AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Shadowhunters Legacy Did you miss me ? [Linnea & Ava] 1421522021
Votez pour nous Did you miss me ? [Linnea & Ava] 1421522021
SHL a besoin de vous pour grandir encore, alors n'hésitez pas à voter régulièrement pour les top-sites ICI
qu'on attire encore plus de membres Did you miss me ? [Linnea & Ava] 1421522021
Choix des groupes Did you miss me ? [Linnea & Ava] 2322741306
Le groupe Enfants de Raziel est actuellement en surnombre, pensez à privilégier les autres Did you miss me ? [Linnea & Ava] 1421522021

Partagez
 

 Did you miss me ? [Linnea & Ava]

Aller en bas 
AuteurMessage
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty
MessageSujet: Did you miss me ? [Linnea & Ava] Did you miss me ? [Linnea & Ava] EmptyVen 2 Aoû - 18:20

           
Did you miss me ?
Linnea & Ava

Une sœur est un cadeau pour le cœur, un ami pour l’esprit, un fil d’or au sens de la vie ۵ James Isadora

Comment quelques semaines pouvaient-elles autant changer une vie ? Notre camp avait perdu le meneur dont nous avions tant besoin et Jonathan était aux abonnés absents, nous laissant sans chef digne de ce nom. Si toutes ses années à enseigner la stratégie m'avait appris quelque chose, c'est bien qu'un chef était nécessaire pour coordonner nos actions. Et là, nous étions seuls, lâchés en roue libre et sans direction à suivre.

De ma position à l'intérieur de l'Institut, je jetais un coup d'œil sur les shadowhunters m'entourant, ne trouvant que des mines sérieuses travaillant sur un prochain plan pour dénicher Jonathan. Des plans que discrètement, je sabotais ou vérifiais en premier abord. Ce qui s'avérait plutôt épuisant, surtout que tous les plans ne passaient pas sur mon bureau.

« Ava ? »

Je tournais mon regard vers un de mes collègues de bureau, un homme intègre avec qui je faisais équipe depuis le début de la semaine. Malheureusement c'était également l'un des plus incorruptible de l'Institut et donc, l'un des êtres les plus obtus que je connaissais. Pourquoi fermaient-ils tous les yeux sur les problèmes que nous apportaient les créatures obscures ? A croire qu'ils aimaient voir des terrestres mourir sous le coup de la douleur et qu'ils aimaient voir les nôtres tomber, encore et encore.

« Oui James ? »

« Tu devrais aller te reposer. Ça fait plus de quatorze heures que tu travailles. »


Je m'apprêtais à lui répondre sèchement quand j'eus une pause subite à cause d'une inspiration. James me donnait après tout l'excuse parfaite.

« Tu as raison, je ne suis plus aussi optimale qu'en début de journée. Je te confie nos affaires. Je vais sortir de l'Institut, tu pourras me joindre sur mon téléphone. »

« Bien sur, Ava. A toute à l'heure. »

Je hochais simplement la tête et réprimais l'envie de le corriger, je préférais largement quand on m'appelait Red. Mais il n'était pas un ami, pas même un ami potentiel alors je pris simplement ma veste avant de partir vers ma chambre. Pendant le chemin, je sortis mon téléphone, faisant défiler les contacts jusqu'à tomber sur l'intitulé "petite sœur" à qui j'envoie le petit message suivant : "Libérée pour quelques heures, ça te dit qu'on se retrouve au Parc ? J'y serais dans une heure, petite sœur." Je rangeais ensuite mon téléphone, entrant dans la chambre. Comme d'habitude, je vérifiais que je ne laissais rien d'important dans la chambre avant de me changer pour une tenue un peu plus terrestre, à savoir un jean avec une chemise légère. J'attrapais également mes armes, mon téléphone et ma veste avant de me mettre en route. Je sortis sans problème de l'Institut, ne me dissimulant pas des terrestres afin de pouvoir attraper un taxi. Je sortis mon téléphone, souriant à la réponse positive de Linnea, je lui répondis simplement que je l'attendrais avant d'attendre la fin de mon trajet tranquillement.

Régler ma course ne me prit que quelques minutes et je pus observer que j'avais pris cinquante-trois minutes depuis que j'avais envoyé mon premier message à Linnea. Ce qui me laissait sept minutes pour parcourir une grande partie du parc et m'assurer que personne ne m'avait suivi. Je détestais arriver en retard mais je détestais encore plus l'idée d'être possiblement suivie. Je fis bien attention pendant le reste du chemin jusqu'au lieu de notre rendez-vous habituel et je pus voir que Linnea était déjà là, ce qui amena un sourire sur mon visage. Je parcourus les derniers pas me séparant d'elle, glissant dans son dos en mettant mes deux mains sur ses yeux avec un léger rire.

« Devines donc qui t'embêtes, Lin. Attention, tu n'as le droit qu'à un seul essai ! »

   
Code by Kah!an
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty
MessageSujet: Re: Did you miss me ? [Linnea & Ava] Did you miss me ? [Linnea & Ava] EmptySam 3 Aoû - 18:29

Did you miss me ?

ღ Ft. Ava.


Assise en silence dans ton salon, tu regardes ta colocataire en secret. Enfin, t’es censée regarder ton téléphone, mais tu n’arrives pas à te concentrer dessus. Pourtant, t’es en train de gagner sur un jeu idiot que Phoebe t’a fait découvrir. Mais non, tu es plus occupée à regarder la silhouette qui se dessine dans le salon. T’aimerais tellement lui dire la vérité ! Lui dire combien tu la trouves fantastique et belle. Mais tu n’y arrives pas. Pour plusieurs raisons. Déjà, tu ne veux pas briser votre amitié qui remonte à des années. Elle compte vraiment dans ton cœur. Ensuite, tu ne sais même pas ce qu’elle ressent pour toi … T’es certaine qu’elle ne te voit comme une amie, car tu vois parfaitement comment les autres la regardent et comment elle les regarde en retour. Et pour terminer, jamais tes parents n’apprécieraient une telle chose. Ils sont de l’ancienne école. Pour eux, un couple est un homme avec une femme. Rien de plus rien de moins. Les autres relations ne devraient pas exister. Alors ils sont rassurés, vu que tu es déjà sortie avec des garçons. Mais comment leur dire qu’actuellement, c’est une femme qui te fait tourner la tête. Qui plus est, une femme qu’ils connaissent ? C’est impossible pour toi de leur dire la vérité … Tu ne veux pas ruiner la confiance qu’ils ont placé en toi, après avoir été obligés de renier ta sœur. Puis comme ils ne cessent de te le répéter, tu es un modèle pour ton frère. Enfin ça, tu en doutes clairement, vu le gamin que c’est, mais tu n’iras jamais leur dire …

Ton téléphone vibre dans ta main, t’annonçant un message ; ce qui te fait sortir de ta contemplation et pensée. Ouvrant le message, tu lis rapidement, avant qu’un sourire vienne naître sur ton visage. Parfois, tu te dis que ta véritable sœur le prendrait mal si elle savait que tu en appelles une autre grande sœur. Mais après tout, Ava a toujours été là pour toi … Contrairement à elle, que tu ne peux voir que rarement. Et ça t’en coûte … Mais au moins, tu sais qu’Ava, tes parents pourraient l’apprécier à sa juste valeur. Elle fait partie du cercle. Comme eux. Comme toi. Répondant positivement, tu te lèves ensuite du canapé. Allant enfiler une veste et des chaussures, tu glisses ton épée dans ta ceinture de pantalon, avant de te mettre en route. Décidant d’y aller à pied, tu arrives un peu en avance. Faisant le tour pour être sûre et certaine que personne ne vous observe, tu t’assois sur le banc pour patienter. Ce n’est pas son genre d’être en retard, il lui reste encore quelques minutes. Tu observes, écoutes. Mais pourtant, tu sursautes de surprise quand des mains se posent sur ton visage. Puis un sourire vient apparaitre sur toi, alors que tu reconnais cette voix. Réfléchissant à la meilleure façon de lui répondre, tu souris encore plus quand ton idée vient germer doucement dans tes pensées. « Hum … Laisse-moi réfléchir deux secondes …. La pire grande sœur au monde voir même de l'univers ? » Sachant que tu as juste, tu ris. Te levant pour la prendre dans tes bras, tu restes blottie contre elle une seconde de plus. Tu la considères vraiment comme ta grande sœur. La relâchant, tu l’entraînes avec toi sur le banc, sans pour autant lui lâcher la main. « Tu m’as tellement manqué ! Cela fait trop longtemps qu’on ne s’est pas vues ! Ils t’avaient kidnappé ou quoi à l’institut pour que tu ne puisses pas te libérer ?! » Tu ris, mais pourtant, l’inquiétude se reflète dans tes pupilles. Tu as vraiment peur pour Ava. Peur qu’on découvre qu’elle appartienne au cercle. Et qui s’est ce que l’enclave pourrait lui faire si la vérité venait à être découverte …


Soso


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty
MessageSujet: Re: Did you miss me ? [Linnea & Ava] Did you miss me ? [Linnea & Ava] EmptyDim 4 Aoû - 11:29

           
Did you miss me ?
Linnea & Ava

Une sœur est un cadeau pour le cœur, un ami pour l’esprit, un fil d’or au sens de la vie ۵ James Isadora

La situation était tout de même tendue en ce moment. On pourrait penser que la mort de Valentin aurait ralenti les soupçons et les efforts de l'Institut, mais la disparition de Jonathan les mettait dans tous leurs états. A moins que ce soit celle de cette Clarissa ? J'avais du mal à savoir parfois et je crois qu'eux-mêmes n'étaient pas sûr d'eux. Toujours est-il que la méfiance était toujours de mise et rendait mon travail un peu plus compliqué. Alors je n'allais pas cracher sur quelques heures de sécurité et de détente loin de cet endroit. Après avoir vérifié que je ne laissais rien de compromettant derrière moi, je sortis de l'Institut pour retrouver ma sœur.

Pendant le trajet du taxi, je vis la réponse de Linnea, ce qui me fit sourire et je lui répondis à mon tour. Mais surtout, je désactivais le signal GPS de mon téléphone. Si l'Institut voulait me joindre pour bosser, pourquoi pas. Mais je ne mettrais pas ma sœur en danger en les laissant me rejoindre. Et puis, les téléphones sont fait pour appeler et non pas pour être géo-localisés. Je finis par arriver au parc avec quelques minutes d'avance sur ma prédilection. Le temps qu'il me fallut ensuite pour prendre quelques détours afin de m'assurer d'être seule me fit arriver derrière Lin pile à l'heure. Je déposais mes mains contre ses yeux et je posais ma question, attendant sa réponse. Son rire me fit sourire, ses propos m'amusèrent. On dirait réellement une petite sœur quand elle agissait comme ça.

« Oh ! Est-ce que la plus folle des petites sœurs viendrait juste de m'offrir une promotion ? Être la pire grande sœur de l'univers implique tout de même de grandes responsabilités ! »


Finalement, après cela, je ne parviens pas à garder mon sérieux et j'émis un léger rire à mon tour. J'enlevais mes mains des yeux de Linnea et la laissait se lever pour me rejoindre. La prendre dans mes bras, se fût comme retrouver une partie de mon âme qui me manquait. Elle était la seule avec qui je pouvais me permettre d'être totalement moi et elle avait un effet apaisant sur moi. J'espérais seulement que je lui offrais la même chose. Je la laissais se serrer contre moi aussi longtemps qu'elle le voulut avant qu'elle ne nous entraîne vers le banc. Moi qui pensais que nous allions vite partir de ce Parc. Mais ça ne me dérangeait pas d'attendre avec elle ici. Je tournais ma tête vers elle quand je l'entendis me parler, fronçant légèrement les sourcils à l'inquiétude que j'entendais dans sa voix. Je n'aimais pas l'inquiéter ainsi, mais j'étais sûre de moi et sûre de ma couverture. Alors je détendis mon visage et levais une main pour la poser contre la joue de ma petite sœur avec un sourire tendre et rassurant.

« Ne t'inquiètes donc pas, ils sont juste légèrement sur les nerfs en ce moment, parce qu'il y a beaucoup d'activités démoniaques et parce qu'ils cherchent encore certains des nôtres. »
Et par les nôtres, j'entendais des shadowhunters. Même si certains s'étaient perdus en s'opposant au Cercle, ils restaient tout de même des nôtres. « Mais cela finira par se calmer. En tout cas, ils sont très loin de s'intéresser à moi, seulement, tu ne peux pas être en charge de la stratégie durant une guerre et te permettre d'être sur le banc de touche. Mais ils passeront vite à autre chose, cela commence déjà à se calmer. »

Après tout, il y a encore peu de temps, mes journées de travail étaient bien plus longues que cela ! Enfin, ce n'était pas forcément la chose à aborder avec une petite sœur inquiète alors je gardais cela pour moi. Je laissais retomber ma main sur les siennes, serrant doucement ses doigts.

« Saches en tout cas que tu m'as tout autant manqué. De toute façon, dès que j'ai été libéré, la question ne s'est même pas posé de savoir ce que je ferais de mon temps libre. »


Et de toute façon, même si ce n'était par le sang, Linnea était quand même la seule famille qu'il me restait. Après la mort de mon père et de mon parabataï... Comme toujours, penser ne serait-ce qu'à eux, les évoquer, fit de nouveau remonter des souvenirs et des émotions en moi, me renfrognant. Malheureusement, le plus souvent, cela commençait par leurs morts et cette fois non-plus, cela ne manqua pas. Sauf que je n'en pouvais plus, de me remémorer leurs morts. Alors je parlais de nouveau, pour penser à autre chose, pourtant bien consciente que Lin avait du sentir mon changement d'humeur.

« Alors dis-moi tout ce que j'ai manqué dans ta vie depuis la dernière fois petite sœur ! C'est à ton tour de parler ! »

   
Code by Kah!an
@Linnea Wells
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty
MessageSujet: Re: Did you miss me ? [Linnea & Ava] Did you miss me ? [Linnea & Ava] EmptyVen 9 Aoû - 17:02

Did you miss me ?

ღ Ft. Ava.


Dans ta vie, il y a peu de gens à qui tu tiens. Enfin bien sûr, tu as quelques amis. Mais sinon ta famille se résume à tes parents, ta sœur, Ava, Nik et Bee avec qui tu t’entends hyper bien. Alors c’est vrai, tu ne la connais pas réellement. Ce n’est que virtuel. Mais tu l’apprécies énormément. D’ailleurs, c’est ainsi qu’elle sait que tu es amoureuse de ta colocataire et amie des premiers jours. Tu aimerais tellement avoir la force de lui dire ce que tu ressens pour elle. De lui dire combien elle compte pour toi. Allant même jusqu’à vouloir partager ta vie avec elle. Pourtant, tu sais parfaitement que tes parents ne seront pas d’accord avec cette idée. Mais bon tu auras bien quelqu’un pour te soutenir dans cette histoire, si jamais … tu penses par exemple à ton parabataï. Tu penses sincèrement que Nik te soutiendrait dans une telle relation. Ava aussi … Ca tu en es certaine. Tu n’as jamais dit à ta grande-sœur de cœur qui était l’heureuse élue. Juste que c’était une femme que tu connaissais depuis des années.

Alors que tu patientes sur le banc, légèrement en avance, tu regardes autour de toi. Tu veux être certaine que personne ne pourra vous observer, dès qu’Ava sera arrivée. Alors que tu sens des mains devant tes yeux, un sourire vient naître sur ton visage. Il n’y a qu’une personne qui peut agir ainsi, en sachant que tu ne réagiras pas mal. Après tout, tu as une arme sur toi, on ne sait jamais sur quoi on peut tomber. Réfléchissant à la meilleure réponse à fournir, tu trouves soudainement. Lui répondant, avant de rire, tu te redresses rapidement alors qu’Ava répond avant de te tourner vers elle. « La plus folle ? Mais oui, tu as de grandes responsabilités maintenant ! » Faisant le tour du banc, tu la prends dans tes bras. La serrant fort contre toi, tu fermes les yeux et soupires. Qu’est-ce qu’elle t’a manqué ! Te détachant d’elle, à contrecœur, tu te diriges vers le banc avant de t’asseoir, sans pour autant lâcher sa main. Reprenant la parole, tu ne peux t’empêcher de lui dire combien tu t’es inquiétée pour elle. Tu as toujours peur que les gens de l’institut découvrent qui elle est réellement. Surtout qu’elle n’a pas beaucoup de moments libres, alors tu stresses à chaque fois. C’est plus fort que toi ! La main d’Ava vient se poser délicatement sur ta joue. Lui lâchant un sourire triste, tu écoutes avec attention, ce qu’elle te dit. « Et puis ce n’est pas ton genre de rester sur le banc de touche aussi … Mais s’ils ne s’intéressent pas à toi, c’est rassurant ! » Parce que tu ne veux pas qui lui arrive quelque chose. Un sourire sincère vient naître sur ton visage, alors qu’elle te répond que tu lui as tout autant manqué ! Et ça te fait sourire également qu’elle est pensée à toi directement, alors qu’elle aurait pu faire autre chose de son temps libre, que venir te voir. Fronçant les sourcils, tu te demandes bien ce à quoi elle a pu penser pour changer autant d’humeur. Mais tu sais qu’Ava n’est pas très bavarde sur sa vie privée. Aussi, tu te contentes de serrer sa main et de lui lancer un sourire tendre. Réfléchissant à sa question, tu baisses les yeux vers tes genoux. « Pas grand-chose malheureusement … Je suis toujours incapable de dire à cette fille ce que je ressens. Sinon c’est un peu compliqué sans chef, mais ça, ça n’a pas changé. Puis sinon pas grand-chose hormis que franchement, ce n’est pas très facile que tu sois loin. Bien sûr, j’ai Nik mais … Tu me manques tellement. J’aimerais tellement que tu reviennes par moment. Je sais que t’es là-bas pour le bien de nous tous mais … j’aimerais tellement être égoïste par moment et exiger de te voir plus souvent. »


Soso


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty
MessageSujet: Re: Did you miss me ? [Linnea & Ava] Did you miss me ? [Linnea & Ava] EmptyJeu 15 Aoû - 22:44


Did you miss me ?
Linnea & Ava

Une sœur est un cadeau pour le cœur, un ami pour l’esprit, un fil d’or au sens de la vie ۵ James Isadora

Revoir ma sœur après avoir passé autant de temps séparées était une vraie bénédiction. Tout comme le fait de pouvoir enfin me détendre. J'aimais travailler à l'Institut, j'aimais ma place de stratège, mais aussi celle de professeure. Simplement, je n'arrivais pas à totalement l'apprécier quand je devais faire attention à chaque mot, chaque geste, chaque mouvement que je réalisais. Quand les autres shadowhunters ouvriront enfin les yeux, je sais que le lieu où je me trouve, la place que j'ai en ce moment, sera celle que je garderais. Mais aujourd'hui, cette place était pesante. Alors retrouver Lin était vraiment une bénédiction.

Je ne peux pas m'empêcher de commencer notre rencontre par une taquinerie, pendant que je lui bande les yeux. Certains diront que c'est dangereux de faire cela à une femme armée, je répondrais que j'aime vivre dangereusement et que j'ai confiance en Linnea pour réagir correctement. Et puis, ses réponses sont toujours tellement amusantes. Cette fois encore, elle ne me déçoit pas. Je ne peux pas m'empêcher de la taquiner en retour et sa réponse me fait rire.

« Il fallait bien que je te trouve un titre. La plus folle est le meilleur qui me soit venu à l'esprit, mais laisses-moi quelques minutes et je t'en trouverais un qui soit plus adapté. »

J'aurais bien dit la plus douce, mais il ne fallait pas que tu vois tes chevilles se gonfler, n'est-ce pas ? Je relâche finalement mon étreinte sur Linnea et cette dernière se lève pour me faire un rapide câlin que je lui rends. Le contact humain m'a manqué également. Je ne permets qu'aux gens envers qui j'ai un minimum confiance d'être aussi proche de moi, autant dire que ces gens sont peu nombreux. Mais Linnea a su rapidement trouver cette place. Finalement, nous nous installons sur le banc et Lin me fait part de ses inquiétudes. Je tente de la rassurer, mais je vois toujours le pli soucieux sur son front, ainsi que la tristesse de son sourire. Je n'apprécie pas vraiment de voir cela d'ailleurs. Surtout que je ne peux rien répliquer à ses propos.

« C'est bien vrai, je ne sais pas rester sur le banc de touche. Mais je ne suis pas non plus sous le feu des projecteurs, rassures toi. »

Non, en ce moment, la situation tournait beaucoup autour des Lightwood, Herondale et Morgensten. Des familles qui n'avaient aucun lien avec la mienne, si ce n'est qu'ils étaient tout aussi anciens et purs que moi. Mais ce n'était pas le genre de chose qui avait l'air de vraiment compter pour les shadowhunters de cet institut. Pas comme cela le devrait. Enfin, je souhaite penser à autre chose pendant mon temps libre alors finalement, je lui dis que je ne me voyais pas passer cet instant avec quelqu'un d'autre et je vois enfin un sourire sincère s'afficher sur son visage. Voir sa douceur ne me rappela qu'un peu plus qu'elle était la seule famille qu'il me restait. Et cela me rappela le sort de mon ancienne famille. Ce qui assombrit quelque peu mon humeur. Sauf qu'il était hors de question que je laisse la tristesse gâcher notre moment. Alors dis-moi, Linnea, qu'as-tu de nouveau à me dire ?

Je sens à son étreinte sur ma main qu'elle comprend ma tristesse mais qu'elle a choisit de me laisser mon intimité et je la remercie pour cela en serrant également sa main. Puis je l'écoute me répondre de façon attentive. Cela m'attriste un peu qu'elle n'ait pas réussi à parler à cette fille. Je ne sais pas qui elle est, même s'il y a peu de filles qui se trouvent autour de Linnea donc le choix est réduit. Mais toujours est-il que cette fille a intérêt à mériter Lin, surtout le jour où elle se déclarera. Mais la suite de sa phrase me fait presque oublier ce qu'elle m'a dit. Je n'aime pas voir Lin aussi vulnérable, même si je ne peux pas empêcher mon cœur de s'attendrir légèrement en voyant que Linnea souhaite ma présence. Toutefois, je sais que ce n'est pas une bonne idée. Être dépendante de quelqu'un d'autre, c'est risquer de se voir blesser par l'absence de l'autre. Et avec mon rôle, je ne peux pas garantir que je serais en sécurité pour toujours.

« J'aimerais pouvoir accéder à cette demande, pouvoir être là plus souvent pour toi. Mais plus je passerais de temps avec toi, plus je risquerais de nous mettre en danger. Et c'est quelque chose que je refuse. Je ne veux pas être responsable d'une seule de tes blessures, Lin. »

Et tu sais, Lin, que je ne peux pas abandonner ma mission, que c'est la seule chose qui m'a permise de sortir la tête de l'eau et de venir ici. Tu ne sais pas tout sur les circonstances de la mort de mon parabataï et de mon père. Tout comme tu ne connais pas réellement les cinq années passées, la descente aux enfers ou la montée de ma haine envers les créatures obscures. Valentin a été ma lueur d'espoir et je ne peux pas le décevoir. Si je t'ai donné les grosses lignes pour que tu comprennes mes motivations, je sais que tu ne peux pas en juger la profondeur avec tous les blancs qu'il te reste. Mais quand je m'engage dans quelque chose, j'y vais jusqu'au bout. Alors je resterais. Même si cela peut nous faire souffrir. Parce que parfois, je tente de penser au bien du plus grand nombre. Toutefois, c'est ainsi que je tente de me justifier dans ma tête, tout en sachant que ce n'est pas vraiment la première raison de mes actions.

« Tu n'es pas égoïste, Lin. Tu es humaine, et certainement la plus humaine de nous deux. Et c'est l'une des raisons pour lesquelles tu m'es précieuse. Mais je suis coincée pour le moment, et toi aussi. Toutefois je te promets que les choses finiront par s'arranger, dans un sens ou dans un autre, on doit juste tenir le temps nécessaire et on pourra de nouveau être plus proches. »

Après tout, j'ai cru comprendre que nous n'étions pas loin de la piste de Jonathan, donc pas loin de potentiellement retrouver un chef. Et ainsi, nous ne serons pas loin pour ouvrir enfin les yeux des autres shadowhunters. J'avais rencontré quelques personnalités potentielles que je pouvais amener sur le bon chemin. Et plus nombreux ils seront à l'Institut, moins mon travail sera indispensable et plus je serais en sécurité. Alors quoi qu'il se passe, cela allait s'arranger. Il allait juste falloir... Eh bien, être patientes. Et prudentes également.

Code by Kah!an
@Linnea Wells
Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty
MessageSujet: Re: Did you miss me ? [Linnea & Ava] Did you miss me ? [Linnea & Ava] EmptyMer 2 Oct - 16:53

Did you miss me ?

ღ Ft. Ava.


Ava est ce qui se rapproche le plus du rôle de grande sœur, à tes yeux. Alors certes, tu as déjà une grande sœur avec qui tu partages le même sang, mais c’est tellement différent. Tu ne la vois presque plus de toute manière, hormis par courrier. D’ailleurs, tu te demandes toujours pourquoi elle veut bien continuer à communiquer avec toi, alors que tu es tout ce que tu détestes. Ce n’est pas pour ça qu’elle a quitté le groupe d’ailleurs ? Parce qu’elle ne supportait pas les idéaux du cercle ? Soupirant lourdement, tu retrouves ta bonne humeur en voyant Ava. Elle au moins, est là pour toi, depuis le départ. Même si tu t’inquiètes toujours pour elle, car elle est en infiltration à l’institut. C’est d’ailleurs parce que c’est elle, que tu ne réagis pas méchamment lorsqu’elle te bande les yeux avec ses mains. Il n’y a qu’elle de toute manière qui peut faire ça, sans risquer de se recevoir un mauvais coup. Riant face à la réponse de ta grande-sœur de cœur, tu hoches la tête. « D’accord ! Je te laisse quelques minutes pour trouver mieux comme surnom … » Prenant Ava dans tes bras, tu restes pendant quelques instants ainsi. Elle t’a véritablement manqué ! Tu aimerais tellement qu’elle soit plus souvent là, mais tu sais que ce n’est guère possible. La mission avant tout. Tu as beau le savoir, ça n’empêche pas que tu aimerais l’avoir toujours avec toi, comme par le passé. Attrapant la main de la brune, tu l’entraînes avec toi vers un banc, sans pour autant lâcher sa main. Mais même s’il se trouve à côté de toi, il n’empêche que tu te sens toujours inquiète pour elle. Tu n’aimes pas la savoir en territoire ennemi, sachant que l’enclave ne pardonne pas aux traitres. Alors bien sûr, Ava tente de te rassurer. Tu lui réponds avec un sourire triste, mais tu sais pertinemment qu’elle n’est pas du genre à rester sur le banc de touche. Même si tu aimerais …. Au moins tu serais certaine qu’il ne lui arrive rien ! Soupirant lourdement, en haussant les épaules, tu lui lances un nouveau sourire triste. « Je vois … Mais restes loin des projecteurs s’il te plaît … Je ne veux pas qu’il t’arrive quelque chose … » Ca te fait vraiment peur tout ça … Comprenant qu’Ava est perdue dans ses pensées, tu te contentes de lui serrer la main. Tu veux lui montrer que tu es là … Mais tu n’insistes pas pour savoir ce qui la tracasse. Puis elle vient te poser des questions. Tu lui réponds avec un grand sérieux. Le fait d’être incapable d’expliquer à Alexy combien tu l’aimes. Mais également que tu voudrais te montrer égoïste pour que la brune soit un peu plus souvent avec toi. Parce que depuis que la brune est partie, tu ressens un vide dans ton cœur. Elle te manque. Tu as besoin d’elle et c’est pourquoi tu aimerais qu’elle puisse revenir … Lui lançant un sourire triste, tu soupires lourdement. Tu comprends parfaitement ce qu’elle veut dire par là … Tu sais que si on vous voyait ensemble, cela pourrait vous mettre en danger mutuellement. Mais pourtant, tu as besoin qu’elle soit là. « Je sais bien… Mais c’est étrange à dire. J’ai l’impression que … que depuis que tu es parti, il me manque un morceau de moi. T’es ma grande sœur et … j’aimerai pouvoir te parler dès que je veux et que j’ai besoin. Pas une fois par mois. Mais oublie ce que j’ai dit … Je sais que la mission est plus importante. » Lui souriant pour la rassurer, tu ne veux pas qu’elle renonce à tout pour toi. Tu ne mérites pas ça. Mais comme elle te connaît si bien, Ava reprend. Elle doit bien se douter que tout ce que tu as dit, tu le pensais. C’est plus fort que toi. Les larmes aux yeux, tu hoches la tête. « Je sais …. Mais dans combien de temps tu penses pouvoir revenir Ava ? » Puis tu n’as pas le temps d’en dire plus, que ton téléphone vibre dans ta poche. T’excusant, tu lis le message. Au départ, un sourire se dessine sur tes lèvres en voyant le prénom d’Alexy. Mais quand tu lis le message, tu perds rapidement ta bonne humeur. Partie. Tu relis le message deux fois, puis tu te tournes vers Ava, les mains tremblantes. « Elle est partie Ava …. Elle m’a laissé l’appartement, et elle est partie … »


Soso


Revenir en haut Aller en bas
Anonymous
❝ Invité ❞
Invité

Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty
MessageSujet: Re: Did you miss me ? [Linnea & Ava] Did you miss me ? [Linnea & Ava] EmptyMer 9 Oct - 19:03

           
Did you miss me ?
Linnea & Ava

Une sœur est un cadeau pour le cœur, un ami pour l’esprit, un fil d’or au sens de la vie ۵ James Isadora

Revoir ma sœur de cœur me faisait un bien fou. C'est quand je la voyais que je me rendais vraiment compte du temps qui passait. Elle était la seule constante dans mon monde, la seule avec qui je ne jouais pas un rôle. Même si, plus le temps passait, plus mon rôle me collait à la peau. J'adorais l'Institut, j'adorais la stratégie, monter des plans, travailler avec les autres et enseigner aux plus jeunes. Mais voilà, je n'en pouvais également plus. Parce que j'avais l'impression de me perdre, de perdre mon identité en prétendant être une autre. Et Linnea était ma bouffée d'air frais, le rappel de celle que j'étais et ce pour quoi je me battais. Ses taquineries déclenchèrent un grand rire chez moi pendant que je la prenais dans mes bras.

« D'ici la fin de notre rencontre, promis, tu auras le droit à un nouveau surnom. Cela sera peut-être même ton nouveau prénom dans mes contacts téléphoniques. »

J'adressais un clin d'œil joueur à Lin, me permettant d'être moi-même et légèrement moins mature, la taquinant. Finalement, je me laisse entraîner sur le banc et la discussion tourne très vite sur mon statut dans le Cercle et dans l'Institut. Lin était l'une des rares au courant pour mon statut d'agent double et malheureusement, cela lui portait parfois préjudice, l'amenant à s'inquiéter. Et là, elle avait peur que je me fasse découvrir, ce pour quoi je pouvais la rassurer. Je n'étais pas le plus grand centre d'intérêt de l'Institut et je faisais en sorte que cela reste ainsi.

« Je te promets que je serais prudente et que je ferais de mon mieux pour rester loin du feu des projecteurs. »

Mais je ne peux pas te promettre de m'en éloigner pour toujours. Si me mettre en lumière est la seule manière de permettre au Cercle d'avancer, je n'hésiterais pas. Et c'est quelque chose que je fais, souvent pour compenser les mensonges de ma vie, je rassure, je cajole, mais je ne mens jamais à Linnea. Je ne fais pas de vaines promesses, seulement celles que je peux respecter. Alors je promets de faire attention, mais pas de rester loin de l'attention... Parce que je ne peux pas promettre cela.

La suite de notre conversation provoque un pincement dans mon cœur, tout autant qu'une agréable chaleur. J'aimerais moi aussi passer plus de temps avec Linnea malheureusement je ne peux pas. Pas sans la mettre en danger. Et pourtant j'aimerais tellement rester avec elle plus souvent. Mais l'une des raisons pour lesquelles je fais un bon agent double, c'est parce que je fais ce qui est juste et non pas ce que je veux malheureusement. Et je sais que cela, ma sœur de cœur le sait. J'avance ma main et j'attrape celle de Linnea, la serrant doucement entre mes doigts en prenant la parole.

« La mission est importante. Mais tu es importante aussi, Linnea, ne t'avises pas de penser le contraire. »

Tu as raison, je ne peux rien changer à cette situation, parce que cette mission est vraiment importante, encore plus maintenant que nous n'avons plus de chef. Et c'est ce qui me retient efficacement à l'Institut, finalement. Quand Linnea parle d'égoïsme, je ne peux pas m'empêcher de réagir instantanément. Personne ne l'est moins que ma petite blonde après tout. Elle est humaine, et non pas égoïste. Bien que selon certains philosophes, ce soit le propre de l'humain d'être égoïste, mais voilà je m'égare. Sa question me fait soupirer doucement, et je murmure, sans être certaine d'être entendue.

« Si seulement je le savais. »

Parce que je le sais, si je le peux, je continuerais à ma place à l'Institut. Alors, il faut que le Cercle prenne le contrôle de l'Institut pour que je sois vraiment libre. Je ne veux pas vivre une vie de chassée. Je préfère largement être la chasseuse. J'observe Linnea regarder son téléphone, souriant d'abord avec elle avant de froncer les sourcils quand je la vois perdre son magnifique sourire. Qu'est-ce qu'il se passe cette fois ? Quand elle reprend la parole en tournant un regard perdu vers moi, ma réaction est immédiate : je prends la petite blonde dans mes bras. J'ai toujours été fille unique mais avec Linnea, j'ai des réactions qu'on ne peut pas interpréter autrement qu'en tant que grande sœur protectrice. Et les paroles de Linnea ne me plaisent pas du tout, déclenchant un feu brûlant en moi que je m'efforce d'étouffer.

« Quelle idiote. »

Pendant quelques secondes, je ne dis rien de plus, me contentant de serrer Linnea dans mes bras avec tendresse, tentant de la soutenir. Je n'avais jamais été amoureuse alors je ne voyais pas vraiment quel genre de phrase je devais sortir à cet instant ? Du réconfort ? Une vengeance ? Cela faisait longtemps que mes dagues n'avaient pas servis sur autre chose qu'un démon.

« Est-ce que tu veux que je la retrouve ? Tu sais que je le peux. »

Utiliser les ressources de l'Institut pour retrouver sa miss ne serait pas un problème à mon sens. Et puis, si je la retrouve la première, je pourrais lui passer le savon de sa vie et lui faire regretter ce départ en traître. Annoncer ça par téléphone ? Quelle putain d'égoïste. Pour le coup, je regrette d'avoir poussée Linnea vers cette fille, si elle est capable de ce genre de choses.

« Faire ce genre de choses... Je sais que ça ne changera rien que je te dise cela, mais elle ne te méritait pas. »

   
Code by Kah!an
@Linnea Wells
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty
MessageSujet: Re: Did you miss me ? [Linnea & Ava] Did you miss me ? [Linnea & Ava] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Did you miss me ? [Linnea & Ava]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» i miss you, honey. » ft. dylan.
» Docteur Omy et Miss Gold
» Reya Garcia ; little miss sunshine

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters Legacy :: New-York :: Manhattan :: Central Park-
Sauter vers: