. Je remercie la serveuse. Je commence à boire mon verre après avoir trinquer avec lui en ne cessant pas de le regarder. Il était encore plus mignon de près. C'était un euphémisme franchement. S'il était célibataire alors je ne comprendrais pas toutes ses jeunes shadowhunters. Qu'est-ce qu'elles attendaient franchement. Cependant s'il me retourne la question ça va être drôle de lui dire que j'ai des tas d'ex, mais que je ne suis jamais vraiment tomber amoureuse follement, pas comme Magnus avec Alec. Non, ce genre d'amour je ne l'ai jamais connu et surtout jamais personne m'a aimer comme ça. Je ne pense pas que ça m'arrivera un jour pour être honnête. Je pense plutôt que je suis condamnée à rester seule tout en m'amusant avec n'importe qui. Cette vie ne me dérangeait pas, mais lorsque je voyais Magnus et son shadowhunter, il m'arrivait de vouloir ça moi aussi, car je n'avais jamais vu Magnus aussi heureux depuis qu'il avait rencontrer son Alexander.
Pando



You thought that I'd be weak without ya
- but I'm stronger, I'm a survivor

I'll always remember us this way... :
 

Revenir en haut Aller en bas
Matthias Blackwood
Voir le profil de l'utilisateur
• CO-FONDATRICE •
We abide by the law nothing less
› Inscription : 13/02/2019
› Messages : 263

I can take care of myself • Azawood Empty
MessageSujet: Re: I can take care of myself • Azawood I can take care of myself • Azawood EmptyLun 28 Oct - 11:26



I can take care of myself
Sansa & Matthias

La soirée était loin de se dérouler comme Matthias l’avait prévu parce qu’il se retrouvait à devoir passer du temps en compagnie d’une sorcière. Sorcière qui tentait de lui faire changer d’avis sur les créatures obscures sauf qu’il était bien placé pour savoir de quoi elles étaient capables. Et il était bien placé pour le savoir puisque jusque dans sa famille il avait été mis en garde de ce dont elles étaient capables. De ce qui était arrivé à son ancêtre tué par un sorcier et pourquoi ? Parce qu’il était un shadowhunter probablement. Après cette sorcière tentait de lui faire la leçon mais il savait bien de quoi il parlait. Et voilà qu’après ses paroles elle repartait dans une tirade pour lui expliquer en quoi les créatures obscures étaient les victimes selon elle. Enfin la plupart puisqu’elle acceptait que certaines soient effectivement mauvaises. Il devrait être soulagé, content quelque part qu’elle accepte qu’il puisse en partie avoir raison. Mais d’un autre Matthias ne l’était pas parce qu’il savait qu’ils étaient loin d’être les victimes avec leurs pouvoirs ou leurs sens surdéveloppés. Ce n’était pas pour rien que les shadowhunters ne vivaient pas vieux surtout quand ils devaient faire face à des créatures immortelles ou dont les pouvoirs dépassaient largement les leurs malgré leurs runes. Matthias ne put s’empêcher de soupirer à ses paroles. « T’en fais pas j’ai bien compris qu’on ne sera jamais d’accord. Tu parles de ce que vous subissez mais tu ne sais pas ce que nous ont vit. Peut-être que tu penserais différemment si tu avais eu des gens de ta famille tué par des créatures… » Matthias pensait à son ancêtre massacré par un sorcier mais aussi à tous ceux qui avaient suivi et étaient morts en mission. Si les shadowhunters ne vivaient pas vieux en général, ça semblait être aussi une habitude chez les Blackwood. Si son père était encore en vie c’était parce qu’il vivait à Idris là où aucune créature obscure n’était admise mais autrement il savait que son père serait sûrement déjà mort. Mais malgré leur discussion un peu houleuse sur le sujet, parce que Matthias n’irait pas avouer qu’il avait tort quand il pensait avoir raison, elle décida tout de même de le soigner bien qu’il ait refusé. Et s’il avait dit non plus par refus de devoir quoi que ce soit à une sorcière, il devait avouer aussi qu’il se sentait mieux, sa blessure guérie. Aussi après avoir hésité à le faire parce qu’il n’aimait pas avoir de dette, encore moins envers les sorciers, il finit par la remercier. C’était la moindre des choses à faire et puis de toute façon à cette heure et dans cette ruelle, personne ne les verrait. Mais au lieu de s’en aller après ça, voilà qu’elle l’invitait à boire un verre. Il n’avait pas manqué le fait qu’elle l’avait regardé avec insistance comme si elle le connaissait sauf que Matthias lui se souvenait bien ne l’avoir jamais rencontré avant. Peut-être qu’elle le trouvait à son goût et il n’allait pas dire qu’elle était laide de son côté mais ce n’était pas pour ça qu’il allait se passer quoi que ce soit avec une créature, encore moins une sorcière. Mais vu ses paroles peu avant, elle semblait détester autant les shadowhunters que lui les sorciers donc son invitation était plus que surprenante. Ce qu’il ne tarda pas à lui faire remarquer d’ailleurs. Et s’il n’en rajouta pas sur le sujet, il devait avouer que sa réponse l’amusa étant donné qu’il était lui aussi le premier à faire ce qu’il voulait que ça plaise ou non. Ce qui lui avait valu d’avoir une relation plus ou moins compliquée avec le chef de l’institut parce qu’il avait tendance à faire ce qu’il voulait et à ne pas obéir. « Ok… d’accord » Peut-être qu’il était fou d’accepter l’invitation d’une sorcière mais malgré tout après les événements de ce soir, il ne serait pas contre un verre. « Va pour le Hunter’s Moon… »  Ici ou ailleurs après tout c’était la même chose, il hocha rapidement la tête de souvenant soudainement du vampire toujours cloué au mur par Sansa. Après avoir hésité à le faire il lui demanda s’il était possible de lui ouvrir un portail pour l’institut. Il trouverait bien comment la payer plus tard pour ses services. Elle accepta rapidement de le faire et ils le passèrent tous les deux avec le vampire. Une fois à l’institut Matthias le conduisit jusqu’aux sous-sols là où ils gardaient leurs prisonniers en attendant de les livrer à l’Enclave avant de ressortir pour rejoindre Sansa. Hésitant quelques secondes avant de franchir le portail, il la suivit finalement au travers ce qui les mena à nouveau au Hunter’s Moon. Ils pénétrèrent tous les deux à l’intérieur et s’installèrent à une table. Une fois que la sorcière eut passé commande auprès de la barmaid, il fit de même, commandant un whisky pour sa part. La soirée avait été rude alors autant s’offrir quelque chose de fort. Il l’avait bien mérité. Lorsque la barmaid leur rapporta leur commande, Matthias ne tarda pas à boire quelques gorgées de son verre, grimaçant en même temps car c’était vraiment fort avant de finalement lever les yeux vers Sansa lorsqu’elle s’adressa à lui. Il resta quelques secondes sans rien dire à sa question, pourtant banale normalement, ne sachant pas vraiment quoi lui dire. Il aurait pu dire non qu’il n’avait personne mais quelque part ça aurait été nier l’existence de Rebecca et ce qu’ils avaient vécus tous les deux même si ça avait été surtout un mariage de raison entre eux pour satisfaire leur famille. Il soupira avant de finalement répondre à la question de Sansa, refusant de lui mentir. « Non… je n’ai personne dans ma vie depuis que ma femme est morte.. C’était plus un mariage de raison entre elle et moi mais c’était quand même ma meilleure amie… » Matthias ne savait pas exactement pourquoi il lui disait ça à elle sachant qu’elle était une étrangère après tout, une sorcière en plus dont il avait appris à mépriser l’espèce depuis son enfance à cause de l’histoire de son ancêtre. Peut-être qu’il commençait à lui faire confiance sachant qu’elle l’avait aidé avec le vampire, l’avait soigné avant de lui ouvrir un portail sans rien lui demander en échange alors que les sorciers faisaient payer très chers leurs services. Et puis avant qu’elle ne s’imagine quoi que ce soit concernant la mort de sa femme, il continua rapidement après ça. « Si ça peut te rassurer ce n’est pas la faute des créatures obscures… Elle a été tué par le Cercle lors d’une attaque contre l’institut… » fit-il avant de lâcher un rire sans joie et de la regarder finalement après avoir détour né le regard en mentionnant le Cercle. « Crois-le ou non s’il y a bien une chose que je déteste plus que les créatures c’est bien le Cercle… » Malgré ce qu’il pouvait penser des créatures, de la manière dont il avait été élevé, il aurait été le candidat idéal pour rejoindre le Cercle. Mais le fait qu’ils soient dirigés par un homme qui s’injectait du sang de démon, quel que soit la raison l’avait toujours fait reculer de les rejoindre. Et puis sa meilleure amie avait toujours été moins radicale que lui concernant les créatures, détestant le Cercle par contre. Et vu ce qu’il lui était arrivée elle avait eu raison. Et s’il ne pouvait rien y changer maintenant, il était hors de question pour lui, malgré ce qu’il pensait de se joindre au Cercle. Au contraire il serait le premier à les livrer à l’Enclave pour qu’ils se chargent d’eux. Perdu dans ses pensées après ce qu’il venait de confier à cette sorcière, il ignorait ce qu’elle pensait de lui maintenant, après tout ça mais au moins il avait honnête.
rainmaker


Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

I can take care of myself • Azawood Empty
MessageSujet: Re: I can take care of myself • Azawood I can take care of myself • Azawood Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
I can take care of myself • Azawood
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» I don't care, i love it.
» don't care about the dress code ∆ stan
» ADRIAN + I don't care, I love you.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters Legacy :: New-York :: Manhattan :: Hunter's Moon-
Sauter vers: