AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Shadowhunters Legacy Witchcraft Shop ─ ft. Jo. 1421522021
Votez pour nous Witchcraft Shop ─ ft. Jo. 1421522021
SHL a besoin de vous pour grandir encore, alors n'hésitez pas à voter régulièrement pour les top-sites ICI
qu'on attire encore plus de membres Witchcraft Shop ─ ft. Jo. 1421522021
Choix des groupes Witchcraft Shop ─ ft. Jo. 2322741306
Le groupe Enfants de Raziel est actuellement en surnombre, pensez à privilégier les autres Witchcraft Shop ─ ft. Jo. 1421522021

Partagez
 

 Witchcraft Shop ─ ft. Jo.

Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Empty
MessageSujet: Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Witchcraft Shop ─ ft. Jo. EmptyMer 19 Juin - 22:57

Witchcraft Shop
Flavia aimait s’occuper de la partie factice de sa si petite boutique.

Elle avait travaillé à l’ambiance pour attirer les clients et les curieux. Les Terrestres du XIXème siècle semblaient chercher à tout prix la différence, l’originalité … Ce fut avec un plaisir non dissimulé que la sorcière s’était amusée à redécorer la totalité de la boutique selon ses goûts et selon les tendances actuelles. Il y a deux mois, elle avait à nouveau modifié ce paysage magique. La moitié supérieure de sa vitrine était maintenant faites de vitraux de différentes couleurs, offrant une atmosphère apaisante et féérique dès que le soleil frappait sa devanture – et que son abruti de voisin ne garait pas son camion devant sa précieuse boutique. Les bibelots et autres grigris étaient présentés méthodiquement sur différents étalages et depuis quelques années, elle avait même rajouté des bijoux. Bien entendu, elle vendait aussi quelques huiles essentielles – il fallait bien faire son pain – et pierres ésotériques. Presque tout le magasin était dédié à sa clientèle Terrestres – surtout des adolescentes et des jeunes adultes se tournant vers des alternatives à leurs vies de tous les jours, charmantes et adorables, à croquer. Néanmoins, un sorcier à l’œil expert pouvait facilement voir les objets lui étant destinés, hurlant que derrière la porte se trouvant derrière le comptoir, il pourrait bien trouver son bonheur.

Il était si dur de se fournir convenablement aujourd’hui, Flavia s’était fait un devoir de répondre aux attentes et aux besoins des autres. Monnayant finance, bien entendu. L’asiatique ne faisait pas dans la charité.

Une façade qui laissait place à un véritable business qu’elle n’était pas peu fière de faire vivre.

Assise à son comptoir, faisant défiler son fil d’actualité sur son instagram – il y a dix ans, elle se serait contentée d’un magasine ou d’un livre, mais elle vivait avec son temps – la blonde attendait que les clients arrivent. Il était peut-être encore un peu trop tôt pour que sa clientèle quotidienne arrive, mais il n’était jamais assez tôt pour qu’un sorcier ou autre créature obscure ne passent le pas de sa porte. Envoyant un énième selfie à son frère, elle se résolue à devoir préparer les commandes de potions passées la semaine précédente.

Ouvrant l’agenda, elle glissa son doigt sur les demandes, peu nombreuse depuis peu. Devait-elle ouvrir ses services à un plus grand nombre ? Une potion de réussite plairait certainement à certains étudiants en période de partiel. Oh ! Elle pourrait faire exploser les prix selon les périodes.

Oh oui. La richesse. Marquant dans la marge de l’agenda cette idée, elle rajouta une petite note indiquant qu’elle devrait demander l’avis du Grand Sorcier local. Au cas où. Un jour.

Le carillon de la porte lui fit relever la tête. Le son du cuivre tinta alors qu’une nouvelle personne apparaissait et que Flavia rangeait prestement agenda et téléphone portable – il fallait paraître professionnel tout de même – avant de faire son plus beau sourire de vendeuse.

- « Bonjour et bienvenue ! »

Pando
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Empty
MessageSujet: Re: Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Witchcraft Shop ─ ft. Jo. EmptyJeu 20 Juin - 13:41


Witchcraft Shop
Flavia & Joleen

Nous avons tous notre démon particulier qui nous chevauche et nous tourmente et il faut bien finir par le combattre.
Daphne Du Maurier
Artiste, écrivaine, Romancière (1907 - 1989).

Aujourd'hui, tu t'es levé plus tôt que Magnus. Plus tôt que Brooklyn tout entier, en fait. Les rues étaient quasiment déserte malgré les boutiques déjà ouvertes. Tu n'étais pas toujours une lève tôt mais ton protecteur t'avait conseillé de ne pas trainer si jamais tu avais quelques courses à faire. Et par quelques courses, tu entendais bien des emplettes plus ou moins magiques. Paraitrait - il qu'il n'y avait pas meilleur boutique que le Withcraft Shop pour les sorciers. Aussi, c'est un peu à l'aveuglette que tu arpentais les ruelles de Brooklyn afin d'en trouver l'entrer. Tes doigts froissaient et défroissaient le papier sur lequel Magnus avait inscrit l'adresse. Malheureusement pour toi, tu n'étais pas forcemment doté d'un très bon sens de l'orientation. Plusieurs fois, tu hésita à arrêter un passant afin de lui demander son aide. Malgré cette idée que tu réfuta à chaque fois, tu trouva enfin ton Graal. La devanture était tout simplement magnifique. La partie haute portait de sublime vitraux dont certains premiers rayons de soleils étaient resté coincé en leurs seins. Tant et si bien que n'importe qui pourrait croire que des flemmes dansaient perpétuellement piégé dans le vitrail. Tu t'approcha de celle ci et observa le bas de la vitrine. Quelques portes - bonheurs y étaient joliment disposé ainsi que plusieurs autres joyaux. Certains en bijoux, d'autres en porte - clefs. Tous étaient plus différents les uns que les autres. Mais à travers ces divers galets se trouvaient quelques fioles dont le liquides miroitaient et dont l'étiquette se trouvait être écrite dans une langue très ancienne mais connu des enfants de Lilith. Un léger sourire éclaira ton visage tandis que tu poussais joyeusement la porte d'entrer. Le carillon au dessus de ta tête sonna, alertant donc la propriétaire de ton arrivée.

La jeune femme se trouvait derrière son comptoir, souriante, te souhaitant la bienvenue dans sa jolie boutique. Sourire que tu lui rendis presque aussitôt. Le reste de l'atelier semblait vide, te faisant donc remarquer que tu étais sans doute sa première cliente de la journée. La propriétaire te semblait étrangement familière. D'ailleurs, tu ne pouvais t'empêcher de la contempler. Elle, c'était une femme, une vrai. Ses cheveux blonds ressemblaient aux reflets de l'or lui même. Tu en serais presque jalouse au vue de la teinte blanchâtre de ta propre tignasse. Sa mâchoire carré la rendait bien plus adulte que ta frimousse. Ses yeux étaient profondément noires et auraient pu envouter n'importe quel terrestre.  Timidement, tu passa tes mains sur ta jupe à carreaux afin de lisser les quelques plis invisible que tu pensais existant. Tu traversa en quelques pas les mètres qui te séparait de la dame et fouilla habilement dans ton sac afin d'en sortir une longue liste. Magnus avait pris soin d'y noter ses propres emplettes afin de l'éviter de sortir. En effet, depuis qu'il avait perdu ses pouvoirs, ton ami ne semblait pas bien le vivre. A sa place, tu serais probablement dans un état de panique bien pire. Et tu chercherais n'importe quel moyen de les retrouver. C'est d'ailleurs pour cette raison que tu te trouvais dans cette échoppe ce matin même. Tu aurais aimé trouver une solution pour aider ton ami. Il était ta seul et unique famille et tu l'aimais plus tout au monde. Après tout, tu n'avais plus que lui. Aucun ami proche. Aucun ami tout court d'ailleurs. Tu n'avais jamais réussi à t'en faire, aussi étrange que cela puisse paraitre.

Mais passons. Tu n'étais pas là pour penser à tes regrets passés. Tu glissa la feuille sur le comptoir devant toi, un léger sourire aux lèvres. " - Bonjour Madame. Monsieur Bane m'envoit chercher ceci. ", dis tu en désignant la partie haute de la liste. " - J'ai ajouté quelques autres petites choses ici. Faut - il commander certains produits que vous n'auriez pas en rayon actuellement ? " complètes  - tu en montrant la seconde partie de la liste. Tu n'avais encore jamais fais les boutiques. Du moins, pour tes besoins en magie. Magnus s'en occupait à ta place généralement afin de t'éviter de croiser trop de créatures obscures. C'était bien sur, à la demande de ta maman. Malgré son décès, il avait poursuivit dans son idée afin d'honorer sa promesse quand bien même celle ci puisse être devenu obsolète. Tes yeux se promenèrent sur le reste des établies juste à coter de la propriétaire, un brin d'admiration se lisant sur ton visage. Tu aurais aimer connaitre ce lieu bien avant tes vingt printemps. Connaitre cette jolie jeune femme. A la place tu connaissais à la perfection chaque noms inscrit sur la liste, chaque effet, positif ou négatif de leurs utilisations. Effectivement, plutôt que de boire un verre avec d'éventuelles amies que tu n'avais pas,  tu t'étais perdu dans pratiquement tout les grimoires que Magnus possédait. Apprenant par coeur certaines formules, des multitudes de recettes. " - Votre boutique est magnifique, Madame. Et votre vitrine.. c'est vraiment très jolie! ", poursuis - tu, à demi perdu dans ta contemplation. Il fallait bien parfois exprimer ce que tu pensais de manière positive.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Empty
MessageSujet: Re: Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Witchcraft Shop ─ ft. Jo. EmptySam 22 Juin - 0:29

Witchcraft Shop
Les sorciers et sorcières ressortaient toujours du lot. Ils avaient ce petit quelque chose qui les rendaient inoubliables, leurs simples présences pouvaient marquer les esprits, sans pour autant connaître leurs noms ou leurs allégeances. Ils étaient haut en couleurs, de toutes les nuances, leurs tempéraments aussi différents que leurs origines. Elle avait vu des Grands Sorciers au caractère si naïf, si enfantin … Des sorcières, si petites, si frêles, mais aux connaissances infinies et avec tant d’amour et de passions dès qu’elle ouvrait un ouvrage de la grande bibliothèque du Labyrinthe en Spirale. Alors, quand cette jeune femme, aux cheveux presque blancs, au teint de porcelaine et au visage soufflant une certaine candeur … Flavia vit en elle une sorcière. Une jeune, si jeune. Une ingénue, un bouton qui semblait s’éclore pour donner naissance à une magnifique sorcière. Quel âge avait-elle, se demanda la plus vieille en penchant légèrement la tête, un sourire au visage. Elle semblait si jeune … si frêle, si innocente de leur monde. L’asiatique se surprise à se revoir, au même âge, avec ses cheveux d’ébènes, en train de dévorer avec son frère les livres de la bibliothèque du Labyrinthe, le soir en pleine nuit, riant sous cape pour ne pas se faire prendre, alors que les reflets de la lune éclairaient des vitraux si similaires aux siens. Le carillon semblait tinter en rythme avec les pas de la petite sorcière. Si elle avait été prophétesse, Flavia aurait aimé dire qu’elle était destinée à de grandes choses … Mais elle ne l’était guère, son père ne l’ayant pas gâté de ce genre de pouvoir. Alors elle fit juste un pari avec le destin : cette enfant de Litith, dont le rouge de sa jupe faisait ressortir la pureté du blanc, deviendrait quelqu’un.

Et Flavia pariait rarement avec le destin, sauf quand elle était sûre de gagner.

La petite sorcière fouilla dans son sac, faisant agrandir le sourire de la plus âgée alors qu’un sourcil se haussait et qu’elle se penchait légèrement pour voir ce qu’il en était. Une liste de course ? Et pour une liste, elle était bien longue visiblement. Quand la sorcière éclatante de blanc posa la liste, les doigts de Flavia la récupère d’un même mouvement, commençant à déchiffrer cette écriture qu’elle semblait avoir croisé lors de réunion importante, par le passé.

- « Bonjour Madame. » Oh. Ce Madame. Le poids des siècles lui retomba soudainement sur les épaules. Alice était Madame, elle était Flavia. « Monsieur Bane m’envoie chercher ceci. »
- « Monsieur Bane … ? Tiens donc. » et l’intention de Flavia pour cette liste se fut bien plus grande.

Il était de notoriété publique ce qui était arrivé à Magnus Bane. Pourquoi et comment ? La sorcière se tenait bien trop à l’écart pour connaître la totalité des détails. Mais à priori, cela ne l’avait pas stoppé à user de la magie, ou du moins de l’art des potions. Et elle n’allait certainement pas claquer la porte à un client. Mais si cette liste était bien de Magnus Bane … Flavia leva le regard vers la petite sorcière. Elle était donc la petite rumeur qui courait depuis tant d’années. En terminant de l’écouter, elle alla ouvrir la porte derrière le comptoir avant de s’engouffrer dans sa caverne d’Alibaba aux milles et unes surprise. Prenant un panier siégeant près de l’entrée avant de se balader entre les étalages, glissant son doigt sur de vieilles étiquettes au papier jaunit et à l’encre disparaissant sous la volonté du temps. Ici et là, elle glissait des ingrédients dans un panier, prenait des petits sachets pour retirer des quantités précises …

- « Et bien mademoiselle, je peux d’ores et déjà vous fournir ce que Monsieur Bane désire. » fit-elle de l’arrière-boutique avant de remonter pour laisser passer son visage. « Par contre, pour votre liste » un sourire entendeur se dessina « il vous faudra repasser. Rien de bien méchant, cela devrait presque deux jours tout au plus, le temps que mes fournisseurs m’apportent le tout. Sans offenser quiconque bien entendu. »

C’était fou comme les Fées pouvaient mal prendre que l’on se sert d’ingrédients issus de leurs réalités … Vraiment, les pires des créatures obscures.

Terminant sa récolte, elle revint avant de tout glisser soigneusement dans un sachet marron aux armoiries de la boutique. D’anciennes armoiries de magie en vérité, que les vendeurs d’ingrédients aimaient porter pour signaler leurs présences à leurs congénères. Au compliment de sa boutique, Flavia eut un véritable sourire de satisfaction tout en préparant la facture.

- « Merci beaucoup, je prends un certain soin à m’occuper de l’atmosphère de cette petite boutique. » Elle plissa du nez avant de montrer du bout des doigts des petits grigris sur une étagère. « Les Terrestres adorent les atmosphères qui transpirent la magie et le féérique et sont plus enclins à m’acheter ces babioles. » Elle lui fit un clin d’œil complice. « Et entre vous et moi, je trouve cette ambiance particulièrement relaxante et parfaite pour oublier les petits tracas. »

De la main, elle tendit le sac avec les différents produits demandés sur la liste haute, suivi d’une facture pliée en deux.

- « Monsieur Bane souhaite régler aujourd’hui ou à crédit ? » elle n’avait rien contre les créditeurs, bien entendu, tant qu’ils payaient leurs dû. Mais il y avait un autre détail à régler. « Et …. Pour la suite des ingrédients … Dois-je facturer Monsieur Bane ou bien, vous, jeune sorcière ? »

Ce n’était pas tous les jours que l’on tombait sur une sorcière de moins de cinquante ans. Mon dieu, pour peu, elle lui en donnerait même moins de trente, voire encore moins. Croisant les bras sur son comptoir, elle se pencha vers elle … Arf. La curiosité l’avait piqué à vif.

Mais que voulez-vous … Tant qu’elle n’apportait pas le Cercle sur le pas de sa porte …

Pando
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Empty
MessageSujet: Re: Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Witchcraft Shop ─ ft. Jo. EmptySam 22 Juin - 1:42


Witchcraft Shop
Flavia & Joleen

Nous avons tous notre démon particulier qui nous chevauche et nous tourmente et il faut bien finir par le combattre.
Daphne Du Maurier
Artiste, écrivaine, Romancière (1907 - 1989).

Du haut de tes vingt jeunes et jolies printemps, tu n'avais que peu d'expériences en matière d'être obscures. Bien que tu ais toujours vécu au crochet de Magnus, ta mère t'avait formellement interdit d'apprendre quelques leçons que ce soit à ce sujet. Tu devais rester au plus loin de tout ce qui concernait ton monde et principalement, de l'Enclave. Enfant, tu en ignorais la raison. Tu ne comprenais pas pourquoi ta propre mère voulait te garder égoïstement pour elle et te priver de ton univers. Magnus avait tenu sa promesse. Il était très à cheval sur ce point, d'ailleurs. Tu savais que si un jour, tu arrivais à lui arracher une faveur, il s'y tiendrait coute que coute. Il était comme ça, ton maitre. Obstiné et loyal. Toujours là pour autrui, s'étant juré de ne jamais abandonné aucune créatures obscures peu importe son origine et son passif. Maman ne s'était pas trompé en lui confiant ton éducation. A vrai dire, il avait su te comprendre et t'aider à accepter ta différence. Tu en faisais désormais ta force. Bien sur, tu ne pouvais pas être aussi ignorante sur les terrestres que sur les créatures obscures après avoir passé tes premières années de vie avec eux. En effet, ta mère a toujours souhaité que tu poursuives ton cursus scolaires terrestres. C'est certainement pour cela que tu es désormais en fac de médecine à l'heure actuelle et non employés par l'Enclave pour tes services. Valentin avait vu en toi un potentiel que tu ne t'estimais pas posséder. Pourtant, ta mère était convaincu du contraire et elle en avait payé le prix de sa vie, pour ton plus grand malheur. Ce n'en était pas une fierté d'ailleurs. Désormais, tu te retrouvais seule. Plus ou moins. Magnus était préoccupé par ses propres bouleversements et tu acceptais cela, essayant de te montrer le plus disponible possible. Malgré ce fait, tu as souvent rêvé dans une idée utopique être le petit trésor de quelqu'un d'autre. Non pas d'un homme, non. Mais plutot d'un frère ou d'une soeur. Etre enfant unique n'est pas toujours aussi glorieux que certains terrestres semblent le prétendre.

Tu suivais de ton regard emprunt de douceur les gestes de ton hôtesse. Elle s'éclipsa quelques secondes afin de récupéré un panier dans ce qui semblait être l'arrière boutique. Tu la vis se pencher sérieusement sur la liste que tu lui avais céder, avant de te rassurer sur le fait qu'elle possédait bien tout ce qu'il y avait d'inscrit. Tant mieux, tu voulais rendre service à Magnus afin de renouvelé ces stocks pour le jour où il se retrouverait. Tu trouverais presque cette idée stupide mais il comptait tant à tes yeux qu'aucun petits efforts ne te semblait de trop. Son sourire valait milles trésors. Du reste, la jeune blonde t'informa qu'il lui faudrait un peu plus de temps pour s'occuper de la fin de l'inventaire. Tu hocha la tête, compréhensive. A nouveau, tu te sentais démunie face à un monde qui était censé être le tien. Tu ne savais pas pourquoi il ne fallait pas 'offenser quiconque' mais peu importe. " - Bien sur, sans problème! Je ne voudrais pas mal faire. Je m'excuse, je ne sais vraiment pas qui il ne faut pas offenser et je ne voudrais pas vous importuner. ", complètes tu nerveusement, rongé par la timidité. " - Peut - être pourrais - je vous laisser mon numéro de téléphone afin de me contacter plus facilement une fois fait ? ", ajoutes tu un peu plus sur de toi.

La jeune femme ajouta par la suite qu'il était plus simple d'attirer des terrestres avec ce genre d'atmosphère. Elle entendait par là qu'ils en étaient très sensible. Bien sur, tu avais appris en vivant en tant que tel durant des années que les humains ont besoin de rêver. De croire à des choses inexplicables par la science pour se sentir plus léger et moins terre - à - terre. Moins terrestres. Plus vivant peut être. Tu retrouvas ton léger sourire, jouant avec le pendentif doré accroché à ton cou. " - Il leur faut un peu de magie à eux aussi. Leurs mondes est cruelles de philosophie et de connaissances exactes. Tout ce qu'ils ne peuvent pas expliquer, calculer, diagnostiquer, toucher, voir, n'existent pas à leurs yeux. Mais ils veulent tout de même croire à l'impossible tout en se rassurant pour ne pas succomber à la peur."

Tu réceptionna le colis qu'elle te tendait tandis qu'elle te demandait de quel moyen tu comptais régler la note. Elle te proposa, pour Magnus, de payer à crédit. Tu aurais bien aimé cela, histoire de lui donner une raison de sortir de sa taverne mais tu n'étais pas sur que le stratagème fonctionne. Il n'était pas né de la dernière pluie le bougre. " - Non Madame, la note entière est pour moi et je souhaiterais la régler dès à présent. Inutile de perdre du temps à faire crédit. Je suis ici, autant honorer ma dette. Combien je vous dois ? ", réponds tu gentiment avant de tiquer à l'appellation qu'elle t'avait donner. Était - ce si simple de voir que tu étais enfant de Lilith ? Tu aurais pu être une toute autre créature obscure. Une fée ou bien un vampire. Ta pâleur en serait presque la preuve. Bon bien sur, il fallait prendre en compte le levé du soleil. Tu n'aurais pas pu te faire passer pour une vampire. Dommage, peut - être une autre fois, penses tu un semblant ironique. Toujours est - il que toi, tu n'arrivais pas à savoir ce qu'elle était. Qui elle était. " - Je me permets madame, mais.. Comment arrivez - vous à voir que je suis une sorcière ? Avez - vous ce don ou bien est - ce une particularité de chaque créature obscure ? ", demandes tu curieusement, un nouvel air éclairant ton visage d'une tout autre façon. Tu te mordilla la lèvre inférieur avant de jouer de nouveau avec ta chainette doré. " - Je m'excuse, je pose sans doute trop de questions. Ma mère était terrestre et m'a élevé loin de chez nous.. J'ai encore beaucoup à apprendre sur ce monde ci, j'imagine. ", te complains tu à t'expliquer. Par "chez nous", tu voulais dire chez vous, votre monde. Le monde Obscur.  Tes explications semblaient confuses et bien loin de ta vérité mais bon. Tes joues rosirent doucement tandis que tu t'obligeais à cesser de tripoter ton pendentif.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Empty
MessageSujet: Re: Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Witchcraft Shop ─ ft. Jo. EmptySam 22 Juin - 15:41

Witchcraft Shop
Flavia n’avait jamais rencontré une sorcière avec tant d’innocence dans l’âme. Même elle, à son âge, était déjà enfermée dans une forme de routine, connaissant les mystères de leurs mondes pour ne pas paraître pour l’étrangère valsant sur les orteils entre deux univers avec la grâce d’un cygne. Non pas que cela soit une mauvaise chose, il y avait quelque chose de touchant à voir une telle ingénue : quelqu’un l’avait protégé. Quelqu’un avait veillé à son bonheur, à ce qu’elle soit en sécurité. Au fond, cela la rassurait de se dire que cette petite sorcière n’avait surement pas fuit de chez elle en courant en pleine nuit, mais qu’en savait Flavia ? Derrière ses notes hautes, ses yeux pétillants, peut-être avait-elle vécu la haine de la différence ? Elle lui souhaitait que non. Voir le visage des êtres aimés se déformer par le mépris, la haine, la peur n’était pas quelque chose que Flavia conseillerait pour passer une bonne journée. Peut-être l’intégral de F.R.I.E.N.D.S, oui, mais certainement pas ça. Il y avait mieux quand même … La petite faite de neige était particulièrement amusante, touchante, attendrissante …. Ne comprenant pas le sous-entendu comme quoi, oui, ses fournisseurs offenseraient certainement certaines personnes. Encore heureux, ils couraient vite. Très vite. Et ne laissait presque pas d’odeur grâce à ses potions. Flavia se retint de lui dire qu’une vie de Sorcière sans petites aventures – inoffensives bien entendu, il était hors de question d’aller titiller les Nephilims – n’était pas une vie. Tout en écoutant, un sourire amusé aux lèvres – quoi ? c’était touchant, cette part de naïveté en l’enfant ! Elle ne pouvait qu’en être amusée et attendrie, qu’on la brûle s’il devait en être autrement ! – Flavia ressortie son agenda avant de glisser sa main sur la reliure de cuir. Elle tourna les pages jaunit avant de glisser la liste de course à un endroit et de prendre un stylo.

- « J’ai connu des Terrestres qui connaissaient notre existence. Ou sinon, ils étaient particulièrement idiot pour ne pas comprendre pourquoi une femme n’avait pas changé en plus de trente ans …. » souffla la jeune femme en repensant à Thomas Jefferson, alors qu’elle redressa la tête. « Et je trouve que la philosophie se rapproche beaucoup de la magie … Beaucoup de blabla pour quelques étincelles dans certains esprits ? Je connais bien des sorciers qui agissent ainsi. Une purge. »

Elle singea une grimace.

Elle appuya sur le bout de son crayon, libérant la mine avant de commencer à recopier les éléments qui lui manquaient – cela lui permettrait de se refaire un petit stock à moindre coût, elle aussi – avant de lâcher un petit rire tout en entendant la curiosité et l’aveu de la jeune femme. Flavia commençait à sympatiser avec cette petite.

- « Je n’ai aucun don particulier qui me permet de reconnaître une créature obscure à une autre. Juste … l’habitude. » Elle désigna l’extérieur la vitrine de la boutique, où des éclats du soleil apparaissait. « Tu n’es pas un vampire. Sinon le soleil ne t’aurait pas fait de cadeau et s’il y avait eu un nouveau Diurne, je pense que j’en aurai entendu parler. » L’apparition d’un seul Diurne avait fait tellement de bruit … alors deux ? « Tu as beaucoup trop de style pour être une louve. Enfin, non pas que les loups ne savent pas s’habiller. Loin de moi de critiquer leurs styles vestimentaires … Mais on a vraiment l’impression qu’ils sortent tout droit de Supernatural, tu ne crois pas ? »

Au fil de son monologue, elle avait commencé à la tutoyer, perdant cette distance propre d’une relation client/vendeur. Mais elle était des leurs. Fraichement libérée dans la jungle, visiblement, mais elle était toujours des leurs.

- « Tu n’es pas non plus du Petit Peuple. Je ne les aime pas, je pense que c’est totalement réciproque dooonc … Mais ! Ce qui m’a véritablement mis la puce à l’oreille, c’est Magnus Bane. » L’ancien Grand Sorcier de Brooklyn. Une envoyée de Magnus Bane avait bien des chances d’être sorcière. « Simple déduction. Mais certains sorciers, plus puissants ou en usant certains sortilèges, peuvent voir au-delà des charmes et auraient certainement vus ta marque. Je ne le fais pas personnellement, je trouve ça …. Impoli. Oui, voilà. Impoli. » Elle agita le doigt.

Elle s’installa sur son comptoir, croisant les jambes avant de glisser son agenda sur ses genoux et poser le crayon sur une case, prête à écrire.

- « Ta curiosité ne doit pas être blamé. Tu es jeune n’est-ce pas ? Protégée par Magnus Bane, mais ignorante du monde qui t’entoure. Ce n’est pas une mauvaise chose, bien au contraire. Mais attention à ne pas te mettre en danger. » précisa-t-elle. Flavia avait découvert le monde à l’abri du danger, protégée par des sorciers bien plus expérimentée qu’elle. Cette petite ? Elle était sous la tutelle d’un homme qui visiblement était synonyme de problèmes « Si tu veux savoir des choses, cette boutique peut être ton refuge. J’ai des ouvrages, de clients de nombreuses espèces … et je m’estime de particulièrement bonne compagnie. » Elle tapota son agenda. « Pour en revenir à ça, ça te fera cinq rubis de 3 de diamètres. Et je vais prendre ton nom et ton numéro de téléphone. »

Ses yeux se fixèrent sur le pendentif un instant avant de sourire.

- « Joli collier. »

Pando
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Empty
MessageSujet: Re: Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Witchcraft Shop ─ ft. Jo. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Witchcraft Shop ─ ft. Jo.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [partenariat] Witchcraft Art. [ A ajouter dans les partenaires ]
» Men poukisa Dominiken rayi Ayisyen. Pou sa ki pa konnen istwa.
» conseil modèle de slack
» The Dark Shop - Welcome
» ~Rhythm Star Shop~

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters Legacy :: Coin hors jeux :: Les archives de l'enclave :: Rp's-
Sauter vers: