AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Shadowhunters Legacy the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  1421522021
Votez pour nous the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  1421522021
SHL a besoin de vous pour grandir encore, alors n'hésitez pas à voter régulièrement pour les top-sites ICI
qu'on attire encore plus de membres the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  1421522021
Choix des groupes the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  2322741306
Le groupe Enfants de Raziel est actuellement en surnombre, pensez à privilégier les autres the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  1421522021

Partagez
 

 the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)

Aller en bas 
AuteurMessage
Nina Walsh
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Walsh
• ENFANTS DE LA LUNE •
Pack becomes family
› Inscription : 25/06/2019
› Messages : 133

the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  Empty
MessageSujet: the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary) the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  EmptyJeu 8 Aoû - 1:26



the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are
Nina x Clary
Nina avait besoin de se défouler. Ca lui arrivait souvent mais depuis ce soir là, au Pandemonium, c’était encore pire. Se retrouver là, nez à nez avec ce frère perdu depuis tant d’années, avait fait remonter toute cette colère qu’elle avait tant de mal à gérer depuis ce fameux jour qui avait bouleversé sa vie toute entière. Ce jour où elle avait perdu une famille, pour en gagner une autre. Une qui, au moins, ne l’avait jamais abandonnée. Ne lui avait jamais tourné le dos. Elle n’avait jamais cherché à rechercher ses parents. Jamais essayé de retrouver Noah, non plus. Ils étaient proches, pourtant, étant enfants. Très proches. Des jumeaux, inséparables alors qu’ils arpentaient les rues d’Idris, ou les couloir de l’Institut de Londres. A cette époque, si on lui avait dit qu’elle en arriverait à fuir son propre frère, elle ne l’aurait jamais cru.

Le meilleur moyen de l’éviter, ça aurait été de rester chez elle. Métro, boulot, dodo. Cependant, Nina et l’inactivité ne faisaient pas bon ménage. Elle en était vite arrivée à tourner en rond, et il avait fallu qu’elle sorte. Prenne l’air, et surtout, se passe les nerfs sur quelque chose. Alors comme chaque fois que ça arrivait et que ses accès de colère arrivaient à la limite de l’ingérable, c’était dans les ruelles sombres et mal fréquentées de New York que Nina avait décidé de traîner. Hors de question de faire subir un jour à un Terrestre ce qu’elle avait elle-même subit alors qu’elle n’était qu’une enfant - ou d’en tuer un.

Ce qu’elle pouvait tuer par contre… c’était des démons. Etant petite, elle et Noah en faisaient une véritable compétition. Qui d’eux deux serait le meilleur ? Elle en avait rêvé, de cette vie. Comme n’importe quel gamin Nephilim. Elle était née pour ça. Alors malgré sa transformation, elle se retrouvait toujours à vouloir castagner du démon dès qu’elle avait un pet de travers. Et c’est ce qu’elle faisait, ce soir là. N’étant plus Nephilim, les lames séraphiques n’étaient plus une possibilité pour elle, ce qui ne l’empêchait pas d’avoir sa propre collection d’armes. Elles étaient moins efficaces que les armes des nephilim, certes, mais avec un peu de détermination, elles faisaient le job. Et au pire des cas, Nina avait quelques options de secours. Les avantages d’être une louve, c’est qu’elle n’avait plus à compter sur des runes.

Elle n’avait pas tardé à trouver son bonheur. Dès la nuit tombée, les démons montraient le bout de leurs nez - ou de leurs tentacule - et Nina, perchée sur un toit comme à son habitude, ne tarda pas à en repérer un, trop occupé à traquer une pauvre terrestre pour prêter attention à la louve perchée deux étages plus haut. Elle attendit que la victime du démon disparaisse à l’angle de la ruelle pour descendre de son perchoir, atterrissant souplement juste sous le nez du démon. Hey, j’me demandais si vous pouviez me dire où se trouve ce nouveau club branché ? Un grognement. Hum. Pas terrible, comme indication Nina haussa les épaules. Non ? Tant pis, elle avait à peine fini de raconter ses bêtises que déjà, le démon bondissait sur cette nouvelle proie. A quoi bon courir après la première quand une petite louve bien juteuse se trouvait là, sous son nez ? Le combat s’engagea, Nina évitant avec agilité la plupart des coups du démon. Ce n’est pas parce qu’elle n’avait pas pu poursuivre un entraînement de chasseur d’ombres qu’elle n’en avait pas reçu, et la force et l’agilité des loups était d’une grande aide. Elle en reçu quelques uns aussi, mais elle s’en fichait royalement. Elle voulait se défouler, elle songerait à panser ses plaies plus tard. Peut être qu’elle le cherchait un peu, aussi. C’était plus facile de gérer une blessure physique que toutes ses plaies intérieures qu’elle traînait depuis si longtemps.


(C) CANTARELLA. | @Clary Fairchild
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fairchild
Voir le profil de l'utilisateur
• ENFANTS DE RAZIEL •
Nephilim facilis descensus averno
› Inscription : 10/08/2019
› Messages : 220

the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  Empty
MessageSujet: Re: the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary) the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  EmptyMer 28 Aoû - 13:56



« The no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are »
Clary & Nina


À vrai dire, je ne sais pas vraiment comment je peux me sentir depuis que je suis rentrée. Bien sûr que je me sens heureuse de retrouver les miens et mon petit-ami, Jace. Comment pourrai-je ne pas être heureuse ? J'explose même de bonheur au fond de moi ! Mais je ressens toujours comme un vide, quelque chose qui m'a marquée au fer rouge et dont je ne peux me défaire. Je n'arrive pas à trouver les mots pour clairement exprimer ce que je ressens depuis mon retour à New-York. Est-ce que ce fut ces quelque temps passés avec mon frère, Jonathan, qui me met dans cet état ? Était-ce parce qu'au fond, j'ai envie de sauver mon frère, le dernier membre de famille encore en vie aujourd'hui ? J'ai déjà perdu ma mère, mon père... au fond je n'ai pas envie de perdre mon frère peut-être. Pour être tout à fait honnête, j'ignore pourquoi je pense à lui de temps en temps. Les liens du sang nous lient, quoi qu'on y fasse. Quoi qu'il advient, Jonathan est mon grand frère, même s'il possède ce sang démoniaque qui s'oppose au mien, qui est angélique. Nous sommes peut-être comme le ying et le yang mais je n'ai pas besoin de lui pour survivre. J'ai vécu toutes ses années sans jamais me douter à un seul instant que je possèdais un frère.

L'envie de prendre l'air me traversa l'esprit et je sais que ce soir, je suis de repos. Je pourrai appeler Simon pour peut-être que l'on se rejoigne, mais je préfére le laisser tranquille. Il doit sûrement faire quelque chose de toute façon et au fond, j'ai juste envie d'être seule. Seule avec moi-même.

Ainsi débuta ma marche en solitaire à travers le quartier de l'Institut pour me retrouver dans le Bronx. Je sais que ce n'est pas le quartier le plus fréquentable mais je suis armée de mes kindjals jumeaux ainsi que ma stèle pour activer mes runes en cas de besoin. J'estime que je me sens suffisamment entraînée pour savoir me défendre seule.
Au détour d'une ruelle, j'entends des voix et des bruits étranges qui s'accompagnent de grognements. Mon instinct de chasseuse d'ombres revient au grand galop et je me mets à courir pour arriver sur les lieux et pouvoir constater par moi-même une jeune fille qui se battait avec férocité contre un démon. Ni une ni deux, je ne réfléchis pas et je fonce sur l'être démoniaque avec la volonté de le renvoyer d'où il venait. Je ne prête pas attention à la jeune brune qui doit certainement se demander ce que je fiche ici. Mais peu importe. Cela fait parti de mon travail. Ainsi, sortant mon arme séraphique, je balance mon bras avec ardeur et délicatesse pour l'envoyer vers le démon et le transpercer avec une certaine lueur sombre dans le regard. Je grogne discrètement avant de retirer mon bras armé de son corps et voir le démon partir en quelques particules, s'évanouissant dans la pénombre.  Je reprends mon souffle avant de tourner mon visage vers la jeune fille. "Tout va bien jeune fille ? Rien de cassé ?" demandé-je en rangeant mon kindjal dans son étui de cuir réservé à cet usage dans le bas de mon dos.

Je décide alors de m'approcher d'un peu plus près de la jeune fille qui se trouvait non loin et plus je me rapproche... plus son visage me dit quelque chose. Je penche doucement ma tête sur le côté en plissant mes yeux d'une façon interrogatrice. Je prends alors une voix curieuse et lui demande alors : "On se connaît de quelque part, non ? Ton visage ne m'est pas inconnu. Peut-être de Brooklyn... ou à l'école ?" Rien qu'à penser à l'époque où je n'étais qu'une simple terrestre qui allait entrer à l'école des Arts de Brooklyn, celle dont j'avais toujours rêvé, me fait faire un bond en arrière. J'en deviendrai nostalgique même...

DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) VOCIVUS  
Revenir en haut Aller en bas
Nina Walsh
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Walsh
• ENFANTS DE LA LUNE •
Pack becomes family
› Inscription : 25/06/2019
› Messages : 133

the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  Empty
MessageSujet: Re: the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary) the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  EmptyMer 18 Sep - 1:36



the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are
Nina x Clary
Une louve qui chassait des démons, ce n’était pas vraiment commun. Généralement, les loups-garous laissaient cette tâche ingrate aux Nephilims. Ils étaient nés pour cela, après tout. Ils avaient été créé pour cette lutte, alors pourquoi se fouler quand quelqu’un était prêt à le faire à votre place ? Mais Nina n’était pas une louve normale. Elle n’était pas née louve, ni même terrestre. Elle était née Nephilim, et même si le sang de l’Ange avait été remplacé par du sang démoniaque, cette vocation qui avait été la sienne dès le plus jeune âge ne l’avait jamais tout à fait quittée. Elle ne s’en vantait pas auprès des siens, qui trouveraient cela totalement dingue, et pas vraiment en accord avec la politique des loups, qui se résume souvent au chacun pour soi. Les loups pensaient aux loups, en premier lieu. A la meute. Le reste passait après.

Mais ses origines n’étaient pas la seule raison qui poussait Nina a arpenter les rues de New York à la recherche d’une sale bête à renvoyer en Enfer. En quête de quelques coups à donner, et à recevoir. Nina, elle avait été transformée trop jeune, ce qui l’avait rendue particulièrement instable, même pour une louve. Il y avait une raison si les loups évitaient de transformer les enfants. Généralement, ils ne survivaient même pas à la transformation, déjà, Nina était un miracle à elle toute seule. Et quand ils le faisaient, le résultat n’était pas joli joli. C’était valable pour les vampires aussi, d’ailleurs. Mordue à sept ans, le contrôle de cette part d’elle-même avait été compliqué pour la jeune Nina et aujourd’hui encore, elle avait parfois de la difficulté à se contrôler. Buter du démon, c’était un moyen de ne pas blesser, transformer ou tuer un humain malchanceux qui la croiserait au mauvais moment.

Nina n’était pas difficile lorsqu’il s’agissait de trouver un démon à castagner. Le premier sur lequel elle tombait faisait l’affaire, elle se fichait bien de la race. Alors quand elle était tombée sur celui-ci, elle n’avait pas cherché plus loin. Il ferait une proie parfaite. Le combat s’était rapidement engagé, les coups pleuvaient, et Nina y prenait sûrement un peu trop de plaisir. Enfin, elle en pris jusqu’à ce qu’une rousse armée d’un kindjal ne vienne achever le travail à sa place. Nina, que le démon avait envoyé valser contre un mur, soupira en le voyant se volatiliser, renvoyé en enfer par l’arme de la Chasseuse d’Ombres. Ca va, bougonna-t-elle en se redressant, époussetant ses vêtements de la main. Des égratignures. Rien qui ne sera pas guéri d’ici à ce que je rentre chez moi. Même pas drôle. C’était quoi cette manie qu’avaient les Nephilim de toujours venir l’interrompre quand elle essaye de s’amuser ? Bon, le premier à l’avoir fait avait été son frère, alors ça avait vite éclipsé ce bottage de fesses manqué. On se connaît de quelque part, non ? Ton visage ne m'est pas inconnu. Peut-être de Brooklyn... ou à l'école ? lui demanda la jeune femme, à qui Nina n’avait pas trop prêté attention, occupée qu’elle était à grimacer face à l’ichor qui tâchait ses vêtements. Ew. Nina releva la tête vers la jeune Nephilim, fronça les sourcils un instant… et les morceaux se remirent en place. Clary. T’es l’amie de Simon, c’est ça ? demanda-t-elle. Elle avait revu Simon récemment. Découvert qu’il était un vampire. C’est peut être pour cela qu’elle avait aussi aisément replacé Clary, même si elle l’avait beaucoup moins fréquentée que son ami. Nina Walsh. J’étais amie avec sa soeur, ça nous est arrivé de nous croiser chez les Lewis. Décidément, ces derniers temps Nina n’avait de cesse de découvrir que de vieilles connaissances faisaient partie du même monde qu’elle. J’ignorais que t’étais une Nephilim. Elle avait bien entendu parler de Clarissa Fairchild. Mais elle, elle connaissait Clary Fray, et elle ne s’était pas penchée sur le sujet d’assez près pour faire le lien.

(C) CANTARELLA. | @Clary Fairchild
Revenir en haut Aller en bas
Clary Fairchild
Voir le profil de l'utilisateur
• ENFANTS DE RAZIEL •
Nephilim facilis descensus averno
› Inscription : 10/08/2019
› Messages : 220

the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  Empty
MessageSujet: Re: the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary) the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  EmptyMar 1 Oct - 16:15



« The no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are »
Clary & Nina


L'action ne dura que quelques secondes, la lame séraphique que je tenais dans ma main avait eu raison de ce démon reparti. Là où était sa véritable et juste place. Une fois que la créature n'était plus de ce monde et ne pourrait causer de tord, je me redresse pour faire face à la jeune brune qui était devant moi. Elle comme moi étions salies par l'ichor et mes yeux fixaient mon kindjal qui lui aussi était sale. Bon, je verrai pour le nettoyer à mon retour à l'Institut. Lorsque la brune me répond qu'elle va bien et qu'elle avait seulement quelques égratignures je souffle un peu. Mais si au début je l'avais prise pour une terrestre, maintenant je la vois différemment ; elle n'a rien d'une humaine. Ne serait-ce que parce qu'elle semblait se battre avec férocité contre ce démon et le fait de me voir ne la dérange pas plus que ça. Je remarque cependant qu'elle est légèrement contrariée, peut-être parce que je l'ai dérangée ? Je l'ignore mais dans tous les cas j'ai agis par simple instinct.

Le visage de la demoiselle me rappelle brièvement une connaissance du passé. Impossible d'y mettre un prénom mais je la revois dans le cercle d'amis de Simon. Je n'étais bien sûr pas amie avec les proches de Simon bien que j'en connaissais la plupart lorsque nous n'étions que de simples terrestres innocents et purement étrangers de ce monde obscur. La jeune fille en face de moi semble elle aussi tenter de recoller les morceaux et les souvenirs et elle parvient à retrouver mon prénom. Mes yeux s'illuminent d'une certaine lueur rassurée tandis que je me rapproche de la brune. Hochant la tête, je finis par briser le silence d'une voix claire : "Oui, je suis Clary Fray. Enfin, Fairchild. Par contre, navrée mais je n'arrive pas à retrouver ton prénom." Je sais très bien qu'elle risque de plus connaître le nom de Fray mais il appartenait au passé et je porte désormais le nom officiel des Fairchild. La brune se présente à son tour, Nina Walsh. C'est vrai que le prénom me rappelle vaguement quelque chose mais cela remonte à tellement de temps désormais. Toute ma vie de terrestre semblait si lointaine maintenant je suis devenue une Nephilim. Mais il faut l'avouer : ça me fait une drôle de sensation en revoyant d'anciennes connaissances du passé. Un sourire innocent s'étire sur mes lèvres sans que je ne m'en rende compte réellement. "On a effectivement du se croiser à plusieurs reprises sans jamais faire réellement connaissance. Alors enchantée, Nina."

L'atmosphère se détend petit à petit et je me sens un peu plus à l'aise. A vrai dire, j'ai réellement cru que je dérangeais Nina dans une espèce de session d'affrontement de démons. Mais comme elle vient de le souligner, je suis une nephilim et il est de mon devoir d'éliminer les démons problématiques qui pourraient causer du tord à quiconque. Bien que Nina semble pouvoir se défendre, sur le coup, je n'avais pas réalisé qu'elle n'était pas une simple terrestre. Je hausse les épaules en lâchant un petit rire avant de lui répondre : "Je l'ignorais aussi, jusqu'à ce je rencontre d'autres nephilims et que j'apprenne beaucoup de choses sur moi. Et sur ma mère et... mon père par la même occasion." A l'énonciation de ma mère, je sens mon cœur se serrer mais je reste droite et ne laisse rien transparaître. Ça ne sert à rien de revenir sur le sujet de ma mère, elle était morte tragiquement par la faute d'un démon... et me laisser aller à mes plaintes. Ça ne la ferait pas plus revenir malheureusement. "Tu n'as pas l'air d'être une terrestre si je ne me trompe pas. Tu es une créature obscure ?" A vrai dire, je ne connais qu'à peine Nina et si à l'époque où nous nous croisions elle était une nephilim ou une créature obscure, je n'aurai pas pu le deviner. A ce moment-là, j'étais toujours privée de mes souvenirs et de mes capacités à voir le monde obscur alors... le doute plane. Cependant, une question brûle mes lèvres et je finis donc par la lui poser : "Cela ne me regarde peut-être pas mais que faisais-tu avec ce démon ?"

DESIGN ϟ  VOCIVUS // AVATAR (C) VOCIVUS  
Revenir en haut Aller en bas
Nina Walsh
Voir le profil de l'utilisateur
Nina Walsh
• ENFANTS DE LA LUNE •
Pack becomes family
› Inscription : 25/06/2019
› Messages : 133

the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  Empty
MessageSujet: Re: the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary) the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  EmptyJeu 17 Oct - 2:35



the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are
Nina x Clary
Nina commençait à se dire que les chasseurs d’ombres s’étaient donné le mot : pas d’amusement pour Nina, ni de bottage de fesses, il faut l’interrompre à chaque fois. L’Enclave était décidé à ruiner sa vie. Yup, ça devait être ça. Ils avaient peut être même fait passer une loi pour ça, il allait falloir quelle se renseigne. Après un frère qu’elle pensait appartenir au passé, c’est sous la forme d’une rouquine armée de kindjals que les chasseurs d’ombres étaient venu gâcher sa soirée. Arf. pas drôle. L’expression de son visage en disait long d’ailleurs, sur sa joie de voir sa proie partir en poussière, renvoyée en Enfer. Clairement, Nina n’était pas le genre de fille qui appréciait qu’on vienne lui sauver la mise. Elle était bien trop fière pour ça. Vous voyez Megara, dans Hercules ? “Je suis une demoiselle, je suis en détresse, et je m'en sortirai seule. Alors bon vent.”. Elle allait se faire tatouer ça sur le front. En majuscules. Elle prendrait rendez-vous chz le tatoueur le lendemain à la première heure.

Elle avait cependant rapidement été distraite par la demoiselle, dont les traits ne lui étaient pas inconnus, même s’il lui avait fallu un petit moment pour la replacer. Elle avait croisé Simon récemment, ça l’avait sûrement aidée à remettre un nom sur ce visage. Clary et Simon, les inséparable. Il aurait été étonnant que l’un soit traîné dans le monde obscure sans que l’autre ne suive le mouvement. Elle savait ce que c’était, son duo avec Aiden fonctionnait un peu pareil. Ce qui l’étonna, cependant, c’est d’apprendre que celle qu’elle avait connu sous l’identité de Clary Fray était en réalité la Clary Fairchild dont le monde obscure ne cessait de parler. Après s’être présentée, Nina avait fait part de sa surprise concernant la nature de la rouquine. Elle ne s’était douté de rien… Et Clary non plus, visiblement, jusqu’à il y a peu de temps. Ouais, j’ai eu vent de tout ça. La famille, ça craint. J’en sais quelque chose, répondit Nina avec amertume. Son père n’était pas Valentin, mais il faisait partie du Cercle, alors… Même combat. Et puis il l’avait abandonnée, aussi, tout comme sa mère, et son frère. A chacun ses galères. Heureusement, une famille, elle en avait trouvé une autre. Des parents adoptifs, dont elle portait le nom; une meute, avec qui elle ne s’entendait pas toujours mais qui était toujours là. Aiden, sa personne préférée au monde. Ca n’enlevait en rien les traumatismes de la gamine qu’elle avait été, mais avec le recul, elle estimait qu’elle avait gagné au change. Désolée pour ta mère. J’ai appris ce qu’il s’était passé. Jocelyn Fairchild avait combattu Valentin et le Cercle. Selon les critères de Nina, ça la plaçait du côté des héros. Les membres du Cercles ne devaient pas penser la même chose, mais dans la vie, tout est affaire de perspective, non ?

Nina n’était pas la seule curieuse quant aux origines de son interlocutrice, puisque Clary se permis de lui retourner la question. Question à laquelle Nina répondit en faisant luire ses yeux d’un vert émeraude qui n’avait rien de naturel. Loup-garou, énonça-t-elle, même si elle se doutait que la lueur de ses yeux suffirait sûrement à Clary. Elle était une chasseuse, après tout. Elle devait être capable de reconnaître une louve. Et le fait d’avoir surpris une louve en plein combat avec un démon semblait l’étonner, d’ailleurs. Bon, ça en étonnerait plus d’un, il faut être honnête. J’ai des petits soucis pour ce qui est de contrôler ma colère. Les gens se doutent pas de la quantité de colère qu’on peut entasser dans un corps aussi petit, vraiment, expliqua-t-elle d’un ton qui se voulait léger, loin du “j’ai été mordue quand j’avais 7 ans et mes parents m’ont abandonnée, du coup ils ont créé un monstre enragé qui a envie d’arracher la tête du premier passant à la moindre contrariété”, qui aurait été bien plus dramatique. Et comme il vaut mieux que j’arrache la tête d’un démon que d’un terrestre… Je chasse, quand je suis contrariée. expliqua-t-elle, d’un ton un peu trop désinvolte. D’ailleurs, tu m’as un peu gâché mon plaisir. L’Enclave a passé une loi qui m’empêche de botter des fesses ou quoi ? Ca commence à arriver trop souvent à mon goût, j’vais finir par poser une réclamation, fini-t-elle par ronchonner, sur le ton de la plaisanterie, parce que c’était Nina et que si elle ne râlait pas une fois toutes les 5 minutes, elle commencerait à se décomposer.

(C) CANTARELLA. | @Clary Fairchild
Revenir en haut Aller en bas
❝ Contenu sponsorisé ❞

the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  Empty
MessageSujet: Re: the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary) the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)  Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
the no. 1 rule in demon hunting is to go where the demons are (clary)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» WTF ?
» Un nouveau depart [avec Ryu Shingen, si quelqu'un veut nous rejoindre il peut]
» Orc et ange, étrange combinaison! [ Luyak Salamia]
» L'antre d'un ange. (Public)
» Présentation : Calamasagne Dyplouf [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadowhunters Legacy :: New-York :: Bronx-
Sauter vers: