AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Shadowhunters Legacy un appât hors pair (simon) 1421522021
Votez pour nous un appât hors pair (simon) 1421522021
SHL a besoin de vous pour grandir encore, alors n'hésitez pas à voter régulièrement pour les top-sites ICI
qu'on attire encore plus de membres un appât hors pair (simon) 1421522021
Choix des groupes un appât hors pair (simon) 2322741306
Le groupe Enfants de Raziel est actuellement en surnombre, pensez à privilégier les autres un appât hors pair (simon) 1421522021

Partagez
 

 un appât hors pair (simon)

Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

un appât hors pair (simon) Empty
MessageSujet: un appât hors pair (simon) un appât hors pair (simon) EmptyDim 14 Avr - 18:26


un appât hors pair
SIMON + JONATHAN
La forme la plus extrême de la possession : la destruction. La vie persiste au sein même de la destruction.
Elle s'était enfui. Alors qu'il s'était efforcé de ne jamais la perdre de vue, de ne laisser aucun indice derrière eux. La rousse était parvenue à le tromper, et à s'échapper avec l'autre blond. Du moins, c'était lui, qui s'était échappé après que celle-ci est mené un plan contre elle. Ca lui avait coûté, de faire demi tour, de laisser sa sœur derrière lui. Mais s'il n'escomptait pas passer les prochaines années enfermé à l'enclave - ce qui était hors de question - il n'avait d'autre choix. Et puis, ce n'était qu'une question de temps avant qu'il retrouve la trace de sa cadette. Parce que, que celle-ci est complotée contre lui ne l'empêchait pas de croire qu'il était encore possible qu'un véritable lien se crée entre eux. Cette rune de jumelage était faite pour l'aider. Il avait déjà pu voir qu'elle n'était pas sans conséquence. Sur lui, comme sur elle. Du positif, pour lui, puis-qu’à défaut de vouloir se ranger - ou d'en avoir la possibilité à cause de l'enclave qui l'abattrait sur le champ - il était décidé à changer pour sa sœur. Mais il avait pu constaté que les effets étaient bien plus négatif sur la rousse. Et c'était pour le ravir. Maintenant, il ne lui restait plus qu'à se faire discret, pour ne pas se faire attraper par l'enclave, et réussir à remettre la main sur sa sœur. Il était certain qu'il ne lui faudrait plus grand chose pour parvenir à ses fins. Car ses plans étaient plus grand, à chaque fois que son regard croisait celui de sa sœur. Parce qu'il ne doutait pas qu'ensemble, il pourrait former un duo de choc.

Le duplex de Lilith s'était de nouveau installé dans les rues de New York, de façon à être au plus près de sa jeune sœur. Mais Jonathan était assez malin pour ne pas résider en son sein. Il n'était pas dupe. Si le néphilim blond était parvenu à retrouver la rousse, c'est qu'il avait compris la manière dont fonctionner le sortilège lancé par Lilith. Il ne pouvait donc pas prendre le risque de rester vivre là-bas, et que l'enclave lui tombe dessus un beau jour. Parce qu'à ses yeux, le blond qui prétendait valoir le cœur de sa sœur, n'avait pas le courage de venir le chercher lui-même. Il savait qu'il avait déjà failli y passer une fois, si la néphilim brune n'était pas venu à sa rescousse. Et il ne prendrait pas le risque d'ouvrir un combat contre lui, alors qu'à la première éraflure, Clary serait elle aussi blessée. Il avait donc réquisitionner un vieil hôpital abandonné, qui avait autrefois était le QG de son père. C'était éphémère, juste le temps de réussir à remettre la main sur Clary, et de repartir. Et tapit dans les rues, il guettait la venue de la rousse. Ou, l'un de ses proches. Et qui de mieux que le meilleur ami de sa jeune sœur - à force de fréquenter sa cadette, il commençait à savoir qui était ses proches à elle, à qui elle tenait. « Lewis. Pile ce dont j'avais besoin. » Peu importe le moyen utilisé, il fallait qu'il trouve une solution pour faire venir Clary jusqu'à lui. Et la solution était sous ses yeux. « A ton avis, qu'est-ce que Clary serait prêt à faire pour te garder en vie ? » Un sourire perfide monte sur ses lèvres. « On va voir combien de temps il lui faudra pour apparaître quand elle te saura en danger. »


(c) princessecapricieuse

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

un appât hors pair (simon) Empty
MessageSujet: Re: un appât hors pair (simon) un appât hors pair (simon) EmptyDim 21 Avr - 10:37

Tant d'événements. En si peu de temps. Tu pourrais presque devenir fou, si le monde ne l'était pas déjà depuis bien trop longtemps. Tes doigts trouvent ton front et caressent la marque présente sur ton front. Invisible. Indolore. Don ou malédiction, tu ne parviens pas encore à te faire une idée. Tu prends une grande inspiration. L'air envahit tes poumons, brûlant ta trachée au passage. Depuis ta transformation, plus rien ne possède le même goût, la même odeur, la même sensation. Tu ne trouves plus les mêmes plaisirs à te promener au hasard dans les rues de Manhattan. Tout est devenu dangereux. Beaucoup trop dangereux. Tu es sans cesse sur tes gardes. Tu vois ce que tu étais incapable de voir, des mois plus tôt. Cette vie simple te manque, parfois. Ta famille te manque. Ta mère. Ta sœur. Et quand bien même cette dernière te rend visite quelques fois, cela ne vaudra jamais votre enfance où vous ne cessiez de vous courir après dans le jardin, armé l'un et l'autre de ballons gonflables remplis d'eau froide. Clary était présente, aussi. Vous formiez un trio. Une bande d'amis. Cette époque - désormais révolue - te manque bien plus que tu n'es prêt à l'admettre. Pourtant, mains dans les poches, tu circules dans la ville plongée dans l'obscurité. Seul. Prenant soin de ne pas passer sous la lumière jaunâtre des lampadaires. Tu soupires. Pourras-tu, un jour, si tu le désires suffisamment fort, retrouver ta vie d'antan ? Boire du sang et combattre des démons ne sont pas les occupations que tu préfères...

Visage sombre, plongé dans le noir. Mains dans les poches. Pieds caressant le bitume. Regard perdu dans le vague. Esprit refermé sur ses pensées. Tu ne te rends pas compte que tu quittes la grande rue pour rejoindre les petites artères parallèles. En temps normal, tu n'aurais même pas envisagé de mettre un orteil dans ce coin mal famé. Cela aurait été bien trop risqué. Désormais, la marque de Caïn te protège. Rien ne peut t'atteindre. Que tu le désires ou non, tu es protégé, armé, toi-même devenu dangereux. Et cette voix que tu reconnaîtrais entre mille qui résonne au plus profond de toi. « Jonathan ? » t'écris-tu, la gorge serrée. Sur tes gardes. Tu l'observes sortir de l'ombre. « Tu n'as pas intérêt de l'approcher. Tu crois que t'arriveras à l'enlever une nouvelle fois ? Tout le monde te traque. » tu craches, tentant de sortir ton téléphone de la poche arrière de ton téléphone le plus discrètement possible. « Je ne suis pas en danger. Toi, en revanche, on ne peut pas en dire autant... » Le courage. L'audace. Tu ne sais pas d'où ils te viennent, cependant, ils prennent leur place. Sur l'écran tactile de ton smartphone, dissimulé dans ton dos, tu tentes d'écrire le numéro d'Isabelle. L'inspiration te venant d'un des nombreux films que tu as vu durant ton adolescence. Pourvu que cela porte ses fruits...
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

un appât hors pair (simon) Empty
MessageSujet: Re: un appât hors pair (simon) un appât hors pair (simon) EmptyLun 22 Avr - 13:50


un appât hors pair
SIMON + JONATHAN
La forme la plus extrême de la possession : la destruction. La vie persiste au sein même de la destruction.
Plans. Jonathan n'a que ça en tête. Des plans. Par dizaine. Si l'un ne fonctionne pas, il possède d'autres plans pour contrer. Il ne sera jamais en manque d'idées. Parce que s'il ne compte pas reprendre la relève exacte de son père, certaines choses s'assemblent. Et il compte faire de grandes choses. Alors c'est pas une chose que l'on balance comme ça. Ca se prépare à l'avance. Histoire d'être paraît à tous les coups. Surtout lorsque son ennemi principal était un institut entier. Alors pour conquérir le monde, Jonathan s'entourait des meilleurs alliés possibles. La majorité d'entre eux n'étaient pas encore à ses côtés. Mais c'était une chose qui ne manquerait pas d'arriver. Déjà, même si Clary était repartie auprès de Jace, ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne se rende compte que sa place n'était pas là bas, mais bien auprès de son frère. Il n'avait pas manqué de voir briller cette étincelle dans son regard lors des derniers instants passés l'un en compagnie de l'autre. Elle ne s'en rendait pas encore compte. Mais elle finirait par revenir auprès de lui. Il fallait juste qu'il se montre patient. Et puis, sa jeune sœur n'était que le premier pion de son échiquier – bien que par là, il ne signifiait pas qu'elle n'était que ça, un pion, bien loin de là. Sofia, Annabeth, et d'autres n'allaient pas manquer de suivre. Bientôt, c'est tout un escadron qu'il aura derrière lui. Même si, au contraire de son père, il n'était pas pacifiste à attendre qu les autres fassent le sale boulot à sa place, bientôt, il aurait assez de monde autour de lui pour que, s'il le souhaite, il ne puisse faire que les tâches vraiment nécessaire. Cela ne saurait tarder.

Et même si son moment de gloire approche à grande enjambée, cela ne l'empêche pas de vouloir accélérer les choses, au moins en ce qui concerne la rousse, sa sœur. Il souhaite qu'elle se retrouve à ses côtés plus vite encore. Il souhaite qu'elle abandonne les siens pour lui. « Simon, Simon. Tu es bien naïf. Dans quelques temps, je n'aurai même pas besoin de ça. Elle viendra à moi d'elle-même. » C'était la raison pour laquelle il n'en voulait pas totalement à sa mère, sa seconde mère, Lilith. Parce que la rune de jumelage qu'elle avait créé sur eux, permettait enfin à Clary de commencer à ouvrir les yeux sur ce qui l'entourait. « C'est discutable, si tu veux mon avis. » Lui, n'a pas l'impression d'être en danger plus que ça. Ca faisait quelques semaines déjà qu'il était de retour, et il attendait encore que l'enclave lui tombe dessus. Pour l'instant, celle-ci n'était pas très au point, puisqu'il étai toujours dehors, et libre, à agir comme bon lui semble. « Tu as beau ne pas être en danger, nous savons tous les deux que dès que Clarissa te sera en ma compagnie, elle rappliquera, qu'importe qu'on la boucle à l'institut pour ne pas m'approcher. Elle ne te laissera pas seul en ma compagnie. Toi, son meilleur ami adoré. » Si sa sœur possédait deux points faible, c'était bien le blond qui lui servait de petit copain, et son meilleur ami. Et c'était comme ça qu'il comptait l'attirer à elle.


(c) princessecapricieuse

Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

un appât hors pair (simon) Empty
MessageSujet: Re: un appât hors pair (simon) un appât hors pair (simon) EmptyJeu 9 Mai - 18:08

Sortir seul n'était certainement pas l'une de tes plus belles idées, jusqu'à présent. Tu en avais pourtant ressenti le besoin : depuis ton entrée dans le monde obscur, tu n'as pas pris le temps de respirer l'air de la nuit, de respirer cette odeur si caractéristique de froid, de pollution retombant lentement sur le bitume, de feuilles écrasées à longueur de temps durant la journée. Tu n'as plus pris le temps de rien depuis ta transformation. Tu n'as pas pris le temps de souffler un coup, de prendre une pause, de faire le vide dans tes pensées. Tu n'as pas pris le temps d'exister, qu'importe l'existence dans laquelle tu te dois de subsister désormais. Maintenant, c'est cet autre qui t'arrache à cette minuscule seconde de répit que tu t'étais accordé. Il te l'arrache avec ses griffes de la plus brutale des façons, il te l'arrache pour ne jamais plus te la rendre. Il te l'arrache en te frappant de sa ressemblance avec celle que tu connais depuis l'école maternelle. Il te l'arrache en te replongeant contre ton gré dans cet univers dont tu ne connaissais absolument rien, des mois auparavant. Lui, ce néphilim, ce être dans lequel coule pourtant du sang de démon. Lui, qui ne sait que causer que tord, malheur, destruction et misère autour de lui. Lui, dont tu entends le nom résonner à tes oreilles inlassablement ces dernières heures. Lui, et lui seul. Lui. Jonathan.

La menace. L'adrénaline qui se répand dans tes veines, parallèlement à la crainte qu'il t'inspire. Seul, tu ne fais pas le poids. Qu'importe la marque que tu as incrusté sur ton front, le jeune homme que tu as en face de toi trouvera toujours un moyen pour la détourner. Il se défile toujours pour mieux attaquer par derrière. C'est ce que font les lâches, les fous, et les ordures dans son genre. Ton prénom dans sa bouche te dégoûte. Un frisson parcourt ton épine dorsale. « Jamais elle ne te suivra ! » Dans ton dos, tes doigts pianotent un mot. Un simple mot. Un prénom. Le sien. Izzy comprendra, tu en es persuadé. Pourvu qu'ils arrivent à temps. Alors, à ton tour, tu le menaces, espérant faire traîner votre échange, bien que le roux ne semble pas prêt à déguerpir. Comme s'il attendait patiemment que les chasseurs d'ombres lui tombent dessus. Comme si. « C'est un piège. » articules-tu, à mi-voix. Et tu es tombé dedans. Sans même plus réfléchir à ta propre sécurité, tu fais demi-tour dans l'allée et composes numéro d'Isabelle. « Ne venez pas. C'est un piège. Il veut Clary. N'intervenez pas. » Tes pas prennent la direction de l'Enclave. Mais te laissera-t-il rejoindre les tiens ou es-tu dores et déjà condamné ?
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

un appât hors pair (simon) Empty
MessageSujet: Re: un appât hors pair (simon) un appât hors pair (simon) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
un appât hors pair (simon)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters Legacy :: Coin hors jeux :: Les archives de l'enclave :: Rp's-
Sauter vers: