AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Shadowhunters Legacy A normal night isn't to much to ask - Noavia 1421522021
Votez pour nous A normal night isn't to much to ask - Noavia 1421522021
SHL a besoin de vous pour grandir encore, alors n'hésitez pas à voter régulièrement pour les top-sites ICI
qu'on attire encore plus de membres A normal night isn't to much to ask - Noavia 1421522021
Choix des groupes A normal night isn't to much to ask - Noavia 2322741306
Le groupe Enfants de Raziel est actuellement en surnombre, pensez à privilégier les autres A normal night isn't to much to ask - Noavia 1421522021

Partagez
 

 A normal night isn't to much to ask - Noavia

Aller en bas 
AuteurMessage
Noah Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
• CO-FONDATRICE •
Blood must be avenged by blood
› Inscription : 10/05/2019
› Messages : 170
› Date de naissance : 05/09/1995

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia EmptyMer 15 Mai - 14:28



A normal night isn't to much to ask
Noavia

Peut-être qu’il aurait dû y réfléchir à deux fois avant de s’en aller en claquant la porte derrière lui. Mais Noah n’avait pas envie d’aller chasser ce soir, ce qu’il avait bien tenté d’expliquer à Olivia sans succès. Il avait eu envie de passer une soirée tranquille, pour une fois sans penser à la chasse, en oubliant le Cercle. Ce n’était pas trop demander que d’oublier la chasse pour s’amuser au Pandémonium ? De se comporter comme un couple normal pour une fois même s’ils n’étaient pas un couple tous les deux. Olivia elle, n’était pas du même avis, elle était toujours aussi déterminée à se débarrasser des créatures obscures, alors que Noah, lui se mettait à douter de plus en plus. Toutes les occasions semblaient bonnes maintenant pour éviter d’aller en mission, pour éviter de tuer. Depuis qu’il avait découvert que sa sœur n’était pas morte, pas comme il l’avait cru à cause des créatures obscures. Il savait qu’elle était là quelque part, croyant certainement que son jumeau l’avait abandonné. Alors la chasse aux créatures passait au second plan pour lui maintenant. Et puis ils étaient censés passer pour des terrestres, parfois Noah les enviait de tout ignorer du monde obscur et de pouvoir vivre une vie normale. De pouvoir aller s’amuser sans penser à chasser. Alors voyant qu’Olivia refusait de céder, il était parti en claquant la porte pour qu’elle sache ce qu’il pensait de sa réponse. Noah n’était pas parti les mains vides évidemment, car on ne savait jamais sur quoi il allait tomber mais un simple couteau dans sa poche serait suffisant pour la soirée. Il ne comptait pas chasser qui que ce soit mais s’amuser, profiter de sa soirée pour changer. Elle aurait été plus agréable avec Olivia mais visiblement elle ne voulait pas y aller avec lui. Noah n’était pas vraiment surpris parce qu’il sentait au fond qu’Olivia ne lui avait pas pardonné pour avoir annulé leur cérémonie de parabatai. Il ne lui avait jamais dit pourquoi, de peur de passer pour un idiot à s’être attaché à elle alors qu’elle n’éprouvait probablement rien de romantique à son égard. Il avait conscience qu’ils s’amusaient tous les deux, que ce ne serait jamais plus que ça et que ça s’arrêterait aussi vite que ça avait commencé si Olivia rencontrait quelqu’un qui l’intéresse réellement. Il en avait conscience mais ça ne l’empêchait pas de profiter de ce qu’ils partageaient maintenant tous les deux sans avoir à lui avouer ce qu’il ressentait pour elle. Peut-être qu’elle prendrait peur et ne voudrait plus lui parler. Et pour quelqu’un dont la vie avait été liée à celle d’Olivia et de son frère depuis qu’il était enfant, ça faisait un peu peur d’imaginer qu’un jour que tout ça soit fini. Après tout après l’annulation de leur cérémonie de parabatai ils ne s’étaient fait aucune promesse même si au fond de lui Noah savait qu’il ne voudrait pas l’être avec quelqu’un d’autre. Olivia était la parfaite parabatai pour lui juste que de son côté ça n’avait jamais été que ça. Il lui avait fallu un baiser et une nuit passés tous les deux pour l’en convaincre définitivement même si Olivia elle n’avait rien vu de la sorte. Probablement parce qu’elle n’éprouvait rien pour lui et parce qu’elle préférait aller chasser plutôt que de passer une soirée normale à s’amuser avec lui. Une soirée qui ressemblait presque à une sorte de rendez-vous, qu’elle avait choisi de refuser. Ce n’était pas comme s’il était surpris de sa réaction mais lui pour une fois avait eu besoin d’une soirée de libre, d’une soirée normale où il serait juste un jeune homme de vingt et un ans et pas juste un membre du cercle. Perdu dans ses pensées Noah était arrivé rapidement au Pandémonium. Heureusement il n’attendit pas longtemps avant de pouvoir entrer. A croire que tout le monde se trouvait déjà à l’intérieur pour la fête qui semblait avoir lieu ce soir. Une fois à l’intérieur, il put constater que l’endroit était rempli de monde. Il se fraya malgré tout un chemin jusqu’au bar et, décidé à profiter de sa soirée, s’installa au bar pour commander un verre. Même si ses runes étaient dissimulées pour passer pour un terrestre ce soir, il avait toujours sa seconde vue et ne manqua pas d’apercevoir des créatures obscures ici et là dans le club. Venues s’amuser comme lui apparemment, ce qui lui fit encore une fois réfléchir à leur mission de se débarrasser des créatures obscures quand ils les voyaient là en train de simplement profiter de leur soirée comme lui. Ils ne faisaient de mal à personne ce soir du moins alors pourquoi s’en débarrasser ? Noah préféra éviter de trop penser à ça ce soir il était venu pour s’amuser pas pour réfléchir à ça. Il aurait tout le temps de le faire plus tard. Parce que s’il souhaitait arrêter, quitter le cercle comme il y pensait parfois mais il ne ferait jamais ça dans son coin en abandonnant Nikolai et Olivia, qui serait certainement la plus compliquée à convaincre. Donc, il avait le temps pour ça. Il offrit un sourire à la barmaid pour le verre qu’elle déposa devant lui et commença à discuter avec elle. C’était différent de pouvoir discuter avec une personne normale, une terrestre. Et puis pendant rien qu’un moment, il pouvait oublier ce qu’il était en réalité et n’être plus qu’un terrestre comme un autre.

rainmaker


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Cartwright
Voir le profil de l'utilisateur
• FONDATRICE •
Darkness is all we have left
› Inscription : 10/05/2019
› Messages : 58

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: Re: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia EmptyMar 28 Mai - 20:11


A normal night isn't to much to ask
Noavia

« Comment puis-je en aimer un autre quand, chaque nuit, je rêve de toi. »
J'étais en colère contre Noah et contre moi-même. Voilà maintenant que je me trouvais seule dans l'appartement pendant que Noah était parti s'amuser et que Nikolai était je ne sais où. Je me retrouvais seule comme une idiote et je m'ennuyais. D'habitude, je passais mes soirées avec Noah et à cause d'une dispute complètement stupide je m'étais retrouver seule. Je soupire alors que je suis assise sur mon lit à réfléchir à ce que je dois faire. Partir chasser toute seule ou le rejoindre ? Cela faisait longtemps que je n'avais pas chasser seule. Je passais mon temps à chasser en duo avec celui qui aurait dû devenir mon parabatai et qui était dorénavant mon plan cul quotidien. Je ne bouge pas de mon lit alors que je me laisse tomber sur celui-ci en soupirant très fort. En plus de ça, je lui ai envoyer un message et il n'a même pas répondu. Je m'ennuie sévèrement et cela commence clairement à me rendre dingue. Je ne sais pas quoi faire. J'ai envie de bouger et de ne pas rester enfermer comme un lion en cage. Je regarde les photos de mon Noah et de moi dans mon téléphone en souriant automatiquement. Je ne montre pas vraiment ce que je ressens, mais qu'est-ce qu'il peut compter pour moi. Je pense même qu'il ignore à quel point il est important pour moi, ce qui est triste quand on y pense, mais j'ai trop peur de tout perdre si jamais je commence à montrer mes émotions. Alors je ne dit rien et je garde tout pour moi même si mes actes physique parle pour moi puisque Noah est le seul que j'embrasse et le seul avec qui je couche en plus d'être le seul avec qui je m'endors le soir et me réveille le matin. Noah est tout simplement la meilleure partie de moi. Je me redresse en posant mon téléphone sur la table de chevet et réfléchie pendant un petit moment alors que je finis par céder. Je me lève de mon lit et me mets à fouiller dans mon penderie sortant une belle robe rouge noir ainsi qu'un blaser noir. J'enfile le tout accompagner de mes fidèles cuissardes ou je cache deux poignards. Sait-on jamais si nous sommes attaquer. Je me coiffe différent et me remaquille en n'oubliant pas mes bijoux ni de me parfumer. Une fois que je suis prête, je vérifie une dernière fois que Nikolai n'est pas rentrer, mais il n'est visible pas là. Il faudrait d'ailleurs que je le questionne celui la. Il disparaît de plus en plus tout seul et je me demande clairement ce qu'il trafique. Je marche dans les rues de New-York en direction du pandémonium. J'ai pris la peine de dissimuler ma rune du cercle grâce à un charme et j'ai ranger celle ci dans ma cuissarde. Je ne tarde pas à arriver sur les lieux et je rentre à l'intérieur sans problème. J'observe la foule présente ce soir. On dirait bien que tout le monde s'amuse, mais je m'en fiche des gens. Celui que je veux trouver c'est Noah. Il faut que je le trouve et vite. Je ne suis pas venue ici pour passer ma soirée à le chercher et me connaissant si je ne le touche pas vite, je risque de pété une colère noir. Je balaye alors la foule du regard pour m'arrêter au bar. Il y est confortablement installer en présence de la barmaid avec qui il discute et rigole pendant que celle-ci le dévore carrément du regard. Je mettrais ma main à couper qu'elle espère qu'il la prenne sur le comptoir à la fermeture du club. C'est ce qu'on va voir ma petite. Je me dirige donc déterminée jusqu'au bar prête à marquer mon territoire. Noah est à moi et celui qui le touche est mort. Je me faufile parmi la foule et n'hésite pas à en pousser lorsqu'ils sont trop encombrants pour arriver enfin à me frayer un chemin jusqu'au bar. J'observe toujours la jeune barmaid qui mets à toute évidence sa poitrine sous le nez de Noah et mon sang ne fait qu'un tour dans mon cerveau. Je crois bien que cette barmaid veut mourir ce soir. Je m'approche donc de Noah en posant ma main sur sa cuisse et je colle automatiquement mes lèvres contre les siennes pour lui offrir un baiser plus que passionné alors que je me retrouve directement entre ses jambes. Le baiser prend fin et je lui offre un sourire. "Hey salut chéri." Je caresse doucement sa joue et je suis fière de ce que je viens de faire puisqu'au moins la barmaid à compris qu'il était à moi. D'ailleurs je me tourne vers celle-ci qui nous regarde outrée et lui lance un regard noir. "Hey toi... au lieu de te tourner les pouces. Sers-moi une vodka tonique et que ça saute." Je continue de la regarder en la prenant de haut et me concentre à nouveau sur Noah alors que je prends place sur le tabouret à côté de lui. "Alors tu vois que tu as gagné ? J'ai finalement céder et je suis venue parce que... tu avais raison. C'est tout aussi bien de passer une soirée tranquille pour changer." Dis-je en lui offrant un petit sourire alors que la barmaid revient avec mon verre que j'attrape sans lui dire merci. Je la déteste alors je ne vois pas pourquoi je me montrerais polie avec elle. Je ne laisserais jamais personne me voler Noah. La personne devra me passer sur le corps et ayant subit un entraînement intensif au côté de Valentin, je suis imbattable et la terrestre se retrouverait directement à la morgue si elle me cherche de trop près. "Tu es content de me voir j'espère ? Parce que tu avais l'air de prendre ton pied avec la barmaid avant que j'arrive." Jalouse ? Oui je l'étais même si je ne l'assumais clairement pas, mais Noah me connaissait assez pour savoir que je l'étais. Nous nous sommes plus quitter depuis que nous sommes enfants alors s'il y a bien quelqu'un qui me connaît par coeur c'est bien lui alors il saura exactement ce que je ressens même si je ne dit absolument rien et que je nie tout en bloc.
(c) DΛNDELION


Blood must have blood
☾ ☾ ☾ Elle avait cette étincelle noire, une pulsion autodestructrice que certaines personnes portent en elles. Une sorte de bête intérieure que vous pouvez parfois domestiquer pendant des années jusqu'à croire que vous l'avez terrassée. Mais la bête ne meurt jamais et l'étincelle n'attend que l'occasion de se rallumer.

Darkness is all we have left:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noah Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
• CO-FONDATRICE •
Blood must be avenged by blood
› Inscription : 10/05/2019
› Messages : 170
› Date de naissance : 05/09/1995

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: Re: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia EmptyLun 17 Juin - 12:52



A normal night isn't to much to ask
Noavia

Peut-être que Noah aurait dû réfléchir plus longtemps avant de claquer la porte de leur appartement pour se rendre au Pandémonium. Parce qu’il se rendait compte qu’il avait eu l’air d’un gamin faisant un caprice. Mais en même temps, il en avait de plus en plus assez de chasser comme si sa vie ne tournait que autour de ça. Avant oui quand il pensait que sa sœur était morte de la main de créatures au sang de démon. La chasse était devenue pour lui un moyen de venger sa sœur, il ne se posait pas plus de questions sur ce qu’ils faisaient. Mais depuis qu’il avait appris la vérité de la bouche même de ses parents, il était loin d’être aussi enthousiaste à l’idée de tuer des créatures au sang de démon. Le choix le plus simple aurait été de tout stopper de quitter le Cercle, voir même de disparaître ce qui lui donnerait tout le temps de chercher sa sœur ou ce qu’elle avait pu devenir. Même si c’était sûrement un espoir un peu fou, il espérait qu’elle soit là quelque part encore en vie, qu’il puisse retrouver cette autre partie de lui qui lui manquait tant malgré les années qui s’étaient passées depuis. Mais Noah ne pouvait pas quitter le Cercle parce que ça voudrait dire laisser derrière lui Nikolaï qui était devenu un ami et qui au fond était comme lui, il cherchait juste la vengeance pour la mort d’un proche. Mais surtout Noah ne pouvait pas se résoudre à abandonner Olivia. Même si leur relation était un peu plus tendue depuis qu’il avait refusé d’être son parabatai, qu’il avait renoncé le jour J, il ne pouvait pas la laisser derrière lui. Olivia était sûrement la seule à n’avoir pas compris la raison de son refus, même Nikolai semblait l’avoir compris. Mais plutôt que de lui dire et de perdre ce qu’ils partageaient actuellement tous les deux, étant plus ou moins un couple sans qu’il n’y ait rien d’officiel là-dedans, il faisait semblant que cette situation entre eux lui convenait. Et s’il gardait ce qu’il ressentait pour Olivia pour lui, ce n’était pas pour autant qu’il n’allait pas protester quand il n’aurait pas envie d’aller chasser. Il était le premier d’ailleurs à s’opposer à Olivia et à lui dire non quand il n’était pas d’accord. Comme ce soir. Il avait conscience d’avoir été immature et aussi têtu en refusant de capituler avant de prendre la direction du Pandémonium pour passer une soirée à s’amuser. Une soirée normale comme n’importe qui, comme n’importe quel couple qu’il aurait voulu passer avec Olivia. Pas elle apparemment. Il n’était pas vraiment surpris, sachant qu’Olivia ne ressentait pas la même que lui pour lui. Parce qu’autrement elle ne lui en aurait pas autant voulu qu’il refuse de devenir son parabatai et si ça n’avait tenu qu’à elle, ils le seraient sûrement aujourd’hui. Mais il devait éviter de penser à tout ça maintenant, il devait penser à la soirée qu’il s’apprêtait à passer en arrivant rapidement au club connu dans le monde obscur pour être celui qui accueillait toute sorte de créatures obscures, appartenant d’ailleurs à un sorcier. La file n’était pas longue et ses runes dissimulées, surtout celle du Cercle pour éviter de se faire tuer à vue, Noah pénétra rapidement dans le club bondé. Ses pas le conduisirent rapidement jusqu’au bar où il commanda un verre avant de commencer à discuter avec la barmaid. C’était différent de pouvoir discuter avec des gens normaux qui n’avaient aucunes idées que le monde obscur puisse exister. Même si cette barmaid semblait un peu trop intéressée par lui vu comment elle se penchait vers lui. Ce qui avait plus tendance à vouloir le faire reculer qu’autre chose. Il était fidèle à Olivia et de toute façon il ne s’intéresserait à personne d’autre donc ce serait peine perdue avec lui. Alors qu’il tentait d’ignorer ses avances pour qu’elle comprenne le message, il eut la surprise de voir Olivia débarquer avant qu’elle ne l’embrasse. Et Noah n’allait pas refuser un baiser avec elle-même s’ils étaient techniquement en froid. Au contraire, il fit passer un bras autour de sa taille pour l’attirer contre lui et profiter du baiser. « Livy… » dit-il lorsque le baiser prit fin, utilisant ce surnom qu’il avait pour elle depuis l’enfance. Il n’était pas vraiment sûr qu’il lui plaise à vrai dire mais il aimait le fait d’avoir un surnom pour elle qu’il serait le seul à utiliser. Malgré leur dispute, il était heureux de voir qu’elle était venue jusqu’ici pour le rejoindre et passer la soirée avec lui. Automatiquement il oublia la barmaid et offrit un sourire à Olivia. Il fut amusé par la manière dont elle s’adressa à la barmaid mais il n’était pas mécontent non plus qu’elle soit occupée et qu’elle et sa poitrine aillent voir ailleurs. Mais vu le baiser qu’ils venaient d’échanger avec Olivia, elle avait sûrement compris le message maintenant. Olivia prit place sur un tabouret près de lui et Noah lui offrit un sourire à ses paroles. « Je ne m’attendais pas à ce que tu cède honnêtement je pensais que tu serais toujours à l’appartement en colère… Mais je suis content de pouvoir passer la soirée avec toi… » Il était sincère parce que c’était ce qu’il voulait ce soir au départ, plus qu’aller au Pandémonium ou ailleurs pour s’amuser. Noah voulait surtout passer la soirée avec Olivia, une soirée où ils seraient juste Noah et Olivia et pas des membres du cercle. Il haussa un sourcil surpris et aussi amusé par ses paroles parce qu’elle semblait jalouse de la barmaid ? Pourtant si elle avait le choix elle serait parabatai avec lui et pas en couple avec lui, même s’ils n’en étaient pas réellement un, que c’était plus compliqué que ça. Parce qu’il ne savait pas réellement ce qu’elle ressentait pour lui au fond, si elle ne voulait simplement pas le partager avec d’autres ou s’il y avait plus que ça. Il n’avait pas envie d’espérer pour rien mais il ne pouvait pas nier que voir sa réaction face à la barmaid, lui avait déplu au contraire. « C’est pour ça que tu m’as embrassé en arrivant malgré notre dispute ? Parce que tu es jalouse ? » demanda-til en ne la quittant pas des yeux avant de continuer toujours aussi amusé « Parce que tu n’as aucune raison de l’être il ne s’est rien passé avec elle et il ne passera rien ni avec elle ni avec une autre. » Il se pencha pour lui voler un baiser avant de la regarder « Mais tu es vraiment belle quand tu es jalouse…même quand tu n’as aucune raison de l’être… » Parce que c’était le cas même si visiblement elle ne s’en rendait pas compte. Même si elle ne voyait pas qu’il ne s’intéressait qu’à elle et que ça ne changerait pas pour lui pas tant qu’Olivia n’en aurait pas assez de ce qu’ils partageaient tous les deux.

rainmaker


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Cartwright
Voir le profil de l'utilisateur
• FONDATRICE •
Darkness is all we have left
› Inscription : 10/05/2019
› Messages : 58

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: Re: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia EmptySam 22 Juin - 17:00


A normal night isn't to much to ask
Noavia

« Comment puis-je en aimer un autre quand, chaque nuit, je rêve de toi. »
Noah était le seul qui arriver à me faire céder aussi facilement. Il était vrai que je n'avais aucune envie de sortir ce soir pour aller m'amuser, mais en y réfléchissant et en repensant à cette dispute complètement stupide j'ai finalement cédée, car il était hors de question que Noah soit loin de moi ce soir. J'ignorais si ce que je ressentais pour lui était purement amicale ou plus que ça, car à chaque fois que je le vois, j'ai envie de l'embrasser, j'ai envie que nos corps ne forme plus qu'un et surtout je ne supporte pas de voir une autre fille lui tournait autour. Ça a vraiment le don de me mettre en colère. J'ai confiance en Noah, mais je ne peux pas m'en empêcher. Il est à moi et j'interdis n'importe qui de me le prendre, je tiens beaucoup trop à lui pour permettre à quelqu'un de me le voler. Je me voilais la face en réalité, car je ne voulais pas admettre que je l'aimais bien plus qu'un ami ou qu'un frère, que lui et moi c'était spécial depuis notre rencontre et que j'étais devenue dépendante de lui. De toute manière ce monde était trop compliqué pour envisager quoi que ce soit. Je n'avais pas le temps pour des distractions et de toute manière autant Noah que moi étions d'accord pour couchaient ensembles quand on en avait envie. Alors après mure réflexions, j'ai finalement cédée et je suis partie au pandémonium après m'être préparer pour l'occasion et je ne regrette pas d'être venue puisque je vois clairement la barmaid faire traîner sa poitrine sous le nez de Noah comme si elle avait envie de se faire prendre sur son comptoir, qu'elle traînée ma parole. Elle va voir de quoi je me chauffe celle la. Je me suis donc rapprocher d'un pas déterminée jusqu'au bar ou j'ai embrassé Noah tellement passionné qu'il a faillit en tomber de son tabouret. Je le regarde ensuite un sourire aux lèvres alors qu'une main est posée sur sa joue que je caresse doucement. "Oui c'est bien moi chéri." Je lui vole un baiser et je m'assois sur le tabouret juste à côté de lui. Je commande un verre à la traînée qui se touche limite en regardant Noah et je ne le quitte pas des yeux un sourire aux lèvres vu que je suis contente de le voir et que je regrette qu'on se soit disputaient tout les deux. Je pose ma main sur sa cuisse que je caresse doucement alors que je l'écoute et je lui offre un petit sourire. "J'étais en colère, mais c'est passé. Je ne veux plus qu'on en parle si tu veux bien, car nous sommes ici pour s'amuser après tout et je compte bien me déhancher contre toi sur la piste de danse." Dis-je en lui faisant un clin d'oeil alors que je retire ma main de sa cuisse pour prendre mon verre, de trinquer avec lui et de boire quelques gorgés. Qu'est-ce que ça fait du bien de boire un verre bien frais. Je sens clairement que cette soirée va être vraiment superbe, car Noah et moi sommes ensembles, qu'on peut se détendre et qu'il avait clairement raison. Pouvoir s'amuser pour une fois ça fait tout aussi du bien, mais je ne suis pas vraiment habituée à ça. Depuis la mort de ma mère, j'ai une mission en tête et j'ai complètement oublier de vivre ma vie. Je bois tranquillement mon verre alors que je l'écoute attentivement et je fronce les sourcils à ses paroles. "Moi jalouse de ça ? Je ne crois pas non. Tu as vue sa tête ? Je suis clairement mieux que cette chose. Par contre, ce que je ne supporte pas c'est qu'on touche à ce qui est à moi. Elle a osée le faire alors elle est foutue, car ça je ne le laisse pas passer." Je pouvais me montrer vachement diabolique quand je le voulais et cette barmaid allait connaître ce côté de ma personnalité, car Noah était à moi et il est de ce fait intouchable. Je lui offre un petit sourire alors que je prolonge son baiser. "Toi aussi tu es vachement sexy quand tu es jaloux." Assez parler, je finis mon verre, commande plusieurs shots que je bois un par un. Une fois mes verres vider, je me lève de mon tabouret en prenant la main de Noah et je l'entraîne sur la piste de danse. Je me colle à lui et je commence à me déhancher contre lui. Je suis d'humeur à m'amuser ce soir et il va être mon cobaye, mais je ne pense pas que ça lui déplaise bien au contraire. Je finis par coller mes lèvres contre les siennes alors je mordille sa lèvre inférieur et je finis par approfondir le baiser alors qu'une de mes mains caresse sa nuque et que l'autre va caresser ses abdos. Il a voulu qu'on sorte s'amuser, il va regretter de m'avoir proposer ça, car je vais le rendre complètement fou, lui faire envie comme il n'a jamais eu envie auparavant. Le baiser fini par prendre fin, je n'arrête pas ce que je fais et j'embrasse son cou alors que je partage mon territoire en laissant plusieurs marques. Alors que je suis complètement coller à lui, ma main se glisse discrètement dans son caleçon pour aller caresser son anatomie. Personne voit ce que nous sommes en train de faire et c'est ça qui est bon, car je peux lui faire exactement ce que je veux. Je finis ensuite par me décoller de lui et je retourne m'asseoir sur le tabouret alors que je commande un nouveau verre. Je le fais languir et je le rends complètement fou. C'est ça qui m'amuse et je sais qu'il finira par craquer, car j'obtiens toujours ce que je veux, car je sais qu'il n'est pas résistant lorsque c'est moi qui me trouve en face de lui. Je le regarde revenir vers moi et je fais comme si de rien était alors que je bois mon verre. "Bah alors Noah qu'est-ce qui t'arrive ? Tu es tout rouge. On dirait clairement que tu as pris un coup de chaud. Tu devrais boire quelque chose pour t'hydrater surtout." Je sais que c'était clairement dû à ce que je lui avais fait, mais c'était super drôle de faire semblant de rien, car il me connaissait et il savait comment j'étais et que je réussissais toujours à arriver à mes fins, surtout le concernant lui. Je ne regrettais vraiment pas d'être venue ce soir et je suis certain que lui non plus. Je lui offre un sourire alors que je buvais toujours mon verre comme si de rien était. Je voyais bien à son visage que je l'avais rendu fou et qu'il allait me le faire payer, mais j'étais clairement la plus fort à ce petit jeu et ça il le savait. Il savait très bien que je pouvais obtenir ce que je voulais de lui si je le voulais et je n'avais pas encore tout donner. Il allait encore plus devenir fou au cours de la soirée ça c'est moi qui vous le dit. Bon, nous savons comment ça va finir, on va rentrer à l'appart, s'arracher nos fringues et s'envoyaient en l'air, mais les préliminaires sont tellement amusant que je ne peux pas m'en passer, je suis devenue clairement accro et c'est grâce à Noah, car il est le seul avec qui j'ai couché et avec qui j'ai envie de couché, je ne trouverais jamais meilleur partenaire que lui, car il sait me faire plaisir là ou il faut tellement il me connaît sur le bout des doigts et c'est la même chose pour moi. On se complète tout les deux et c'est le plus important.
(c) DΛNDELION


Blood must have blood
☾ ☾ ☾ Elle avait cette étincelle noire, une pulsion autodestructrice que certaines personnes portent en elles. Une sorte de bête intérieure que vous pouvez parfois domestiquer pendant des années jusqu'à croire que vous l'avez terrassée. Mais la bête ne meurt jamais et l'étincelle n'attend que l'occasion de se rallumer.

Darkness is all we have left:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noah Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
• CO-FONDATRICE •
Blood must be avenged by blood
› Inscription : 10/05/2019
› Messages : 170
› Date de naissance : 05/09/1995

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: Re: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia EmptyVen 12 Juil - 23:49



A normal night isn't to much to ask
Noavia

Noah n’espérait pas grand-chose de la soirée au départ, juste passer une soirée tranquille avec Olivia à s’amuser sans pour autant devoir chasser. Rien de compliqué en somme sauf qu’Olivia n’était pas de cet avis évidemment. A croire qu’elle ne voulait passer la soirée avec lui en dehors de l’appartement que pour chasser. Et Noah n’avait pas envie de ça ce soir, très peu pour lui alors il l’avait planté à l’appart en claquant la porte derrière lui sachant qu’elle n’irait pas chasser sans lui. Si elle ne voulait pas aller s’amuser alors qu’elle reste chez eux à s’ennuyer mais il n’allait pas renoncer à ses plans pour la soirée. Même si ces fameux plans n’étaient pas vraiment plus développés que d’aller au Pandémonium. Mais c’était pour le principe. Peut-être qu’il était un peu immature pour le coup mais il n’en avait rien à faire. Il allait passer une bonne soirée au Pandémonium même s’il devrait sûrement à un moment donné expliquer à la barmaid qu’il n’était pas intéressé vu comment elle semblait se pencher vers lui. Ce n’était pas parce qu’il était en froid avec Olivia qu’il allait la tromper avec la première venue. Même si ce qui se passait entre eux était bien plus compliqué que ça. Mais Noah ne s’attendait pas à voir débarquer Olivia qui l’embrassa aussitôt. Il ne tarda pas à prolonger son baiser oubliant totalement la dispute qu’ils avaient eu un peu avant. Noah se contenta de lui offrir un sourire à ses paroles ne la quittant pas des yeux « Je suis content que tu sois là » Parce qu’il ne s’était pas forcément attendu à ce qu’elle cède et le rejoigne. Elle avait un caractère assez fier comme lui alors il s’était attendu à passer la soirée au Pandémonium avant de rentrer et qu’ils soient toujours en froid tous les deux. Mais visiblement ce qu’il lui avait dit à l’appartement avait eu de l’effet malgré tout il voulu s’assurer qu’elle n’était plus en colère. « D’accord oublions ça… De toute façon la dispute concernait le fait de venir ici et tu es là maintenant donc ça veut dire que techniquement j’avais raison.. » dit-il avant de déposer un baiser sur sa joue pour éviter qu’elle ne râle. « Tu verras tu ne regretteras pas d’avoir décidé de venir… » Noah s’en assurerait d’ailleurs pour qu’elle apprécie réellement sa soirée et qu’elle veuille recommencer ça à nouveau. C’était son but ce soir, de lui montrer qu’ils n’avaient pas à chasser pour passer une bonne soirée. Il leva les yeux au ciel en la voyant s’adresser à la serveuse avant de lui glisser qu’elle n’avait pas à être jalouse. Il se tourna légèrement vers elle avant de la regarder amusé par ce qu’elle venait de lui dire. « Si tu le dis… mais sache qu’elle n’a touché à rien du tout donc tu n’as pas à être jalouse… Et c’est toi qui n’arrête pas de dire qu’on ne fait que s’amuser… » dit-il avant de prolonger son baiser et de la regarder ensuite. « Je garderai ça en tête que tu apprécies quand je suis jaloux… » dit-il avant de remercier la serveuse pour le nouveau verre qu’elle venait de lui apporter même si cette fois elle ne prit pas la peine de discuter avec lui. Il se contenta de la remercier avant de la laisser s’occuper de ses clients. Il observa Olivia vider ses verres les uns après les autres. Visiblement elle avait décidé de prendre au pied de la lettre ce qu’il lui avait dit sur le fait de s’amuser. Et sans qu’il ait vraiment le temps de réagir, Olivia se leva brusquement avant de l’entrainer sur la piste de danse. Il eut juste le temps de finir son verre et de le reposer sur le comptoir alors qu’Olivia le tirait déjà pour aller se mêler aux autres danseurs. Elle se colla rapidement contre lui et tous les deux se déhanchèrent en rythme avec la musique avant de rapidement s’embrasser. Noah n’avait absolument rien contre ce programme au contraire. Visiblement Olivia avait décidé de sortir le grand jeu décidant d’aller caresser ses abdos ce qui le fit rapidement frissonner. Mais elle ne s’arrêta pas là décidant déjà de l’embrasser dans le cou, Noah se contentant d’un simple « Livy… ». Pas vraiment une opposition de sa part au contraire, il savait qu’il était faible face à Olivia, ayant conscience des sentiments qu’il éprouvait pour elle-même si elle n’en savait rien. Ils étaient entourés d’autres personnes profitant de la musique pour se déhancher eux aussi, noyés par le monde autour d’eux ce qui permit à Olivia d’être un peu plus audacieuse, décidant subitement de glisser sa main dans son caleçon. S’il n’avait rien contre quand ils étaient tous les deux, il ne pouvait pas vraiment lui dire non à elle, même ici. Parce qu’elle était la seule à avoir ce pouvoir sur lui et s’il était honnête avec lui-même à compter autant pour lui.  Il se laissa totalement faire profitant du moment avec elle et à deux doigts aussi de l’entrainer quelque part où ils seraient seuls tous les deux parce qu’elle était clairement en train de le torturer là même s’il ne voulait pas qu’elle arrête. Et pourtant ce fut ce qu’elle fit peu après se décollant totalement de lui et Noah, surpris, choqué et déçu aussi il fallait l’avouer que tout s’arrête tout à coup ouvrit les yeux qu’il ne se souvenait pas avoir fermé pour la fixer. Comme pour lui demander pourquoi elle avait tout arrêté et retournait s’installer au bar. Un peu perdu Noah resta planté là quelques secondes avant de finalement la rejoindre un peu à bout de souffle encore et avec l’impression que son visage devait être tout rouge à cet instant. Ce qu’Olivia ne tarda pas à lui faire remarquer d’ailleurs en buvant son verre comme si de rien n’était. Il leva les yeux au ciel à ses paroles avant de se commander quelque chose à boire. « Oui on se demande pourquoi… Un verre ne me fera pas de mal.. » dit-il un peux vexé aussi qu’Olivia ait fait tout ça sur la piste de danse avant de tout stopper. Parce que s’il voulait s’amuser, il voulait passer la soirée avec elle. Pas seulement coucher avec elle, au contraire passer une vraie soirée comme s’ils étaient un couple normal au Pandémonium. Même si c’était loin de ce qu’ils étaient actuellement. Il but son verre d’une traite lorsque la serveuse le déposa devant lui et se sentit rapidement mieux, même s’il était toujours un peu vexé. Il tourna la tête vers Olivia qui continua à boire son verre avant de la fixer. « Je crois que ce soir c’était une mauvaise idée de venir ici… Je suis pas venu là pour qu’on fasse la même chose qu’à l’appartement, je voulais passer une vraie soirée avec toi, tu comprends ? » Même s’il comprenait ce dont il voulait parler pas sûr qu’Olivia comprenne elle, parce qu’il ne pouvait pas lui dire qu’il voulait sortir avec elle comme un couple normal au risque qu’elle prenne la fuite. Même si ça ne l’empêchait pas de lui faire comprendre. Et étant donné que les actes étaient souvent bien plus parlant que des paroles, Noah demanda la note et paya leurs consommations avant d’entrainer Olivia vers la sortie sans lui demander son avis. « Viens, on rentre finalement… » Elle n’allait sûrement rien comprendre à son changement d’attitude mais ça changerait sûrement quand ils arriveraient à l’appartement quand il lui expliquerait son plan pour la soirée auquel il venait de penser. C’était un bon plan, ils passeraient la soirée tous les deux et avec un peu de chance elle verrait de quelle genre de soirée il voulait avec elle. Peut-être même qu’elle comprendrait qu’il voulait avant tout passer une soirée comme un couple normal avec elle.

rainmaker


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Cartwright
Voir le profil de l'utilisateur
• FONDATRICE •
Darkness is all we have left
› Inscription : 10/05/2019
› Messages : 58

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: Re: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia EmptySam 14 Sep - 11:07


A normal night isn't to much to ask
Noavia

« Comment puis-je en aimer un autre quand, chaque nuit, je rêve de toi. »
Le comportement de Noah commençait à m'agacer fortement. J'étais sortie pour lui faire plaisir et voilà maintenant qu'il faisait la gueule alors que je m'amusais seulement avec lui pour une fois, que je ne pensais pas à la chasse, mais à m'amuser en sa compagnie. Il n'était clairement pas content alors que je faisais des efforts surhumains pour sortir, pour m'amuser, pour ne pas détruire toutes les créatures obscure présente dans ce club et ça m'énervait vraiment. Pour le coup, j'avais qu'une envie c'était de le planter là et de me barrer. C'est pour ça que je ne réponds pas à ce qu'il vient de dire et que je bois tranquillement mon verre en essayant de ne pas pété un câble à son comportement. Je pose mon verre une fois qu'il est terminé et voilà qu'il se remets à parler cette fois. Je fronce les sourcils à ses paroles et voilà que maintenant le démon commence à monter en moi. Voilà maintenant qu'il veut rentrer. J'en avais trop marre. Je me lève de mon tabouret alors que je suis à deux doigts d'exploser. "Pour moi c'était une vraie soirée, mais si tu veux rentrer. Alors allons-y. C'était une soirée de merde de toute manière. Mais vient pas me demander de sortir à nouveau d'accord ? J'ai voulu te faire plaisir et tu n'es toujours pas content. J'en ai marre de tes caprices immatures. Il serait temps de grandir Noah." Je le plante là alors que je me dirige vers la sortie. Une fois à l'extérieur, je me mets à marcher jusqu'à la maison alors que Noah est à mes côtés. Je ne parle plus sur tout le chemin. Je n'en est pas envie. J'ai bien trop la rage comme ça. J'ai juste envie de rentrer, de prendre une bonne douche, de me mettre dans une tenue confortable et de ne plus bouger, car cette soirée a eu raison de moi. Je n'ai plus envie de bouger et ma seule envie est qu'on me foute la paix sinon je risque de frapper quelqu'un. Lorsque nous arrivons finalement à l'appartement. Je me dirige directement vers la chambre alors que je pose mon sac ainsi que mes armes. J'enlève mes chaussures et me dirige directement vers la douche. Je reste un moment dans celle-ci pour me changer les idées et pour une fois je n'ai pas proposer à Noah de m'accompagner, car j'avais l'impression que nos moments intime le gaver. J'avais bien saisie le message et il pouvait s'estimer heureux, car il en aurait plus. On ne ferait plus rien vu que ça ne lui disait plus rien. Une fois ma douche terminée. J'enfile quelque chose de confortable alors que je m'installe dans mon lit, que je mets mes écouteurs pour écouter un peu de musique et que je ne bouge pas. J'ai envie de voir personne. Je n'ai plus que Noah dans ma vie et j'ai clairement l'impression que lui aussi je suis en train de le perdre. Cela doit être moi le problème après tout. Je perds tout ceux que j'aime en commençant par ma mère morte tuer par des vampires, mon paternel que je n'ai jamais connu et maintenant Noah qui s'éloigner de moi ainsi que du cercle. Je perdais tout ceux que j'aimais et ça me détruisait clairement le moral. Parfois, je me demandais même pourquoi je me battais encore vu que tout le monde s'en fichait, que Valentin n'était plus là non plus, que son propre fils était plus occupé à courir après sa soeur qu'autre chose. J'avais clairement l’impression que c'était moi qui portait le cercle à bout de bras et ça m'énerver. J'avais envie de tout laisser tomber, qu'on me foute la paix et de me barrer loin de New-York en changeant d'identité comme ça on m'oubliera totalement en croyant qu'Olivia Cartwright est morte au combat. Il faut que je réfléchisse à tout ça, mais je sens que je ne vais pas tarder à faire tout ça. Noah pourra quant à lui rentrer à l'institut vu qu'il n'a pas vraiment participer aux actions du cercle, que lui est un ange contrairement à moi. Tout ce que je sais c'est que je n'irai jamais à l'institut. De toute manière, ils ne voudront jamais de moi et m'arrêteront pour tout ce que j'ai fais surtout vu ma haine pour le monde obscure. À l'heure actuel, tout ce que je pouvais ressentir c'était une profonde haine pour moi-même et aussi pour Noah qui a tout fait pour que je devienne dépendante de lui alors qu'il fini par partir comme tout les autres. Comme on dit, tout le monde part un jour, mais je ne pensais pas que ça arriverait à Noah et à moi, je ne pensais pas que je finirais par le perdre lui aussi. Maintenant que j'y pense. Peut-être qu'il ne voulait pas devenir parabataï avec moi pour ça, car il savait qu'un jour on finirait par se séparer pour de bon. Je soupire longuement à toutes ses questions sans réponses et je finis par me lever de mon lit. Je sors de ma chambre alors que je ne calcule absolument pas Noah. Je n'ai pas envie de lui parler, car me connaissant, je vais finir par le frapper pour réagir comme un con et aussi pour m'avoir fait l'aimer, car je réalisais ce soir que je l'aimais vraiment, c'était au moment où on perdait quelqu'un qu'on se rendait compte à quel point on avait besoin de lui pour se sentir entier. Marre de tout ça, je finis par me retourner vers Noah décider à le confronter finalement. "Tu sais que tu es qu'un crétin Noah ? Tu n'as pas compris pourquoi je me comportais comme ça avec toi ? Pourquoi j'étais jalouse à chaque fois qu'une femme t'approcher où te parler ? Bordel Noah... si je continue à te voir malgré que tu m'es laisser tomber pour le rituel de parabataï c'est parce que je t'aime !! Mais ça tu t'en fiche, car j'ai beau être proche de toi, te montrer que je te désire, ça t'en a rien à foutre. Je n'ai plus envie de souffrir pour un homme qui ne ressentira jamais la même chose que moi. Bravo Noah ! Tu as reçu à percer mon coeur de glace pour me faire ressentir des choses. Mission accomplie partenaire. Alors tu sais quoi ? La porte est juste là. Va faire ta vie. Tu ne me dois absolument plus rien. J'en ai fini avec toi pour de bon." Je ne le quitte pas des yeux alors que je venais clairement de lui dire que je l'aimais sur le coup de la colère et que j'avais les larmes qui coulaient le long de mes joues. Je n'avais plus que Noah dans ma vie et si je le perdais alors ça ne servait plus à rien que je reste en vie. J'en avais vraiment marre de souffrir pour des personnes qui me faisait croire que j'étais importante alors que c'était pas le cas. C'était grâce à lui que je ne m'étais pas foutu en l'air à l'époque, car la morte de ma mère m'a complètement détruite. Qu'est-ce que j'allais devenir maintenant ? Je n'en savais rien, mais ce n'était plus son problème à lui. Je n'avais jamais eu personne que ce soit sentimentalement parlant ou en famille à par Noah. Depuis que je suis âgée de dix ans, je dépends de lui malgré qu'il soit plus jeune et maintenant je me retrouve à nouveau toute seule. Je le déteste et je ne veux plus jamais le revoir. Qu'il crève avec tous les autres. Je ne me prendrais plus jamais la tête avec qui que ce soit et c'est décider je ferme mon coeur à double tour dorénavant. L'amour fait encore plus mal que la mort, l'amour est le démon incarné et je ne veux plus jamais avoir affaire à lui, car je sais d'avance que je ne me remettrais jamais de cette déception, car comme la légende dit. Quand un nephilim tombe amoureux c'est pour la vie et manque de bol de moi, je suis tombée amoureuse de la mauvaise personne, de quelqu'un qui ne m'aimera jamais donc je sais d'avance que je suis condamnée à souffrir jusqu'à qu'une créature arrive à m'achever définitivement. 
(c) DΛNDELION


Blood must have blood
☾ ☾ ☾ Elle avait cette étincelle noire, une pulsion autodestructrice que certaines personnes portent en elles. Une sorte de bête intérieure que vous pouvez parfois domestiquer pendant des années jusqu'à croire que vous l'avez terrassée. Mais la bête ne meurt jamais et l'étincelle n'attend que l'occasion de se rallumer.

Darkness is all we have left:
 
Revenir en haut Aller en bas
Noah Bradford
Voir le profil de l'utilisateur
• CO-FONDATRICE •
Blood must be avenged by blood
› Inscription : 10/05/2019
› Messages : 170
› Date de naissance : 05/09/1995

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: Re: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia EmptyDim 22 Sep - 11:58



A normal night isn't to much to ask
Noavia

La soirée était loin de se dérouler comme Noah l’avait prévu. Lui qui avait voulu passer une soirée normale, comme un couple avec Olivia même s’ils n’étaient pas à ce stade tous les deux, les choses étaient loin de se passer comme ça. Il savait bien que le petit manège d’Olivia sur la piste de danse avec lui n’avait qu’un but, rentrer et qu’ils finissent dans la chambre tous les deux. Et ce n’était pas ce qu’il avait prévu, il voulait au contraire qu’ils passent du temps hors de l’appartement en oubliant le Cercle, leur mission et tout ce qui allait avec. Qu’ils soient juste Noah et Olivia deux jeunes gens normaux, presque comme des terrestres finalement profiter de leur soirée. Noah avait un but caché en faisant tout ça, plus que passer une soirée comme des terrestres mais surtout montrer à Olivia ce que ce serait s’ils étaient réellement en couple. Il espérait que peut-être ça puisse lui donner envie qu’ils essayent tous les deux, qu’ils soient plus que ce qu’ils étaient réellement. Noah voulait plus que simplement coucher avec Olivia même s’il avait l’impression de n’avoir jamais couché avec elle, étant amoureux d’elle depuis longtemps maintenant. Mais il s’était contenté de ça, persuadé qu’il ne pourrait jamais obtenir mieux avec Olivia. Parce qu’elle ne le voyait pas comme ça et qu’elle lui en voulait encore aujourd’hui de n’avoir pas voulu devenir parabataï avec elle. Il savait d’ailleurs qu’elle aurait été jusqu’au bout la connaissant, qu’ils seraient parabatai tous les deux aujourd’hui s’il ne lui avait pas dit non avant qu’ils le fassent. Preuve que ce qu’il ressentait pour elle à l’époque était à sens unique et Noah avait espéré que depuis les choses avaient changées entre eux. Qu’Olivia puisse le voir différemment, que ce soir elle puisse le voir pas comme celui qui combattait à ses côtés, qui chassait avec elle mais comme celui avec qui elle aurait pu finir sa vie. Noah savait que ce qu’ils vivaient tous les deux était temporaire, qu’un jour malgré ce qu’elle pouvait dire Olivia rencontrerait quelqu’un qui lui donnerait envie de se fixer, envie d’arrêter tout ça et égoistement Noah ne voulait pas. Lui qui voulait qu’elle vive tout ça avec lui et espérait peut-être trop naïvement que ce soir ce serait la première étape pour qu’Olivia le voit autrement mais vu sa réaction quand il lui dit qu’il était préférable qu’ils rentrent ce n’était pas vraiment le cas. Au contraire visiblement elle détestait ça. « Maintenant que je sais ce que tu ressens à l’idée de sortir avec moi quand c’est pas pour chasser t’en fais pas je te proposerai plus… » Sans ajouter un mot de plus de plus il la suivit jusqu’à la sortie et ils n’échangèrent pas un mot sur le trajet jusqu’à l’appartement. Olivia ne semblait pas d’humeur et ça tombait bien pour lui parce qu’il ne l’était pas non plus après le club. Lui qui avait espéré que les choses changent après ce soir, ce n’était pas ce qu’il avait prévu. Qu’ils se disputent et qu’ils soient carrément en froid. Il avait vraiment eu une mauvaise idée en suggérant qu’ils sortent ce soir. Faire semblant encore une fois ou sortir tout seul sans rien lui dire au moins les choses n’auraient pas pu dégénérer comme ça entre eux. Arrivée à l’appartement elle le planta là pour aller prendre une douche car il entendit l’eau couler peu après et Noah s’affala dans le canapé pour réfléchir à la soirée qu’ils venaient de passer. Ou plutôt à l’échec que ça avait été. Il avait été stupide de croire que les choses pourraient changer après ce soir, qu’elle le verrait différemment. Il serait toujours celui qui avait failli devenir son parabatai, celui avec qui elle s’amusait mais rien de plus jusqu’à ce qu’elle trouve quelqu’un d’autre qu’elle aimerait vraiment. Mais dans tous les cas ce ne serait pas lui, il allait devoir l’accepter et l’oublier. Surtout qu’il ne pourrait pas disparaître, il ne pourra pas laisser tomber Olivia comme ça, même si ce serait plus facile pour lui de mettre de la distance avec tout ça pour oublier et avancer. Le bruit de la douche avait cessé et Olivia ne réapparut pas, encore une preuve qu’elle voulait garder ses distances. Il n’irait pas la voir ni lui parler, il avait compris le message. Il pouvait très bien passer la nuit ici de toute façon, ce ne serait sûrement pas la dernière fois qu’il le ferait. Ils étaient allés trop loin cette fois et après ce soir ils ne pourraient certainement plus faire semblant, enfin lui ne pourrait pas. Noah savait qu’il devrait prendre ses distances même s’il n’en avait pas envie. Il devait penser à lui pour une fois et éviter d’attendre après une personne dont les sentiments ne changeraient clairement jamais à son égard. Pas vu ce qu’elle pensait d’une soirée avec lui, d’une soirée qu’il avait voulu être une soirée de couple. Il avait compris le message il ne referait pas cette erreur. Olivia réapparut finalement dans le salon et Noah garda le silence. Si elle était fâchée après le club, lui non plus n’avait pas envie de lui parler. Parce qu’il avait pris la peine de penser à cette soirée tous les deux, espérant qu’elle apprécie autant que lui pour au final qu’elle lui dise que c’était une « soirée de merde ». Et s’il avait espéré avoir la paix niveau dispute jusqu’à au moins demain, Olivia ne l’entendait pas comme ça puisqu’elle s’adressa à lui pour l’attaquer. Sachant qu’il ne pourrait pas y échapper et passer le reste de la soirée tranquille il se leva finalement pour aller se placer en face d’elle. Il l’écouta sans l’interrompre, trop surpris par ce qu’il entendait. Quand elle eut terminé il ne répondit rien encore trop choqué par ce qu’elle lui avait dit. Parce qu’elle avait trouvé le moyen de l’insulter, de le laisser tomber apparemment et de lui dire qu’elle l’aimait elle aussi ? Ça il n’en avait eu aucune idée, elle ne lui avait jamais rien dit sur ça ou sur le fait qu’elle puisse éprouver quoi que ce soit pour lui. Et sa réaction à leur soirée normale plus tôt n’avait pas eu l’effet escompté encore moins sur Olivia. Mais têtu comme il était il refusait de partir, de lui obéir surtout après ce qu’elle venait de lui dire alors il resta planté là à la fixer. Et aussi un peu vexé par certaines choses qui étaient sorties de sa bouche. « Tu sais que moi aussi je pourrai te dire la même chose, pour ne pas avoir vu ce qui était juste devant ton nez en plus… D’accord j’ai pas été m’en vanter et je voulais pas que tu le découvres comme ça mais à moi de te poser une question. Pourquoi que tu crois que j’ai subitement changé d’avis pour la cérémonie de Parabatai ? Tu t’es jamais posé la question du pourquoi ? Sachant en plus que toi et moi aujourd’hui on est quasiment parabatai du moins on se comporte plus ou moins comme tel alors pourquoi pas aller jusqu’au bout, même aujourd’hui ? Tu t’es demandé pourquoi ? » Visiblement non pourtant il avait crû qu’elle allait finir par découvrir pourquoi il avait changé d’avis même si c’était évident surtout après ce qu’il s’était passé entre eux. Et même s’il appréhendait qu’elle le découvre parce que tout changerait après ça, qu’elle le regarderait différemment et qu’elle lui mettrait certainement un stop en lui disant qu’elle ne pourrait jamais éprouver la même chose que lui. Et pourtant elle n’avait rien vu, même après ce soir elle ne voyait encore rien. Il soupira avant de continuer, décidé à mettre les choses au clair une bonne fois pour toute, peu importe ce qui se passerait après ça. « Tu veux la vérité ? Si j’ai tout annulé pour la cérémonie de Parabatai c’est parce que je me suis rendu compte que je voulais pas être parabatai avec toi, du moins pas comme ça. Surtout pas après ce qui s’est passé entre nous… Parce que j’ai réalisé que je te voyais pas comme ça, comme une « sœur d’armes » mais que tu étais plus que ça pour moi. Toi et moi on sait ce qui arrive aux parabatai qui ont des sentiments l’un pour l’autre, c’était trop tard pour moi ils étaient déjà là mais au moins je pouvais stopper tout ça pour éviter que ça t’arrive à toi. Que tu ne deviennes pas folle par ma faute étant donné qu’on ne sait pas exactement comme ça fonctionne. C’était trop risqué après ça de devenir parabatai avec toi alors j’ai tout annulé. C’était préférable… » Il ne l’avait pas quitté des yeux en lui disant tout ça, il venait de lui dire la vérité après l’avoir gardée pour lui pendant plusieurs années, de peur qu’elle le découvre et de sa réaction en découvrant qu’il avait tout stoppé parce qu’il était amoureux d’elle. Surtout après ce soir et ce qu’elle venait de lui dire un peu avant il n’avait aucune idée de la manière dont elle allait réagir mais au moins elle ne pourrait pas croire n’importe quoi sur la raison qui l’avait poussée à changer d’avis quand ils auraient dû devenir parabatai. Elle connaissait la vérité maintenant peu importe la manière dont elle allait prendre tout ça.

rainmaker


Revenir en haut Aller en bas
Olivia Cartwright
Voir le profil de l'utilisateur
• FONDATRICE •
Darkness is all we have left
› Inscription : 10/05/2019
› Messages : 58

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: Re: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia EmptySam 5 Oct - 10:17


A normal night isn't to much to ask
Noavia

« Comment puis-je en aimer un autre quand, chaque nuit, je rêve de toi. »
Cette soirée était un véritable fiasco. J'avais décider de faire des efforts quand Noah m'avait proposer de sortir, car je voulais lui faire plaisir pour changer vu que lui accepter toujours de faire ce que je voulais. Alors oui, j'avais accepter rapidement de sortir avec lui ce soir me mettant une belle tenue par la même occasion et voilà maintenant que cette soirée était complètement rater. Nous avions fait le chemin du retour sans s'adresser la parole une seule seconde, j'étais partie prendre une douche et lui faisait je ne sais quoi dans le salon. Je ne voulais pas le voir pour le moment, j'étais bien trop en colère contre lui pour ça. D'ailleurs, des larmes avaient couler le long de mes joues lorsque je me trouvais sous la douche. Noah était ma seule famille. À par lui, je n'avais personne et je ne voulais pas le perdre, car je sais que je ne m'en remettrais jamais. Il ne fallait pas qu'il s'en aille, car je serais perdu sans lui. Ses pensées c'était mon coeur qui les disaient, mais je fonctionnais le plus souvent avec ma tête décider à garder ce que je ressens pour moi, car il était hors de question que je me montre faible devant qui que ce soit. Ce serait trop facile de me briser si je montrais mes faiblesses et ma plus grande faiblesse c'était Noah puisqu'il représentait tout pour moi. Il était mon meilleur-ami, mon presque parabataï et plus encore il était celui dont j'étais amoureuse depuis un moment déjà, mais j'avais fais taire mes émotions, car dans ce monde on ne pouvait pas laisser parler son coeur, c'était le travail avant tout et les sentiments passaient au second plan. Assise sur mon lit. Je regardais des photos que je gardais dans le tiroir de ma table de nuit. C'était des photos de Noah et moi enfants puis maintenant. Plusieurs photos qu'on avaient prises et qui étaient de merveilleux souvenirs. Un sourire se dessine sur mes lèvres en les regardant et une larme coule à nouveau sur ma joue. Je l'essuie d'un coup sec et je soupire profondément. Faire taire mes sentiments était devenu plus compliqué avec les années etait devenu encore plus compliqué. Je ne savais plus quoi faire ni comment faire pour contrôler tout ça. Je passe une main dans mes cheveux puis décide d'aller le voir. Ce sera peut-être plus facile avec ce que j'ai en tête. Je sors donc de ma chambre. Au début, je n'ai pas envie de lui parler alors je fais genre de prendre un verre d'eau à la cuisine, mais en le voyant sur le canapé. Je ne peux plus faire semblant. C'est pour ça que je l'attaque à nouveau, car ma seule défense présentement c'est l'attaque. Je ne laisserais pas sortir mes sentiments comme ça. Lorsqu'il se mets en face de moi, mon coeur se mets à battre la chamade et sans que je le veuille, car ce n'était pas prévu. Je lui ouvre finalement mon coeur en lui disant clairement ce que je ressens. Pourquoi est-ce que j'ai fais ça bon sang ? C'est pour ça qu'après avoir dit ça. Je n'ose plus du tout parler. J'ai qu'une envie c'est m'enfuir en courant et me cacher dans ma chambre pour ne plus voir cet expression sur son visage. En plus il disait rien et ça me stresser encore plus il fallait l'avouer. Je n'aimais vraiment pas ça. Mais lorsque finalement il se mit à parler. Je ne dis rien curieuse de savoir ou il veut en venir. Je fronce les sourcils à ses paroles. Je e sais pas du tout où il veut en venir et je dois avouer que ça me perturbe encore plus pour être honnête. "Pourquoi me reparler de ça Noah ? J'ai compris que tu ne voulais pas qu'on soit officiellement parabatai. Pas besoin de m'en reparler, ça m'a assez blessée à l'époque pour en reparler aujourd'hui." Oui j'ai été extrêmement blessée qu'il change d'avis subitement sans me le dire me plantant devant tout le monde à la cérémonie. Ce moment a été tellement humiliant que je ne lui est pas parler pendant des jours. Je me sentais tellement mal vis à vis de tout ceux qui savaient qu'on allait faire cette cérémonie. J'étais clairement au bout de ma vie c'était le cas de le dire. Mais Noah se remets à parler. Je ne dis rien, car je m'attends au pire encore une fois. J'ai l'impression qu'il veut m'achever. C'est pour ça que je n'ose pas le regarder, car maintenant il veut me donner les explications que j'attends depuis des années. Je ne le regarde toujours pas, mais fini par le regarder lorsqu'il commence à parler de sentiments. Je suis surprise alors que je ne le quitte pas des yeux. Je n'ose même plus réagir à ses paroles. "Attend... Quoi ?" Il vient de m'avouer que s'il a annuler la cérémonie de parabatai c'est parce qu'il était amoureux de moi et moi je n'ai rien vu. Je suis tellement stupide. Je n'arrivais pas à y croire. Noah m'aimait et moi qui pensait que c'était impossible, qu'il ne m'aimerait jamais, car j'étais plus comme sa meilleure-amie qu'autre chose. Eh bien... je m'étais trompée sur toute la ligne, car en réalité c'est moi qui est été aveugle pendant toutes ses années ne voyant pas ce qui était sous mon nez depuis le début. Je n'arrivais clairement pas à y croire que Noah ressente ce que je ressens. C'est pour ça que je m'approche doucement de lui alors que je pose ma main sur sur sa joue que je caresse doucement. "Je suis vraiment désolée Noah... de ne pas avoir vu ce qui était sous mon nez depuis le début et pour tout le reste. Noah... tu es ma seule famille et si je venais à te perdre alors je n'aurais plus rien. Tu représente tout pour moi Noah et... je ne montrais rien de tout ça, car j'avais peur qu'en montrant mes sentiments alors on s'en serve pour me briser. Mais sache que mes sentiments pour toi sont vraiment présents et que je n'ai pas envie de te perdre. Je te veux toi tout entier." Je lui offre un petit sourire alors que je m'approche finalement de lui pour coller mes lèvres contre les siennes. Je ne le lâche plus tellement je me sens bien dans ses bras. Une de mes mains se perd dans ses cheveux alors que l'autre caresse ses abdos. Je mets finalement fin au baiser alors que je me cale dans ses bras. Je ne le lâche plus. Je n'en ai plus du tout envie. Je ne me suis jamais sentit aussi bien que maintenant. On se cale dans les bras. Je me blottit contre lui alors que je profite de cette soirée en sa compagnie. "Tu sais... quand ma mère est morte, j'ai décidé de fermer mon coeur à double tour afin de ne plus rien ressentir, car je ne voulais plus souffrir comme j'avais souffert à sa mort. Je ne voulais plus du tout aimer..." Je me redresse pour le regarder droit dans les yeux. "Mais toi Noah... tu as réussi à le déverrouiller. Je te demanderai juste une chose. Ne me fait jamais de mal et surtout ne m'abandonne jamais, car je sais que si je te perds toi. Alors je ne m'en remettrai jamais. Je t'aime vraiment Noah et je te veux à mes côtés jusqu'à la fin de mes jours." Je lui avais ouvert mon coeur et je ne le regretter pas vu que tout ceux se passer bien entre nous finalement. J'avais finalement gagner son coeur et c'était parfait. Noah était à moi pour le meilleur et pour le pire. Malgré qu'il soit plus jeune que moi, il avait fait preuve d'une très grande maturité ce soir et j'étais vraiment heureuse qu'il fasse parti de moi officiellement. C'est pour ça que je vais revoir mes priorités et que Noah deviendra ma priorité numéro un. La chasse ne passera plus en premier. J'avais une chance d'être en couple avec celui dont j'étais amoureuse et je n'allais laisser personne gâcher cette chance que m'offrait la vie. Je l'embrasse une nouvelle fois profondément. Qu'est-ce que j'aime l'embrasser c'est dingue. Je caresse doucement sa joue pour ensuite me caler dans ses bras et ne plus du tout le lâcher. Je me sentais bien. J'étais heureuse et c'était tout ce qui comptait présentement. J'avais tout ce dont j'avais rêver grâce à lui. Personne réussirait à briser mon bonheur où à me faire bouger des bras de Noah tellement je m'y sentais à ma place. Je fermais les yeux. Je ne voulais plus du tout bouger. J'étais en paix et c'est tout ce qui comptait actuellement. Mon grand amour était Noah Bradford et ça me faisait sourire de savoir qu'il avait été mon premier et qu'il serait mon dernier. Je n'avais jamais eu à par lui. J'ignorais s'il le savait, mais il fallait que je lui dise. "Tu sais... qu'à par toi je n'ai jamais embrasser ni coucher avec personne d'autre. Il y a eu que toi et c'est ça le plus beau, car il y aura toujours que toi pour moi." Le sourire ne quitte pas mes lèvres alors que je reste dans ses bras et je profite de cette douce nuit. J'étais vraiment très heureuse ce soir et il y a qu'à Noah que je devais ce bonheur. Il m'avait donner ce que jamais personne avant lui m'avait donner et je lui en était reconnaissante de me permettre d'être heureuse, amoureuse et surtout de me faire comprendre que je ne serais plus jamais seule désormais, car il était là et il ne me laisserai plus jamais seule.
(c) DΛNDELION


Blood must have blood
☾ ☾ ☾ Elle avait cette étincelle noire, une pulsion autodestructrice que certaines personnes portent en elles. Une sorte de bête intérieure que vous pouvez parfois domestiquer pendant des années jusqu'à croire que vous l'avez terrassée. Mais la bête ne meurt jamais et l'étincelle n'attend que l'occasion de se rallumer.

Darkness is all we have left:
 
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty
MessageSujet: Re: A normal night isn't to much to ask - Noavia A normal night isn't to much to ask - Noavia Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
A normal night isn't to much to ask - Noavia
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» Friday Night Smackdown - 27 Avril 2012 (Résultats)
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]
» DESMOND » I got the need for speedin' on a hot night, pushing 150 just to get a rise
» wild for the night (hounéo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters Legacy :: Coin hors jeux :: Les archives de l'enclave :: Rp's-
Sauter vers: